39/45 Magazine n°358 (Heimdal, 2019)

19 octobre 2019 Laisser un commentaire

3945 Magazine 358Soixante-quinzième anniversaire de la Libération, numéro d’hiver : tout concourt à revenir sur la bataille des Ardennes, la dernière offensive stratégique à l’Ouest des armées du III. Reich. Mais ce numéro de 39/45 Magazine ne se limite pas qu’à ça. C’est un numéro de haut vol, passionnant de bout en bout, dense à lire, beau à regarder. Lire la suite…

Publicités

Aérojournal n°73 (Caraktère, 2019)

15 octobre 2019 Laisser un commentaire

Aerojournal 073Un bombardier massif portant la marque de l’US Air Force au-dessus d’un champignon atomique : la couverture de ce numéro d’Aérojournal aiguise de suite la curiosité ! Pourtant, ce n’est ni un B-29, ni un B-17… Ses formes ne sont pas furtives et ce n’est pas non plus un drone… La Guerre froide est donc bien au menu avec le Convair B-36 Peacemaker dont les premières études sont lancées quelques mois après le plus gros de la bataille d’Angleterre et peu avant l’invasion de l’URSS. La taille du projet est à l’échelle de la puissance aéronautique américaine. La carrière opérationnelle est relativement courte, le nombre d’appareils assemblés dépasse les trois cent dont 10% sont perdus sur accident… Bref, une autre époque. Passionnant. Lire la suite…

Sous uniforme allemand (Nimrod, 2018)

13 octobre 2019 Laisser un commentaire

Nimrod 2018 CROISILE Jean-Marie Sous uniforme allemandBénéficiant d’un travail éditorial exemplaire, ce témoignage d’un ancien de la LVF apporte une pierre indispensable à la compréhension de ce qui pousse des Français à s’engager aux côté de l’armée allemande pour combattre le bolchevisme. C’est également une plongée dans le quotidien de la Seconde Guerre mondiale, que ce soit en France libre, en France occupée et au cœur des combats. Lire la suite…

Avions de combat hors-série n°5 (Heimdal, 2019)

12 octobre 2019 Laisser un commentaire

avions-de-combat-hs-005.pngAprès une encyclopédie des escadres de l’Armée de l’Air, Avions de combat entame une revue des forces aériennes de l’OTAN en trois numéros, également disponibles en version reliée un fois publiés.

L’idée est bonne. D’une part, elle permet de balayer l’ensemble des pays engagés au sein de l’OTAN, à l’origine ou plus tard, mais surtout elle offre un panorama des avions de combat aérien utilisés sur soixante-dix ans – du Republic F-84 à l’Eurofighter en passant par les Gloster Meteor, Hawker Hunter, Alpha Jet, F-86,  F-100, F-101, F-102, F-104, F-105, F-4 Phantom II, F-16, CF-18, T-33, Mirage III, Mirage 5, Mirage F1,  CL-13, CF-100, MiG-21, Su-25, MiG-29. C’est donc presque toute l’histoire de l’aviation militaire de combat occidentale d’après la Seconde Guerre mondiale jusqu’à nos jours qui défile à laquelle s’ajoutent quelques transfuges des anciens pays de l’Est soviétique. Lire la suite…

GBM n°130 (Histoire & Collections, 2019)

GBM 130« Plus gros, plus long, plus lourd… mais plus dans le coup ! »

Ce cruel épitaphe à propos du FCM 2C illustre aussi en quelque sorte la situation de l’armée française durant l’Entre-Deux-Guerres et à la veille de 1940. Lire la suite…

First to Fight, The Polish War 1939 (The Bodley Head, 2019)

Bodley Head 2019 MOORHOUSE Roger First to FightL’invasion de la Pologne en septembre 1939 marque le commencement de la Seconde Guerre mondiale en Europe… Evénement majeur donc, mais finalement si peu connu.

Avec un titre qui claque (« premiers à combattre »), Roger MOORHOUSE propose une lecture renouvelée, globale de cette invasion qui aboutit au dépeçage de la Pologne et entraîne la Grande-Bretagne puis la France dans la guerre contre l’Allemagne.  Lire la suite…

Militaria n°409 (Histoire & Collections, 2019)

Militaria 409Une splendide reconstitution des Chasseurs ardennais est à la une de ce numéro de Militaria. C’est l’occasion de revenir sur ces troupes particulières qui jouent les premiers rôles des les premières heures de l’invasion allemande en mai 1940. Les Chasseurs ardennais symbolisent à la fois l’esprit de résistance belge face au nombre, mais aussi les occasions manquées, puisque le choix stratégique de choisir de retarder l’ennemi plutôt que de lui résister dans les Ardennes se révèle néfaste (voir La déroute française de 1940, la faute aux Belges ? ou 10-11 mai 1940, une défaite annoncée). Les Allemands menant une série d’opérations spéciales particulièrement réussies (opération NiWi ou L’attaque silencieuse par exemple) pour faciliter la traversée des Ardennes et la Meuse, les Chasseurs ardennais se retrouvent vite bousculés et trop peu nombreux. Pourtant, là où ils résistent (ou ne reçoivent pas les ordres de repli), les retards s’accumulent pour les Allemands. L’article évoque les combats pour Chabrehez entre le 3ème Régiment de Chasseurs ardennais et la 7. Panzer-Division. Lire la suite…