Publicités

Ligne de Front hors-série n°24 (Caraktère, 2015)

12 août 2018 1 commentaire

Le nombre d’unités d’infanterie engagées par les trois plus grosses armées de la Seconde Guerre mondiale (Allemagne, Etat-Unis, URSS) est impressionnant. Mais, comme pour les autres armes, le conflit introduit de profonde mutation dans l’armement et les tactiques des fantassins.

Ce numéro hors-série de Ligne de Front analyse donc la « reine des batailles » de chacun de ces belligérants. Après avoir présenté la situation à l’entrée du conflit, il détaille les évolutions doctrinales et les organisationnelles intervenues, soit par la force des choses (pertes), soit pour s’adapter à l’adversaire et aux terrains rencontrés.

C’est aussi l’occasion de rapidement évoquer les armes principales de ces infanteries (bien davantage de détails sont donnés dans le hors-série n°30).

Plusieurs schémas tactiques permettent de comprendre les principes de base des dispositifs d’attaque, de défense, de progression de défense antichar, de combat en milieu urbain. Ils rendent digne d’intérêt ce numéro pour les amateurs de jeux d’histoire à l’échelle tactique comme Advanced Squad Leader (ASL) ou Old School Tactical qui peuvent mieux comprendre la complémentarité des différents groupes et de l’apport de certaines armes de soutien. Lire la suite…

Publicités

Ligne de Front hors-série n°30 (Caraktère, 2017)

11 août 2018 2 commentaires

En dépit de l’attention portée aux troupes blindées ou aux opérations aéronavales, la Seconde Guerre mondiale a été un conflit où l’infanterie a joué un rôle immense, inégalé à une telle échelle, par le nombre d’hommes engagés et l’immensité des théâtres d’opérations.

Ce numéro hors-série de Ligne de Front est donc un élément de base dans la documentation consacrée à ce conflit. Construit sur un modèle encyclopédique, il détaille les principales armes d’infanterie de l’Allemagne, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Japon et de l’URSS (pistolets, pistolets-mitrailleurs, fusils, fusils-mitrailleurs, fusils-antichars et mitrailleuses). L’histoire et le fonctionnement de chaque arme sont décrits de façon claire et succincte avec en complément des profils couleurs et photos. Les descriptifs des mécanismes de tir sont  indispensables pour comprendre ça marche. Les éventuelles déclinaisons sont également précisées.

Ce numéro complète utilement le hors-série n°24 consacré à l’infanterie allemande, américaine et soviétique de la Seconde Guerre mondiale. Les amateurs des armes allemandes peuvent également se tourner vers le numéro 27 (plus complet sur les armes uniquement allemandes mais dont sont issues les notices reprises dans le hors-série n°30) et Wehrmacht 46 volume 1 qui décrit également tous les projets en termes d’armement du III. Reich à la fin de la guerre. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 (Caraktère, 2018)

8 août 2018 1 commentaire

Poursuivant son « encyclopédie des engins et des véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale« , Trucks & Tanks Magazine présente ici les matériels de la Flak, la défense antiaérienne allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Les matériels sont présentés un par un et regroupés dans cinq chapitres qui illustrent à eux seuls la métamorphose de cette arme en quelques années de guerre. Tout d’abord simples canons, la Flak gagne en mobilité avec des premières installations de pièces sur véhicules à roue. La soucis de protection devient de plus en plus critique. Montés d’abord sur des semi-chenillés, les Allemands mettent en oeuvre dans les derniers mois de la guerre le concept de char antiaérien (Flakpanzer). Mais la révolution technologique ne s’arrête pas là. Confrontées à d’incessants bombardements sur leurs agglomérations, leurs centres industriels et leurs voies de communication ainsi qu’à une domination aérienne ennemie totale du champ de bataille, les armées du III. Reich sont poussées à rechercher des solutions novatrices qui préfigurent les armes modernes : missiles sol-airs, armes portatives individuelles antiaériennes, dispositifs de saturations d’un espace aérien par une nuées de projectiles… Le futur est déjà là (à compléter par l’artillerie sur la Flak du futur paru dans Ligne de Front74 et l’inévitable Wehrmacht 46 volume 2). Lire la suite…

Batailles & Blindés n°86 (Caraktère, 2018)

7 août 2018 1 commentaire

Les livres et articles sur les as allemands de la Seconde Guerre mondiale sont innombrables : à croire que leurs adversaires, pourtant au final vainqueurs, n’en avaient pas ou si peu… L’article de Vincent BERNARD lève une part du mystère. Tout d’abord, il pose clairement pourquoi la notion d’as, surtout est très liée aux Allemands : valorisation du guerrier (pour ne pas dire du surhomme), primauté de l’exploit individuel sur la réussite collective plus anonyme, présence plus longue sur le front, supériorité technique sur des périodes longues de la guerre. Ensuite, il nous brosse une galerie de portraits où se croisent Américains, Britanniques, Canadiens, Polonais et Soviétiques. Le Français Pierre BILLOTTE y figure aussi grâce à ses exploits à Stonne et au Mont-Dieu en mai 1940. Chacun est présenté par une courte notice agrémentée d’au moins une photo et d’un profil couleurs. Certes, l’équilibre est encore loin d’être rétabli avec leurs ennemis germaniques, mais ces quelques pages sont passionnantes même si elles ne rassasient pas la curiosité qu’elles font en même temps naître.

