Pologne 1944/1945

Après avoir été envahie par l’armée allemande et l’Armée Rouge en septembre 1939, la Pologne est le théâtre de combats quand les Soviétiques repoussent les Allemands d’URSS pour envahir ensuite l’Allemagne au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Publicités

Bibliographie

Loïc BECKER, La 3. SS-Panzer-Division Totenkopf (2ème partie), du zénith au crépuscule, in Batailles & Blindés n°91 (Caraktère, 2019) : article de dix-huit sur les combats de la SS-Panzer-Grenadier-Division Totenkopf (puis 3. SS-Panzer-Division Totenkopf) à Kharkiv au printemps 1943, à Koursk en juillet 1943 puis sur le Mious et de nouveau autour de Kharkiv, autour de Krivoï Rog en octobre 1943, à Kirovohrad en janvier 1944, à Balta en mars 1944, à Târgu Frumos en mai 1944 en Roumanie avant d’être transférée en Pologne à Siedlce en juillet 1944 puis sur la Vistule et autour de Varsovie pour ensuite être envoyée en Hongrie et participer aux tentatives pour désencercler Budapest avant de terminer la guerre en Autriche autour de Vienne – Texte, photos, cartes, profils couleurs.

Yann MAHE, 1. Skijäger-Division, division d’élite et d’exception ! (2ème partie), in Ligne de Front89 (Caraktère, 2021) : article de vingt-quatre pages relatant la formation de la 1. Skijäger-Division à partir de la brigade au même nom, son engagement sur la Vistule contre la tête de pont d’Annapol, dans les Carpates entre Pologne et Slovaquie – Texte, cartes, ordre de bataille, photos, profils couleurs.

Jacques WIACEK, Pendant ce temps-là à l’Est !, in Mook 19445 (Weyrich, 2020) : article de dix pages sur les conséquences indirectes de la batailles des Ardennes sur la Seconde Guerre mondiale en Europe en raison de l’avance parallèle soviétique à l’Est en Hongrie, en Pologne (opération Vistule-Oder), en Autriche et en direction de Berlin – Texte, photos.