Publicités

Buron 1944

Tactique

Buron est un village de Normandie situé au Nord-Ouest de Caen à moins de sept kilomètres du centre-ville.

Lors de la Seconde Guerre mondiale en Europe, il est l’objet de violents combats au cours de la bataille de Normandie.

Le 6 juin 1944, les Canadiens de la 3rd Canadian Infantry Division débarquent sur Juno Beach tandis que les Anglais de la 3rd Infantry Division prennent pied à Sword Beach et établissent la liaison avec les parachutistes de la 6th Airborne Division. Cependant, la résistance allemande, la contre-attaque de la 21. Panzer-Division sur Luc-sur-Mer et les hésitations alliées ne permettent pas la prise de Caen au soir du Débarquement.

Les Alliés continuent donc leur progression le 7 juin 1944 sachant que la 716. Infanterie-Division a presque cessé d’exister et que la 21. Panzer-Division est dispersée entre la défense de Caen et la tête de pont aéroportée britannique. Appuyée par la 27th Armoured Brigade, la 3rd Canadian Infantry Division s’empare de Buron et continue sa progression vers Authie qui tombe également. Carpiquet et son terrain d’aviation représente l’objectif suivant.

La progression est cependant violemment stoppée en début d’après-midi. En effet, la 12. SS-Panzer-Division est en train d’arriver sur le front et contre-attaque immédiatement. Authie est repris. Les Canadiens se replient sur Buron mais la position devient intenable et est évacuée. Les Allemands reprennent possession de Buron en fin d’après-midi mais ne peuvent progresser plus loin. Les deux adversaires se neutralisent et le front se fige jusqu’au 8 juillet 1944, période durant laquelle Buron reste sur la ligne principale de combat allemande.

Le 4 juillet 1944, l’opération Windsor est lancée pour tenter de prendre Carpiquet par l’Ouest. Le village est conquis mais par le terrain d’aviation.

Le 7 juillet 1944, c’est l’opération Charnwood qui est finalement déclenchée pour une attaque frontale sur Caen. Le 8 juillet 1944, la 3rd Canadian Infantry Division reprend le terrain perdu un mois avant, la 12. SS-Panzer-Division est obligée d’abandonner Buron puis Authie. L’Abbaye d’Ardenne est aussi enlevée. Au Nord-Est de Caen, la 3rd British Infantry Division repousse la 16. Luftwaffen-Feld-Division obligeant la 12. SS-Panzer-Division à se replier au-delà de l’Orne abandonnant ainsi la moitié Nord de Caen qui est investie par les Alliés le 9 juillet 1944.

Bibliographie :

Georges BERNAGE, Les Panzers dans la bataille de Normandie, 5 juin – 20 juillet 1944 (Heimdal, 1999) : livre de cent soixante-dix pages sur les unités blindées allemandes engagées en Normandie face aux Alliés jusqu’à l’opération Goodwood (21. Panzer-Division, Panzer-Ersatz-und-Ausbildungs-Abteilung 100, 12. SS-Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, schwere SS-Panzer-Abteilung 101, 2. Panzer-Division, 17. SS-Panzergrenadier-Division, 2. SS-Panzer-Division, 1. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, SS-Panzer-Abteilung 102schwere Panzer-Abteilung 503, 4./Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 301) incluant les combats du 6 juin 1944 (contre-attaque sur Luc-sur-Mer et La Fière, Kampfgruppe von Luck face aux aéroportés britanniques), les combats autour de Caen de la 12. SS-Panzer-Division (Authie, Buron, Rots, Bretteville-l’Orgueilleuse, Norrey-en-Bessin, Mesnil-Patry, Putot-en-Bessin, Carpiquet, opération Charnwood) la bataille de Tilly-sur-Seulles avec la contre-attaque de la 130. Panzer-Lehr-Division sur Ellon pour chercher à reprendre Bayeux, l’arrêt infligé aux Britanniques à Villers-Bocage lors de l’opération Perch, les combats pour Lingèvres, Evrecy et Hottot), la bataille de l’Odon (opération Martlet, opération Epsom, Tessel, Fontenay-le-Pesnel, Cheux, Gavrus, Rauray, Cote 112), dans le bocage à Sainteny et à Saint-Jean-de-Daye, pour terminer sur les combats défensifs face à l’opération Goodwood – Photos, profils couleurs, dessins couleurs, cartes.

Stephan CAZENAVE, Panzerdivision Hitlerjugend, volume 1.2 (Maranes, 2019) : livre de cinq cent pages sur le premier mois d’engagement de la 12. SS-Panzer-Division face aux Alliés en Normandie couvrant les contre-attaques pour tenter de repousser les Alliés à la mer puis la défense de Caen (Buron, Rots, Authie, Norrey-en-Bessin, Putot-en-Bessin, Brouay, Bretteville-l’Orgueilleuse, Le Mesnil-Patry, Abbaye d’Ardenne, Fontenay-le-Pesnel, Cheux, Boislonde, Rauray) face notamment à l’opération Martlet avec de très nombreux témoignages de vétérans, des extraits et documents des journaux de guerre de l’unité – Photos, cartes, reproductions de documents couleurs d’époque.

Yann MAGDELEINE, Buron, in Dictionnaire du Débarquement(Ouest-France, 2011)

Boutique :

 Heimdal 2011 BERNAGE Georges Normandie Album memorial    Maranes 2015 CAZENAVE Stephan Panzerdivision Hitlerjugend volume 2

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs. Le logo type de schéma tactique est utilisé dans les premiers numéros de 39/45 Magazine pour codifier les articles relatifs à des batailles.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :