Mesnil-Patry 1944

Le Mesnil-Patry est un village de Normandie situé au Nord-Nord-Ouest de Caen entre Cristot à l’Ouest en direction de Tilly-sur-Seulles et Norrey-en-Bessin à l’Est en direction de Caen.

Lors de la Seconde Guerre mondiale en Europe, il est l’objet de violents combats au cours de la bataille de Normandie.

Afin de contourner Caen par l’Ouest, les Alliés cherchent à percer les lignes tenues par la 12. SS-Panzer-Division. Des éléments de cette division s’installent au Mesnil-Patry dans la nuit du 7 au 8 juin 1944.

Le 8 juin 1944, le chef de corps et des officiers de l’état-major du Panzer-Artillerie-Regiment 130 de la 130. Panzer-Lehr-Division sont capturés par des patrouilles de reconnaissance du Inns of Court Armoured Car Regiment. Les patrouilles britanniques sont prises à partie sur le chemin du retour avec leurs prisonniers. L’un d’eux est blessé et parvient à rejoindre Le Mesnil-Patry où il raconte que les Britanniques ont cherché à en faire des boucliers humains et auraient exécuté ceux qui refusaient. Cette information provoque en réaction l’exécution de trois prisonniers canadiens le 9 juin 1944 par l’unité qui tient le village.

Des éléments de la 3rd Canadian Infantry Division et de la 2nd Canadian Armoured Brigade se lancent à l’assaut du Mesnil-Patry le 11 juin 1944 en début d’après-midi pour servir de base de départ à une attaque contre Cheux prévue le lendemain. Les chars canadiens sont repérés par les Allemands quand ils traversent Norrey-en-Bessin en provenance de Bretteville-l’Orgueilleuse. Arrosés par l’artillerie ils sont ensuite pris à partie au Panzerfaust puis par des Panzer IV de la 12. SS-Panzer-Division dont celui de Hans SIEGEL. Les pertes sont lourdes des deux côtés, mais les Canadiens et Britanniques sont repoussés.

Les Allemands se replient finalement dans la nuit du 15 au 16 juin 1944 pour raccourcir leur front, quelques heures avant une attaque prévue par la 49th Infantry Division et la 3rd Canadian Infantry Division. Le Mesnil-Party est finalement pris sans combat par les Canadiens le 16 juin 1944.

Publicités

Historique

Bibliographie

Livres

Magazines et périodiques

  • Sylvain FERREIRA, « Petits poissons » contre « jeunes loups », Canadiens contre « Hitlerjugend » sur la route de Caen (7-12 juin 1944) [Batailles & Blindés n°84 (Caraktère, 2018)]
  • Roman TÖPPEL, Black Sabbath, Battle of Normandy, Hitler Youth v. The Hussars [Iron Cross1 (Warners, 2019)]