Caudebec-en-Caux 1944

Lors de la bataille de Normandie au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe, Caudebec-en-Caux représente l’un des principaux points de passage de l’armée allemande à travers la Seine et reste sous la menace permanente de l’aviation alliée. Après la percée américaine réussie de l’opération Cobra, les Allemands se retrouvent encerclés dans la poche de Falaise/Trun/Chambois après l’échec de leur contre-attaque sur Mortain (opération Lüttich). Les unités qui parviennent à s’échapper de l’encerclement doivent encore franchir la Seine pour pouvoir se replier en direction de la Belgique et de l’Allemagne. Caudebec-en-Caux devient ainsi l’un des principaux points de passage, non plus pour envoyer des renforts mais pour se sauver. Le 30 août 1944, la 49th (West Riding) Infantry Division libère le secteur et y traverse la Seine.

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexBatailles – Seconde Guerre mondiale 1939/1945 – Europe 1939/1945 – Ouest 1944/1945 – France 1944/1945 – Normandie 1944

Bibliographie

Thierry CHION, La 711e division d’infanterie allemande, combats jusqu’au bout [Batailles46 (Histoire & Collections, 2011)] : article de dix pages sur l’engagement de la 711. Infanterie-Division fin août 1944 en Normandie durant lequel elle se replie progressivement avec la 346. Infanterie-Division vers la Seine à partir de la Dives et en passant par la Touques, Pont l’Évêque, Beuzeville, la Risle, Pont-Audemer avant d’atteindre Caudebec-en-Caux face à la 6th Airborne Division, 7th Armored Division et 49th Infantry Division – Texte, photos, cartes.

Yann MAGDELEINE, Caudebec-en-Caux : notice parue dans le Dictionnaire du Débarquement [Ouest-France, 2011] – Texte.

Max STEIN, Tiger de la 503, Normandie, Vexin normand, juin – août 1944 [Maranes, 2021] : livre de deux cent quatre-vingt huit pages relatant le parcours de la schwere Panzer-Abteilung 503 lors de la bataille de Normandie [Colombelles, opération Goodwood (Cagny, Emiéville), Opération Bluecoat – (Mont Pinçon, Plessis-Grimoult), de la retraite vers la Seine (Vimoutiers, Bernay, Bourgtheroulde, Caudebec-en-Caux)] puis le retour de la 3ème compagnie via Paris contre la tête de pont américaine de Mantes-Gassicourt ainsi que la capture des convois ferroviaires allemands à Braine par la 3rd US Armored Division, comprenant également de nombreux détails techniques sur les Panzer VI. Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger (production, entretien, ravitaillement) – Texte, cartes, écorchés, photos, plans, profils couleurs.

Liens externes