Opération Overlord 1944

Overlord est le nom donné par les Alliés à l’opération militaire qui aboutit au Débarquement en Normandie pour ouvrir un second front face au III. Reich (le premier front étant celui qui opposent Allemands et Soviétiques en URSS).

 

 

Chronologie :

4 janvier 1944 : Dwight D. EISENHOWER et Alan BROOKE demande à Bernard MONTGOMERY de prendre le commandement du 21st Army Group, groupe d’armées regroupant les unités britanniques et américaines ainsi que leurs alliés (Canadiens, Polonais, Français, Belges, etc.) combattant à leurs côtés, destinés à débarquer sur le continent européen à partir de la Grande-Bretagne.

21 janvier 1944 : Dwight D. EISENHOWER autorise Bernard MONTGOMERY de transformer profondément le plan initial bâti par le COSSAC, notamment en intégrant un assaut à la basse du Cotentin à la fois par les airs avec une opération aéroportée et par la mer.

1er février 1944 : Le plan de Bernard MONTGOMERY est formellement adopté. Il comprend le principe d’un axe pivot autour de Caen pour atteindre la Seine et d’une poussée à partir du Cotentin pour déboucher de la Normandie afin d’accéder à la Bretagne, à la Loire et à l’espace situé entre Paris et Orléans.

7 avril 1944 : Une nouvelle conférence réunit l’ensemble des chefs alliés, la capture de l’espace au Sud de Caen parait essentielle aux aviateurs pour y installer leurs bases aériennes afin de soutenir les troupes au sol dans leur avance.

14 avril 1944 : Les ultimes instructions tactiques aux armées chargées de l’assaut sont données.

28 avril 1944 : Le Quartier-Général du 21st Army Group est transféré à Portsmouth.

 

 

Bibliographie :

Jean-Pierre BENAMOU, Le plan Montgomery (1ère partie), in 39/45 Magazine1 (Heimdal, 1983) : article de cinq pages présentant la genèse et l’élaboration de l’opération Overlord, ses différentes itérations avec notamment l’accroissement progressif du nombre de plages de débarquement, l’impulsion et les orientations données par Bernard MONTGOMERY, la planification initiale qui sera la source des controverses futures en raison des échecs successifs britanniques devant Caen – Photos, cartes.

Yannis KADARI & Hugues WENKIN, La cacophonie des généraux, entre surdité et compétition, in Batailles & Blindés hors-série n°25 (Caraktère, 2014) : article de douze pages sur les plans initiaux et réalisés de l’opération Overlord en Normandie avec la controverse qui se cristallise autour principalement de Dwight EISENHOWER, Bernard MONTGOMERY et Omar BRADLEY dans laquelle intervient également Winston CHURCHILL sur les options pour vaincre le III. Reich à l’Ouest– Photos, cartes.

Christophe PRIME, Utah Beach, mardi 6 juin 1944 (OREP, 2019) : livre de centre tente pages sur Utah Beach, la tête de pont aéroportée américaine et l’importance du débarquement directement à la base du Cotentin comprenant un aperçu des plans successifs de l’opération Overlord, des principales unités engagées (82nd US Airborne Division, 101st US Airborne Division, 4th US Infantry Division), des principaux combats (Sainte-Mère-Eglise, La Fière-Cauquigny, Chef-du-Pont, Sainte-Marie-du-Mont, les passages de la Douve, Utah Beach, Saint-Côme-du-Mont, Carentan, Montebourg, Quinéville, les batteries d’Azeville et de Crisbecq Saint-Marcouf) et le rôle logistique de la plage dans la suite de la bataille de Normandie – Photos, cartes, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Luc VANGANSBEKE, D-Day, un certain 6 juin 1944, in Ligne de Front hors-série n°34 (Caraktère, 2018) : article introductif de deux pages rappelant l’importance de l’opération Overlord et de la nécessité d’entretenir le souvenir de cette entreprise gigantesque qui permet la libération de l’Europe de l’Ouest de l’occupation allemande – Photos.

Luc VANGANSBEKE, Une île sur le pied de guerre, les forces alliées en Grande-Bretagne, in Ligne de Front hors-série n°34 (Caraktère, 2018) : article de seize pages sur les plans, les préparatifs, les innovations techniques (notamment les chars spéciaux de la 79th Armoured Division et les ports artificiels Mulberries) côté Allié en vue de l’opération Overlord, évocation de l’opération Fortitude afin de tromper les Allemands sur le lieu exact du Débarquement – Photos, profils couleurs.

Olivier WIEVIORKA, Le Cotentin mis à feu pour un port !, in Mook 1944 n°02/2019 (Weyrich, 2019) : article de quatorze pages sur les enjeux logistiques de l’opération Overlord qui amènent les Alliés à mettre en place une extension sur le Cotentin de l’opération initialement prévue avec Utah Beach comme cinquième plage de débarquement et la création d’une zone d’assaut aéroportée pour la protéger afin de s’emparer rapidement de Cherbourg et de son port – Photos.

Boutique :

Orep 2019 PRIME Christophe Utah Beach 

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs. Le logo type de schéma tactique est utilisé dans les premiers numéros de 39/45 Magazine pour codifier les articles relatifs à des batailles.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :