Seine 1944

La Seine est l’un des grands fleuves français qui prend sa source sur le plateau de Langres et se jette dans la Manche au niveau du Havre. Elle constitue une barrière naturelle qui coupe la France en diagonale. En 1944, elle joue un rôle triple en raison de l’opération Overlord.

Publicités

Historique

Tout d’abord, il s’agit pour les Alliés de détruire tout moyen de franchissement de Paris (exclus) à la côte en prévision du Débarquement sur la côte normande afin d’isoler le futur champ de bataille par le Nord et de couper les axes de ravitaillement et de renforts pour les Allemands en provenance notamment de la 15. Armee.

Au cours de la bataille de Normandie, les Alliés essayent d’empêcher les Allemands de franchir le fleuve tandis que ceux-ci font tout pour faire traverser unités et logistique afin d’éviter un détour trop important. Néanmoins, aucune liaison ferroviaire ne peut être effectuée et les convois sont obligés de faire de longs détours, de perdre des jours de trajet en utilisant des routes sous la menace continuelle de l’aviation alliée et de franchir la Seine avec des bacs de nuit seulement provoquant ainsi d’importants retards dans l’acheminement des unités.

Enfin, après avoir échappé à la poche de Falaise/Trun/Chambois, les unités allemandes doivent à nouveau franchir la Seine pour se replier vers les frontières du III. Reich. A Paris, les ponts ne sont finalement pas détruits par les Allemands en retraite tandis que la première moitié du fleuve ne freine pas l’avance alliée compte tenu de l’absence de ligne de résistance allemande.

Voir aussi…

Bibliographie

Livres

Frédéric DEPRUN, Panzer en Normandie, histoire des équipages de char de la 116. Panzerdivision [Ysec, 2011]

Magazines et périodiques

Ludographie

Historique de la page

  • 22/12/2022 : remise en forme et mise à jour
  • 28/10/2018 : création