Quatorze pages pour dix as alliés à comparer aux dix-sept pages consacrées à Johannes BÖLTER, elles-mêmes issues de Batailles & Blindés hors-série n°37. Ça gâche un peu le plaisir… La promotion commerciale n’aurait-elle pas pu occuper moins de place ? Lire la suite…

Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016)

En complément de plusieurs ouvrages consacrés à l’armée allemande (Afrikakorps, l’armée de Rommel, Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, L’armée d’Hitler), ou au Débarquement (Les divisions du Débarquement, Les opérations aéroportées du Débarquement), sans compter un nombre conséquent d’articles parus notamment dans le magazine 2e Guerre Mondiale, Benoît RONDEAU s’attaque avec brio aussi aux généraux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale.

En témoigne ce Patton, avant de revenir à Rommel.

L’auteur puise dans les écrits de l’intéressé et de ses contemporains pour alimenter sur une base chronologique la trame de son livre. Son recul et surtout sa connaissance de certains théâtres d’opérations (Afrique du Nord, Normandie) lui permettent d’offrir un texte équilibré qui tient compte aussi de la perception de l’adversaire. Loin des récits politiquement corrects qui tendent à orienter les lecteurs avec des yeux contemporains, Benoît RONDEAU se garde de porter un jugement sur les opinions de George PATTON, bien qu’elles soient particulièrement bien tranchées et parfois sulfureuses. Elles font néanmoins partie intégrante du personnage dont il faut aussi savoir différencier les provocations des intimes convictions. Les actes traduisent plus le sentiment profond que les paroles qui relèvent parfois du théâtre. L’exemple de PATTON est à cet égard criant.

Car le sujet de cette biographie est à l’évidence un personnage. Bien plus complexe que ses propos crus peuvent laisser transparaître. Seule certitude, son ego est gigantesque. Contrairement à certains de ses contemporains et aux « grandes » individualités (réelles ou supposées) qui font partie intégrante de l’Humanité et de tout groupe humain (hier, aujourd’hui et demain), il ne s’en cache pas et l’assume pleinement. Lire la suite…

Guide souvenir le Blockhaus Hôpital des Sables d’Olonne (Le Grand Blockhaus, 2017)

26 juillet 2018 Laisser un commentaire

Ce petit guide souvenir d’un peu plus de trente pages complète les objets et événements présentés dans le musée ouvert en 2017 aux Sables d’Olonne à l’endroit où les Allemands ont construit un bunker hôpital en pleine ville. Il présente à la fois l’Occupation allemande (fortification du littoral, contrôle des activités maritimes et de pêche) dans la région avec son lot de tragédies (déportations, privations) et d’héroïsme avec les réseaux de résistance, ainsi que la Libération. La rôle des forces de résistance locales dans les combats contre les poches allemandes de Saint-Nazaire et de La Rochelle est également évoqué. Lire la suite…

GBM n°125 (Histoire & Collections, 2018)

24 juillet 2018 Laisser un commentaire

Ce numéro s’ouvre par un émouvant hommage à Jacques SICARD décédé le 17 avril 2018. Comme Pascal DANJOU disparu lui aussi peu de temps avant, il a très fortement contribué à écrire l’histoire de l’armée française et à redorer son blason terni par la défaite de 1940 malgré le sacrifice de ses soldats. La voie tracée par ces quelques précurseurs ne doit pas s’arrêter car la route est encore longue et les champs à explorer encore immenses. Au-delà de cette période, le récit de l’histoire des armées françaises comporte encore de sérieux trous, notamment entre 1945 et 1980, qu’il faudra bien combler un jour avec le même sérieux…

Dans la rubrique des actualités se trouvent également quelques clichés du cru 2018 des rassemblements de Villy-La Ferté et de la Locomotion en Fête. Hommage à tous ceux qui font vivre l’Histoire !

Les différents articles sont passionnants. Au-delà des aspectes opérationnels, ils n’oublient pas les aspects budgétaires, technologiques, industriels et doctrinaux,  permettant de saisir le pourquoi des évolutions et des options prises à l’époque. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire