Interview Frederick JEANNE à l’occasion de la parution de son livre Fontenay-Rauray, la 49th Division et la 8th Brigade face à la Panzer-Lehr et la Hitlerjugend, 13.6 – 1.7.1944 (Maranes, 2020)

A l’occasion de la parution de son livre chez Maranes sur les combats pour Fontenay-le-Pesnel et Rauray des 49th (West Riding) Infantry Division et 8th Armoured Brigade, Frederick JEANNE nous fait l’honneur de répondre longuement et dans le détail à quelques questions (grand merci à lui !). Un entretien essentiel pour comprendre les ressorts d’une passion et comment se construit un vrai travail historiographique. A découvrir…

Publicités
Lire la suite « Interview Frederick JEANNE à l’occasion de la parution de son livre Fontenay-Rauray, la 49th Division et la 8th Brigade face à la Panzer-Lehr et la Hitlerjugend, 13.6 – 1.7.1944 (Maranes, 2020) »

Interview Dominique LORMIER

A l’occasion du quatre-vingtième anniversaire de mai-juin 1940 et de la parution de ses deux derniers ouvrages (Les vérités cachées de la défaite de 1940 et Mai-juin 1940 : les causes de la défaite), Dominique LORMIER répond à quelques questions sur le sujet et ses recherches. Merci à lui !

Lire la suite « Interview Dominique LORMIER »

Interview de Gabriel THERIAULT pour son livre Dans les ventres d’acier (ADA, 2018)

Gabriel THERIAULT, auteur du livre Dans les ventres d’acier, présente son projet, ses sources d’inspiration (truffées de références littéraires) et ses projets…

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Avec plaisir! Gabriel Thériault, un auteur québécois dans la trentaine. Mes études universitaires m’ont d’abord porté vers la chevalerie et les croisades auxquelles j’ai consacré mon mémoire de maîtrise (master). Je me présenterais comme un historien militaire fortement influencé par les travaux de Keegan. Mes objets d’étude et d’intérêt sont les mentalités, les cultures, les notions de crimes de guerre et les problèmes de conscience qui peuvent en découler. L’importance que l’historien doit attacher à l’atmosphère mentale et à cette façon d’être au monde propre à chaque époque décrit bien mon approche située au confluent d’une pratique historique et littéraire.

Par conséquent, ma curiosité est essentiellement tournée vers l’histoire du soldat au front, les pieds dans la merde et la boue. Bref, une histoire militaire par le bas, sur les manières dont le soldat pouvait vivre et dépasser les dures conditions d’engagement, sur ses motivations, sur son moral, sur sa réalité et son vécu. Lire la suite « Interview de Gabriel THERIAULT pour son livre Dans les ventres d’acier (ADA, 2018) »

1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb (Economica, 2018) présentation par son auteur Eric DENIS

A l’occasion de la parution de son ouvrage 1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb aux Editions Economica, son auteur, Eric DENIS, nous partage l’origine de son projet. Il est également fondateur et administrateur du forum atf40 sur l’armée de terre française de 1919 à 1940.

Les origines de ce projet résident dans une volonté personnelle de mieux comprendre ce qu’était concrètement cette Wehrmacht victorieuse de 1940, en s’affranchissant d’une vision franco-française grâce à l’étude des archives allemandes.

Au fur et à mesure de mes recherches, il est devenu évident qu’au delà de la mise en valeur des forces et des faiblesses de la Wehrmacht, certaines des clés de sa réussite étaient parfaitement rodées et efficaces tandis que d’autres étaient bien loin d’être aussi brillantes que l’on a coutume de le dire, ou fort peu mises en valeur voire même quasi-inconnues. Lire la suite « 1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb (Economica, 2018) présentation par son auteur Eric DENIS »

Les chars britanniques de 1915 à 1945, interview de David FLETCHER / British Battle Tanks from 1915 to 1945, interview of David FLETCHER

Osprey 2017 FLETCHER David British Battle Tanks

(English version below)

A l’occasion de la parution de son livre chez Osprey consacré aux chars britanniques de la Seconde Guerre mondiale (British Battle Tanks WWII, Osprey, 2017) qui suit celui dédié à ceux de la Première Guerre mondiale, David FLETCHER répond à nos questions. Lire la suite « Les chars britanniques de 1915 à 1945, interview de David FLETCHER / British Battle Tanks from 1915 to 1945, interview of David FLETCHER »

Interview de Benoît RONDEAU à l’occasion de la parution de son livre Invasion ! Le débarquement vécu par les Allemands (Tallandier, 2013)

Soixante-dix ans après le Débarquement, vous publiez un nouvel ouvrage sur le sujet en optant pour le point de vue « allemand ». Quelles sont les principales avancées historiques qui éclairent d’un jour nouveau cet épisode célèbre ?

