US Tank Destroyer Battalions

Publicités

Historique

Les Tank Destroyer Battalions sont des unités antichars de l’armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Elles sont destinées à lutter contre les masses de chars des divisions blindées allemandes telles que mises en oeuvre à l’Ouest en mai et juin 1940 puis lors de l’opération Barbarossa en URSS. Leur formation est décidée le 27 novembre 1941 par le War Department qui lance la constitution de bataillons indépendants. Ils sont numérotés dans la série des 600 pour les unités issues de l’infanterie, des 700 pour celles issues de l’arme blindée et des 800 pour celles issues de l’artillerie. En attendant le développement de matériels spécifiques, les unités perçoivent des matériels bricolés sur des bases existantes (37 mm Gun Motor Carriage GMC M6, 75 mm Gun Motor Carriage M3, 57 mm Gun Motor Carriage T48, 3-inch Gun Motor Carriage M10 Wolverine) à l’image des premiers Panzerjäger et blindés d’appui allemands.

Les premiers bataillons sont engagés en Afrique du Nord dès l’opération Torch. Ils sont ensuite de toutes les batailles de l’armée américaine en Europe où ils bénéficient de matériels de plus en plus performants spécifiquement conçus pour leur rôle (76 mm Gun Motor Carriage Tank Destroyer M18 Hellcat, 90 mm Gun Motor Carriage Tank Destroyer M36 Jackson).

La mise en oeuvre de chars polyvalents avec de réelles capacités antichars comme le Heavy Tank M26 Pershing rend obsolète le concept de chasseur de chars. Les bataillons sont ainsi dissous les uns après les autres dès la fin du conflit.

Insigne des unités américaines de Tank Destroyers

Unités

Bibliographie

Livres

Magazines et périodiques