Publicités

1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb (Economica, 2018) présentation par son auteur Eric DENIS

17 février 2018 Laisser un commentaire

A l’occasion de la parution de son ouvrage 1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb aux Editions Economica, son auteur, Eric DENIS, nous partage l’origine de son projet. Il est également fondateur et administrateur du forum atf40 sur l’armée de terre française de 1919 à 1940.

Les origines de ce projet résident dans une volonté personnelle de mieux comprendre ce qu’était concrètement cette Wehrmacht victorieuse de 1940, en s’affranchissant d’une vision franco-française grâce à l’étude des archives allemandes.

Au fur et à mesure de mes recherches, il est devenu évident qu’au delà de la mise en valeur des forces et des faiblesses de la Wehrmacht, certaines des clés de sa réussite étaient parfaitement rodées et efficaces tandis que d’autres étaient bien loin d’être aussi brillantes que l’on a coutume de le dire, ou fort peu mises en valeur voire même quasi-inconnues. Lire la suite…

Publicités

La guerre aérienne dans l’Eure, Le JG2 à Triqueville – Pont-Audemer (Ysec, 2018)

14 février 2018 Laisser un commentaire

Ysec 2018 CHION Thierry DUCLOS Daniel La guerre aerienne dans EureLa première partie de ce livre couvre la construction par l’armée française du terrain d’aviation de Triqueville en 1940 qui sera finalement utilisé par Allemands. La description de la réquisition par les autorités militaires, des premiers aménagements et de la mise en service du terrain est très intéressante et particulièrement originale. En fait, c’est passionnant… Parce que ce type de détail est si rarement évoqué dans la littérature spécialisé.

Vient ensuite le récit des différentes missions de bombardement et d’interdiction au-dessus du terrain. La Jagdgeschwader (JG) 2 quitte définitivement le terrain le 7 juillet 1943. Ce qui est frappant, ce sont les efforts alliés pour empêcher la Luftwaffe de se réinstaller dans le secteur et pour neutraliser les installations qui pourraient servir ultérieurement contre le Débarquement. Lire la suite…

Wehrmacht 46, volume 1 , Heer & Panzerwaffe (Caraktère, 2016)

11 février 2018 1 commentaire

Si la Wehrmacht capte l’attention de nombreux passionnés de la Seconde Guerre mondiale, cela est dû en partie par le poids doctrinal et technologique que les forces armées du III. Reich ont fait peser sur la façon de mener le combat. L’un des paradoxes les plus frappants de la Seconde Guerre mondiale est que les Allemands remportent leurs plus grands succès alors qu’ils sont loin d’être parés pour un conflit d’une telle ampleur (Pologne 1939, Ouest 1940, Balkans 1941, début de l’opération Barbarossa), mais sont défaits alors qu’ils bénéficient d’une avance technologique indéniable en fin de conflit.

Les luttes intestines inhérentes à la nature même du pouvoir nazi tournent à la gabegie, des préjugés raciaux éloignent certains ingénieurs ou certaines thèses scientifiques, un système de commandement du plus en plus centralisé et coupé des réalités entraînent les III. Reich dans la défaite.

Les recherches et les technologies développées par les Allemands voient très souvent leur aboutissement, leur industrialisation et leur engagement au combat… sous les couleurs de leurs adversaires. La guerre achevée, ces derniers ne s’y sont pas trompés. Américain, Britanniques, Soviétiques, Français : tous ont cherché à mettre la main sur les plans, les prototypes et surtout les cerveaux qui en possèdent les secrets. Quitte à passer un pudique voile sur leur engagement auprès du régime nazi ou leur implication dans un système industriel reposant sur le travail forcé et exploitant les camps de la mort. Lire la suite…

Catégories :Livres, Recension, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

GBM n°123 (Histoire & Collections, 2018)

10 février 2018 Laisser un commentaire

Devoir de mémoire. Ce concept qui cimente une Nation et qui permet de ne pas oublier ceux qui se sont dévoués, parfois jusqu’au sacrifice, pour le pays dans lequel ils vivent est au cœur de GBM depuis sa reprise par Histoire & Collections. En témoigne ainsi l’actualité du Centenaire de la La Malmaison (1917-2017), bataille au cours de laquelle l’armée française engageant des chars Schneider et Saint-Chamond reprend aux Allemands le fort du même nom. Reconstitutions (histoire vivante diront certains) et cérémonies officielles sont ainsi relatées, donnant un relais supplémentaire à ces belles et indispensables initiatives, par nature éphémères.

Conformément à la ligne éditoriale du magazine, ce numéro continue d’explorer l’armée française de la première moitié du XXème siècle avec un éclairage original sur les voitures de cantinières et les engins de tranchée de faible puissance (principalement : Canon 37 mm modèle 1885 TR, Canon 47 mm modèle 1885 TR, Canon de 37 mm modèle 1916 TR).

Passionnant, l’article sur l’introduction de porteurs pour le Renault FT présente les différentes solutions techniques destinées à donner davantage de mobilité à ce petit char. Et c’est vrai que les dimensions réduites de l’engin autorisent de nombreuses innovations, que ce soit un transport sur camion ou sur engin chenillé. Au-delà de la technique, c’est l’innovation doctrinale sous-jacente à ces solutions de transport qui transpire. La recherche de mobilité est indissociable à celle de puissance. Devant une telle avance, il est d’autant plus dommage que la France ait totalement sclérosé sa pensée stratégique, opérationnelle et tactique après la Victoire de 1918, ce qui aboutira un peu plus de vingt ans plus tard à l’une des plus graves défaite du pays… Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série n°4 (Heimdal, 1988)

7 février 2018 Laisser un commentaire

Issu des premiers numéros hors-série de 39/45 Magazine qui donnent par la suite la naissance au magazine Historica, ce quatrième numéro hors-série couvre le déroulement des opérations de la percée d’Avranches suite au succès de l’opération Cobra jusqu’au franchissement de la Seine par l’armée allemande en retraite. Si le titre de la couverture (la retraite allemande) peut laisser penser à une vision essentiellement germanique, le texte analyse surtout les errements du commandement allié qui empêchent de prendre dans la nasse de la poche de Falaise / Trun / Chambois la majeure partie du corps de bataille allemand engagé contre la tête de pont alliée depuis le Débarquement du 6 juin 1944.

Sur la petite centaine de pages que contient le numéro, seules une quinzaine sont du texte. Les autres proposent de nombreuses photographies issues des archives officielles de l’époque et plusieurs cartes.

Ce numéro est cependant essentiel pour la bonne compréhension du retard allié pour fermer la poche et des forces allemandes qui parviennent à s’échapper. Lire la suite…

Historical Perspectives of the Operational Art (Center of Military History, United States Army, 2005)

5 février 2018 1 commentaire

Cette anthologie compile plusieurs études relativement courtes réparties en quatre parties qui étudient chacune l’évolution de la pensée opérationnelle des XIXème et XXème siècle : France, Allemagne, URSS et Russie, Etats-Unis.

Les services historiques de l’armée américaine possèdent une culture de l’analyse et de l’écrit particulièrement développés. Après la Seconde Guerre mondiale, cela se traduit par des interviews de vétérans allemands sur les combats menés et la rédaction de nombreux historiques officiels. Ces deux sources d’information seront durant de nombreuses années, et le sont encore, l’origine de très nombreux écrits (livres et articles). Cette tradition se perpétue encore au XXIème comme en témoigne la publication annuelle de la liste des lectures recommandées par le chef d’état-major des armées.

Ce livre est édité alors que les Américains sont engagés au combat de façon extensive en Afghanistan et Irak où ils sont confrontés à une guerre asymétrique à laquelle ils sont assez peu préparés. La mode est alors à la transformation tout azimut l’accent mis sur la technologie, la mise en réseaux de toutes les composantes armées (hommes, matériels, structures de commandement). Cependant, la nature même de la guerre ne change pas fondamentalement et pour vaincre, il ne suffit pas d’avoir le meilleur matériel ou la technologie dernier cri… Lire la suite…

Les Panzers en Normandie (Heimdal, 1978)

3 février 2018 Laisser un commentaire

Ce livre est la bible de toute une génération de passionnés de la Seconde Guerre mondiale, de la bataille de Normandie et des chars allemands. Après la présentation de la composition type 1944 du régiment blindé allemand de 1944 (mais il y a loin entre la théorie et la réalité), cet ouvrage présente un résumé succinct des différents matériels engagés (Panzer IV, Panzer V Panther, Panzer VI Ausf. E Tiger, Panzer VI Ausf. B Königstiger (mais aussi Panzer III, Panzer 35S(f), Panzer 35R(f), Panzer 39H(f), Borgward B-IV), les canons d’assaut (StuG III Ausf. G), les engins de défense antiaérienne (SdKfz 10/5, SdKfz 7/1, Flakpanzer 38(t), Flakpanzer IV Möbelwagen, Flakpanzer IV Wirbelwind, Flakpanzer IV Ostwind), les engins  de dépannage (Bergepanzer III, Bergepanzer V Bergepanther, SdKfz 9/1) et le SdKfz 251. Suit ensuite une partie intéressante sur les tankistes et leurs uniformes avec quelques belles planches d’uniformes.

La moitié des pages est consacrée à la description de chacune des unité de chars (régiments ou bataillons) lancées dans la bataille face aux Alliés. Lire la suite…