Lire la suite « Interview de Benoît RONDEAU à l’occasion de la parution de son livre Invasion ! Le débarquement vécu par les Allemands (Tallandier, 2013) »

Interview de Benoît RONDEAU à l’occasion de la parution de son livre « Afrikakorps, l’armée de Rommel » (Tallandier, 2013)

tallandier_rondeau_benoit_afrikakorps

Benoit RONDEAU, avant de nous présenter votre prochain livre, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes et précisez vos axes de recherche sur la Seconde Guerre mondiale ? Et plus globalement ?

Je suis né à Caen, passionné par l’histoire militaire depuis toujours. Enseignant, j’ai également été chercheur pendant trois années à la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Ma passion est avant tout la guerre du désert et la bataille de Normandie, mais je reste très intéressé par les opérations menées sur tous les fronts. Lire la suite « Interview de Benoît RONDEAU à l’occasion de la parution de son livre « Afrikakorps, l’armée de Rommel » (Tallandier, 2013) »

Interview de Nicolas PONTIC, Rédacteur en chef du magazine 2e Guerre Mondiale

2guerremondiale

Depuis quelques temps déjà, 2e Guerre Mondiale a changé de formule et de rythme de parution en devenant trimestriel. Quels étaient vos objectifs et pensez-vous y être parvenu ?

La crise frappant également la presse spécialisée, l’objectif de la direction était de réduire les frais et d’améliorer le rendement, afin de sauvegarder la revue. L’objectif est pleinement rempli, en particulier du fait que la revue a bénéficié en même temps d’une nouvelle ligne éditoriale et d’une nouvelle formule qui ont manifestement été plutôt bien accueillies par les lecteurs, au vu des résultats. Mais la limite de la « trimestrialisation » étant atteinte, nous discutons de la possibilité de pouvoir passer à nouveau en bimestriel pour ce qui est du numéro « normal ».

Vous attachez une importance particulière à écrire « l’histoire de l’histoire » de la Seconde Guerre mondiale. Quels sont les principaux dogmes battus en brèche ces dernières années et quels sont les « mythes » qui méritent d’être examinés de nouveau avec un recul historique qui n’existait pas encore il y a quelques années ?

Il y a principalement deux de ces « mythes » que nous souhaitons remettre en cause à la rédaction : la supériorité tactique et opérationnelle incontestée de la Wehrmacht, qui n’aurait été battue qu’à cause d’une supériorité numérique alliée indépassable ; le « rouleau compresseur » soviétique, qui n’aurait gagné que grâce à un réservoir humain inépuisable et sans aucune imagination stratégique. Mais les sujets historiographiques ne manquent pas : le mythe de Rommel ; la Collaboration ; la Résistance ; les compétences de stratège d’Hitler, etc. sont autant de sujets sur lesquels il y a aujourd’hui encore beaucoup à dire…

Quels sont les numéros dont vous êtes le plus fier et pourquoi ?

En tant qu’auteur, le numéro sur l’Armée Rouge (2GMT 13), car il m’a permis de revenir sur quelques aspects peu connus de cette armée mal aimée ; en tant que rédacteur en chef, les numéros 43, 44 et 46, d’un point de vue éditorial et technique : une maquette aboutie et des sujets très originaux dans le fond. La série des feux 2e Guerre mondiale Matériel, qui était aussi très intéressante, mais qui a été mal gérée du fait d’un manque de compétences internes à une époque difficile pour Astrolabe : avec un titre différent, il n’aurait pas « télescopé » les autres titres de la revue et aurait certainement connu de très beaux jours… dommage.

Devant l’abondance de l’offre, qu’est-ce qui permet à votre revue de se différencier des autres magazines spécialisés ? Quelle recette pour réussir ?

Il est vrai que le marché est de plus en plus « congestionné ». 2e Guerre mondiale est soutenue par une équipe rédactionnelle expérimentée et qui a le souci de traiter les sujets avec les dernières sources à disposition et avec des problématiques originales.

Les rubriques telles que « Ecrire l’histoire », où un historien peut exposer son point de vue sur un sujet plus ou moins polémique, ou encore les fiches personnages, qui proposent de nombreux « liens », à la mode d’une page web, afin de disposer d’un maximum d’informations contextuelles, démontrent une volonté de dynamisme de la revue.

Enfin, la maquette et la mise en page, sous la responsabilité de Guillaume Laugier, accentuent cette volonté en la mettant en forme.

Que change internet ?

D’un point de vue strictement commercial, il est évident qu’Internet nous fait du mal, puisqu’il propose souvent du contenu gratuit, avec parfois du très bon, mais très souvent le pire. A vrai dire, nous avons préféré ne pas considérer Internet comme un concurrent mais comme un complément, puisque nous nous en servons comme support d’annonce et, d’autre part, nous cherchons à établir des partenariats avec les sites les plus sérieux. Enfin, il propose un vivier d’auteurs parfois de qualité qu’il faut savoir dénicher…

Qui s’intéresse aujourd’hui à la Seconde Guerre mondiale ? Comment trouver l’équilibre entre les sujets « vendeurs » et favoriser la recherche historique, quitte à aborder des terrains plus arides et plus difficilement accessibles ?

L’Histoire a le vent en poupe en ce moment : tout le monde s’y met et même les hebdomadaires d’information sortent des Hors-Séries sur la Seconde Guerre mondiale. Le public pour cette histoire spécialisée est donc large et important : notre lectorat touche indifféremment les étudiants, les actifs, les retraités, les jeunes, les moins jeunes, les militaires, les femmes, les hommes, etc.

L’idée est de proposer un sujet de couverture fédérateur, mais original de par son traitement, et de distiller ensuite dans la revue des sujets plus « exotiques » sur le fond et la forme.

Comment capter de nouveaux lecteurs ?

Difficile. Si l’on est trop généraliste, on s’éloigne du noyau dur des passionnés, si l’on fait du trop spécialisé, on se coupe de la masse de ceux qui sont curieux mais ne cherchent pas à savoir quelles étaient les Panzer-Divisionen engagées à Koursk. Il faut donc se remettre en question à chaque numéro, trouver la formule la plus adéquate pour satisfaire suffisamment ces deux types de lectorat sans en laisser sur le bord du chemin. Nous pensons y être arrivés, puisque notre lectorat est stable et que nous proposons à chaque numéro un panaché d’article courts mais de réflexion, de dossiers longs mais au récit intense et d’articles de taille moyenne mais originaux.

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

Chut, c’est un secret ! Plus sérieusement, nous travaillons sur une toute nouvelle formule du Thématique, qui est devenu trop classique dans cet environnement concurrentiel. Avec deux numéros par an pour le moment, nous allons chercher à confectionner un magazine plus dense, plus « collector » et de référence.

=> Acheter des numéros de 2e Guerre Mondiale


Merci beaucoup à Nicolas PONTIC pour avoir répondu longuement et avec transparence à nos questions. C’est avec une curiosité et une impatience non dissimulées que nous attendons la nouvelle formule de 2e Guerre Mondiale Thématique ! Nous souhaitons un plein succès à ce sympathique magazine et à son équipe.


www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

2ème Guerre Mondiale n°37 (Astrolabe, 2010)

Le numéro 37 du magazine 2ème Guerre mondiale est paru.

L’Italie est particulièrement bien présente avec un article sur le corps expéditionnaire en URSS et un sur l’engagement des sous-marins italiens basés en France sous les océans.

Un dossier est consacré à l’engagement des divisions blindées germano-italiennes et alliées en Afrique du Nord.

Enfin, un article est consacré à l’aéronavale américaine.

Le magazine 2ème Guerre Mondiale comporte désormais huit pages de plus, soit un total de quatre-vingt-douze y compris la couverture pour un prix de 6,95 €.

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Trucks & Tanks n°21 (Caractère, 2010)

Le numéro de septembre et d’octobre 2010 du magazine bimensuel historique et technique des engins et véhicules militaires du XXème siècle Trucks & Tanks des Editions Caraktère vient de paraître.
A côté de sujets « classiques » (les canons de Flak 18, 36 et 37 de 8,8 cm allemands, le canon automoteur M7 Priest américain, le SdKfz 11 allemand), trois sujets particulièrement originaux sont abordés : le char japonais Type 97, les bricolages britanniques, italiens et allemands lors de la guerre en Afrique du Nord, le Panzerjäger Sturer Emil de 12,8 cm allemand construit à deux exemplaires. Comme dans chaque numéro depuis les débuts de cette revue, un comparatif est proposé, cette fois-ci entre le M46 Patton et le T-34/85 dans le cadre de la Guerre de Corée).
Les photos sont comme toujours bien mises en valeur, la mise en page soignée, les profils couleurs et les plans abondants !
www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !