Publicités

Normandie 1944

La bataille de Normandie est affrontement qui opposent les Alliés occidentaux menés principalement par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne aux Allemands durant l’été 1944.

Contexte :

Après avoir pris pied sur le continent européen en Italie en 1943, les Alliés débarquent en Baie de Seine le 6 juin 1944 (Jour-J) sur cinq plages codées d’Est en Ouest : Sword Beach, Juno Beach, Gold Beach, Omaha Beach et Utah Beach. La zone d’assaut est couverte à l’Est de l’Orne par une opération aéroportée britannique et dans le Cotentin par une opération aéroportée américaine. A l’Ouest d’Omaha Beach, les Américains prennent également d’assaut la Pointe du Hoc.

Les Allemands craignent que ce Débarquement ne soit qu’une opération de diversion pour masquer l’assaut véritable qu’ils attendent sur le Pas-de-Calais, trompés notamment par les opérations de déception alliée (opération Fortitude). Si des renforts sont immédiatement envoyés, plusieurs unités restent en réserve et il faut attendre plusieurs semaines pour qu’elles soient enfin acheminées vers le front normand.

Unités engagées :

Allemagne :

Belgique :

Canada :

Danemark :

Etats-Unis :

Grande-Bretagne :

Hollande :

Pologne :

Chronologie :

6 juin 1944 : Débarquement en Normandie, si les Alliés ont pris pied sur l’ensemble des zones d’assaut, les Britanniques échouent à prendre Caen.

8 juin 1944 : La tête de pont britannique est reliée à la tête de pont américaine d’Omaha Beach grâce à la prise de Port-en-Bessin.

10 juin 1944 : Les forces américaines venant d’Utah Beach et d’Omaha Beach font leur jonction, début de l’opération Perch.

12 juin 1944 : Les Américains s’emparent de Carentan évacué dans la nuit par les parachutistes allemands, Winston CHURCHILL visite la tête de pont.

13 juin 1944 : La 7th Armoured Division est brutalement stoppée par la schwere SS-Panzer-Abteilung 101 aidée par la 130. Panzer-Lehr-Division à Villers-Bocage.

18 juin 1944 : Les Américains coupent la presqu’île du Cotentin en deux en s’emparant de Barneville.

19 juin 1944 : Début de la grande tempête sur la Manche qui dure jusqu’au 22 juin.

25 juin 1944 : Opération Martlet en préambule à l’opération Epsom, Rauray demeure dans les mains allemandes.

26 juin 1944 : Opération Epsom, première tentative britannique majeure pour contourner la défense allemande devant Caen.

27 juin 1944 : Le port de Cherbourg tombe aux mains des Américains, les Britanniques atteignent l’Odon et la côte 112 dans le cadre de l’opération Epsom forçant les Allemands à engager le II. SS-Panzer-Korps pour les arrêter et à abandonner leur projet de contre-attaque massive et coordonnée pour repousser les Alliés sur la côte puis à la mer.

1er juillet 1944 : Fin des derniers combats à la Pointe de la Hague.

4 juillet 1944 : Opération Windsor, les Canadiens s’emparent du village de Carpiquet et des abords de son aérodrome encore aux mains de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend.

8 juillet 1944 : Libération de La-Haye-du-Puits, début de l’opération Charnwood après un bombardement aérien massif des lignes allemandes pour libérer Caen.

9 juillet 1944 : La rive Nord de Caen est libérée grâce à l’opération Charnwood mais la rive Sud est encore aux mains des Allemands.

10 juillet 1944 : Les Britanniques lancent l’opération Jupiter pour emporter la Côte 112 qui doit être de nouveau abandonnée le lendemain devant les contre-attaques allemande.

11 juillet 1944 : Echec de la contre-attaque de la 130. Panzer-Lehr-Division sur le Dézert qui cherche à repousser les Américains qui progressent lentement mais surement vers Saint-Lô à travers le bocage normand.

17 juillet 1944 : Erwin ROMMEL est grièvement blessé par un chasseur-bombardier qui attaque sa voiture.

18 juillet 1944 : Alors que les Américains entrent dans Saint-Lô totalement dévastée, Bernard MONTGOMERY lance l’opération Goodwood après un bombardement aérien massif pour déborder Caen par l’Est, c’est un échec qui ne permet aux Britanniques déboucher vers Falaise mais qui consomme un peu plus la masse de manœuvre blindée allemande et la fixe loin de la prochaine offensive américaine, les Canadiens lancent également l’opération Atlantic et établissent une nouvelle tête de pont sur l’Orne mais au sud de Caen cette fois-ci obligeant les Allemands à se retirer enfin la ville.

24 juillet 1944 : Début de l’opération canadienne Spring à partir de la tête de pont conquise lors de l’opération Atlantic.

25 juillet 1944 :Après un faux départ la veille, les Américains déclenchent l’opération Cobra précédée d’un bombardement aérien massif qui pulvérise la 130. Panzer-Lehr-Division, l’opération Spring est un échec la journée étant la plus meurtrière de la campagne pour les Canadiens.

26 juillet 1944 : Laminé et faute de réserves, le front allemand s’effondre face aux Américains.

28 juillet 1944 : Les Américains s’emparent de Coutances.

29 juillet 1944 : Plusieurs unités allemandes sont prises au piège dans la poche de Roncey par les Américains qui achèvent ainsi d’anéantir toute résistance face à eux dans leur progression vers le Sud.

30 juillet 1944 : Les Américains prennent Avranches que la 77. Infanterie-Division retirée du front quelques jours plus tôt pour être reconstituée près de Saint-Malo ne peut reprendre après être arrivée trop tard pour la défendre, les Britanniques déclenchent l’opération Bluecoat au centre du front allemand qui est repoussé au niveau de Vire.

31 juillet 1944 : Pontaubault et son pont pris intacts par les Américains qui s’ouvrent ainsi la route de la Bretagne et de l’Anjou leur permettant de déboucher de la Normandie.

2 août 1944 : Adolf HITLER ordonne le transfert de plusieurs unités blindées allemandes vers l’Ouest en prévision d’une contre-attaque sur Avranches affaiblissant ainsi les lignes de défense face aux Canadiens et Britanniques.

4 août 1944 : Les Britanniques s’emparent définitivement de la Côte 112.

7 août 1944 : Les Allemands lancent l’opération Lüttich pour reprendre Avranches à partir de Mortain et sont immédiatement stoppés par les Américains, les Canadiens et Britanniques lancent l’opération Totalize au Sud de Caen pour s’emparer de Falaise, les Américains atteignent Brest.

13 août 1944 : La 2ème Division Blindée française entre dans Argentan mais la progression est stoppée afin de respecter la ligne de démarcation définie entre Américains et Britanniques.

14 août 1944 : Déclenchement de l’opération Tractable qui permet aux Canadiens de progresser vers Falaise dans la foulée de l’opération Totalize.

15 août 1944 : Libération de Saint-Malo.

16 août 1944 : Les Américains progressent vers Dreux, les Allemands se préparent à se replier pour éviter de se faire totalement encercler.

17 août 1944 : Falaise est investie et est totalement nettoyée des derniers défenseurs allemands le lendemain, un espace de 25 kilomètres est encore ouvert entre les Canadiens et les pointes américains qui patientent dans la région d’Argentan.

18 août 1944 : Trun est pris par les Canadiens.

21 août 1944 : La poche de Falaise/Trun/Chambois est définitivement close par les Alliés mais plusieurs milliers de soldats allemands et plusieurs états-majors ont réussi à s’échapper.

22 août 1944 : libération de Pont-l’Evêque, les Américains atteignent Melun sur la Seine mais ne parviennent pas à s’emparer du pont intact avant que les Allemands ne réussissent à le faire sauter.

24 août 1944 : Les Américains finissent par franchir la Seine et établir une tête de pont entre Melun et Fontainebleau.

25 août 1944 : Les Américains sont à Troyes, la 2ème Division Blindée française et la 4th US Infantry Division libèrent Paris.

29 août 1944 : les dernières unités allemandes du front de Normandie franchissent la Seine pour se replier vers les frontières du III. Reich.

30 août 1944 : Les Canadiens pénètrent dans Rouen.

10 septembre 1944 : Déclenchement de l’opération Astonia visant la libération du Havre.

12 septembre 1944 : Le Havre est libérée mais totalement ravagée.

19 septembre 1944 : Capitulation des derniers défenseurs allemands à Brest.

Dénouement, répercussions et conséquences :

La tête de pont n’est jamais réellement menacée par les Allemands qui dès le premier jour ne font que subir et sont incapables de mettre en oeuvre une contre-attaque pour reprendre l’initiative et tenter de rejeter les Alliés à la mer.

La bataille de Normandie est une longue suite de combats et d’opérations de juin à septembre 1944. Après plusieurs tentatives infructueuses, les Alliés percent finalement la ligne de défense allemande fin juillet sur le front américain avec l’opération Cobra et atteignent Avranches. Cela leur permet de se répandre en Bretagne et de foncer vers la Loire. La contre-offensive allemande de Mortain est un échec. Dès lors, se dessine un vaste encerclement des unités allemandes dans la poche de Falaise/Trun/Chambois. Les Alliés laissent filer plusieurs milliers de soldats allemands qui abandonnent cependant une bonne partie de leur matériel lourd. Les Allemands se replient vers la Seine puis vers les frontières du III. Reich talonnés par les forces alliées. La bataille de Normandie s’achève avec la libération du Havre qui comme de nombreuses agglomérations normandes est détruite. Comme de nombreux Normands, de nombreux habitants payent de leur vie leur libération.

Complétée par le Débarquement en Provence, l’issue de la bataille de Normandie permet de libérer la quasi totalité de la France (les Allemands se maintiennent dans quelques poches sur les côtes ainsi que dans l’Est) et de la Belgique. Mais l’armée allemande conserve encore des ressources importantes et la défaite du III. Reich n’est pas encore pour tout de suite.

Jeux d’Histoire :

 

Bibliographie :

  • Jean-Pierre BENAMOU, Normandie 1944, guide du champ de bataille, 7 juin au 22 août 1944 (Heimdal, 1982)
  • Georges BERNAGE, Jean-Pierre BENAMOU, Bernard CROCHET, François de LANNOY, Laurent MARI & Ronald McNAIR, Overlord, Jour-J en Normandie (Heimdal, 1193)
  • Georges BERNAGE, Laurent MARI, Jean-Pierre BENAMOU & Ronald McNAIR, Bataille de Normandie, 11 juin – 29 août 1944 (Heimdal, 1993)
  • Claude QUETEL, Dictionnaire du Débarquement et de la bataille de Normandie (Ouest-France, 2011)

Boutique :

Couverture_Livre_OuestFrance_QUETEL_Claude_Dictionnaire_Debarquement livre_tallandier_rondeau_benoit_invasion Heimdal 2011 BERNAGE Georges Normandie Album memorial Heimdal 2004 BERNAGE Georges First US Army Heimdal 1994 BERNAGE Georges CADEL Georges La guerre des GI Cobra bataille des Haies

A paraître ! 39/45 Magazine Hors Série Normandie 1944, les prochaines parutions

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs. Le logo type de schéma tactique est utilisé dans les premiers numéros de 39/45 Magazine pour codifier les articles relatifs à des batailles.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :