Hongrie 1944/1945

Publicités

Bibliographie :

Loïc BECKER, La 3. SS-Panzer-Division Totenkopf (2ème partie), du zénith au crépuscule, in Batailles & Blindés n°91 (Caraktère, 2019) : article de dix-huit sur les combats de la SS-Panzer-Grenadier-Division Totenkopf (puis 3. SS-Panzer-Division Totenkopf) à Kharkiv au printemps 1943, à Koursk en juillet 1943 puis sur le Mious et de nouveau autour de Kharkiv, autour de Krivoï Rog en octobre 1943, à Kirovohrad en janvier 1944, à Balta en mars 1944, à Târgu Frumos en mai 1944 en Roumanie avant d’être transférée en Pologne à Siedlce en juillet 1944 puis sur la Vistule et autour de Varsovie pour ensuite être envoyée en Hongrie et participer aux tentatives pour désencercler Budapest avant de terminer la guerre en Autriche autour de Vienne – Texte, photos, cartes, profils couleurs.

Yann MAHE, Duel sanglant pour une capitale, la campagne de Hongrie, 1944-1945 (1ère partie), in Batailles & Blindés n°82 (Caraktère, 2018) : article de dix-huit pages sur les combats en Hongrie à partir de 1944 (opération Margarethe et Panzerfaust – la Hongrie sous coupe réglée, Debrecen – le front germano-hongrois est enfoncé, l’échec de la 46ème Armée soviétique pour encercler Budapest, l’étau se resserre, Budapest est encerclée !) – Texte, photos, cartes, profils couleurs.

Ronald McNAIR, L’opération Margarethe, mars 1944, in 39/45 Magazine n°32 (Heimdal, 1988) : article de treize pages sur l’opération Margarethe présentant le contexte de la Hongrie en 1944, les unités engagées et son déroulement proprement dit – Texte, photos, cartes.

Nicolas PONTIC, La bataille de Debrecen, dernier succès des Panzer à l’Est, octobre – novembre 1944, in Batailles90 (Ysec, 2020) : article d’onze pages sur les combats de Debrecen en Hongrie en octobre 1944 – Texte, ordres de bataille, photos.

Richard von ROSEN, Avec nos Tiger !, in 39/45 Magazine hors-série Historica n°97 (Heimdal, 2019) : numéro de cent soixante pages faisant suite au n°96 et relatant le parcours de Richard von ROSEN après sa transformation sur Panzer VI Ausf. E Tiger pour la schwere Panzer-Abteilung 502 qui est finalement envoyé avec sa compagnie dans le sud de l’URSS (en raison de la contre-offensive soviétique sur le Don et à Stalingrad qui menace tout le front allemand) et absorbé par la schwere Panzer-Abteilung 503 pour combattre dans la région de Kharkiv puis à Koursk lors de l’opération Zitadelle, en Normandie en juillet 1944 face à l’opération Goodwood notamment, avant d’être transformé sur Panzer VI Ausf. B Königstiger à Mailly-le-Camp puis être envoyé en Hongrie à l’automne 1944 – Texte, photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.