Publicités

10. SS-Panzer-Division Frundsberg

La 10. SS-Panzer-Division Frundsberg est une division blindée allemande de la Waffen-SS ayant combattu au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Elle est transférée en Poméranie où elle participe à l’opération Sonnenwende le 16 février 1945 à partir de Stargard.

Chronologie :

Janvier 1943 : Formation de la division sur la base d’une Panzer-Grenadier-Division avec des volontaires et des conscrits des classes 1925 et 1926, des membres du RAD et de populations d’origine allemande de Roumanie et de Hongrie.

Février 1943 : Les premiers éléments s’installent en France en Charente dans la région d’Angoulême.

19 avril 1943 : La division est baptisée Karl der Große (Charlemagne).

Août 1943 : Transfert dans la région de Marseille.

3 octobre 1943 : La division est renommée Frundsberg.

octobre 1943 : Transfert en Normandie dans la région de Falaise, Lisieux, Rouen et Evreux.

20 novembre 1943 : La division est transformée division blindée (Panzer-Division).

Mars 1944 : La division est considérée comme apte au combat.

 

Bibliographie :

Georges BERNAGE, Echec sur la Cote 112, un « Verdun normand », in 39/45 Magazine356 (Heimdal, 2019) : article de trente-sept pages sur les combats pour la Cote 112 qui débutent avec l’opération Epsom déclenchée le 26 juin 1944, se poursuivent avec les opérations Jupiter puis entraînent le déclenchement des opérations Pomegranate et Greenline qui ne débouchent pas non plus, et opposent Britanniques d’un côté (11th Armoured Division, 15th (Scottish) Infantry Division, 43rd (Wessex) Infantry Division, 79th Armoured Division) et Allemands de l’autre (schwere SS-Panzer-Abteilung 102, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 12. SS-Panzer-Division) – Photos, cartes, profils couleurs.

Georges BERNAGE, Les Panzers dans la bataille de Normandie, 5 juin – 20 juillet 1944 (Heimdal, 1999) : livre de cent soixante-dix pages sur les unités blindées allemandes engagées en Normandie face aux Alliés jusqu’à l’opération Goodwood (21. Panzer-Division, Panzer-Ersatz-und-Ausbildungs-Abteilung 100, 12. SS-Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, schwere SS-Panzer-Abteilung 101, 2. Panzer-Division, 17. SS-Panzergrenadier-Division, 2. SS-Panzer-Division, 1. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, SS-Panzer-Abteilung 102schwere Panzer-Abteilung 503, 4./Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 301) incluant les combats du 6 juin 1944 (contre-attaque sur Luc-sur-Mer et La Fière, Kampfgruppe von Luck face aux aéroportés britanniques), les combats autour de Caen de la 12. SS-Panzer-Division (Authie, Buron, Rots, Bretteville-l’Orgueilleuse, Norrey-en-Bessin, Mesnil-Patry, Putot-en-Bessin, Carpiquet, opération Charnwood) la bataille de Tilly-sur-Seulles avec la contre-attaque de la 130. Panzer-Lehr-Division sur Ellon pour chercher à reprendre Bayeux, l’arrêt infligé aux Britanniques à Villers-Bocage lors de l’opération Perch, les combats pour Lingèvres, Evrecy et Hottot), la bataille de l’Odon (opération Martlet, opération Epsom, Tessel, Fontenay-le-Pesnel, Cheux, Gavrus, Rauray, Cote 112), dans le bocage à Sainteny et à Saint-Jean-de-Daye, pour terminer sur les combats défensifs face à l’opération Goodwood – Photos, profils couleurs, dessins couleurs, cartes.

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique – La Luftwaffe, la Waffen-SS (Heimdal, 1998)

Vincent BERNARD, Opération « Sonnenwende », dernier feu de paille en hiver, 15-21 février 1945, in Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019) : article de douze pages sur l’opération Sonnenwende (Husarenritt) imaginée par Heinz GUDERIAN afin de dégager Küstrin et Landsberg an der Warthe à partir d’une offensive menée de Poméranie par la 11. SS-Panzer-Armee qui, immédiatement après avoir dégagé Arnswalde, se trouve bloquée par les 47ème et 61ème Armées soviétiques du 1er Front de Biélorussie et obligée de reculer sur Stargard – Photos, profils couleurs, cartes.

Stephan CAZENAVE, Les régiments blindés de la Waffen-SS, volume 2, in Batailles & Blindés hors-série n°35 (Caraktère, 2018)

Stephan CAZENAVE, Le II. SS-Panzer-Korps monte en ligne, in Normandie 1944 Magazine n°4 (Heimdal, 2012) : article de six pages sur le transfert du II. SS-Panzer-Korps de Galicie à la Normandie, la montée au front de ses composantes (notamment 9. SS-Panzer-Division Hohenstaufen et 10. SS-Panzer-Division Frundsberg), l’impossibilité de déclencher une contre-offensive allemande de grand style en raison de l’avance britannique consécutive aux premiers succès de l’opération Epsom et qui atteint la Côte 112 – Photos, cartes.

Eric LEFEVRE, SS-Pz. Rgt. 10, in Les Panzers en Normandie (Heimdal, 1978) : chapitre de deux pages sur l’engagement du SS-Panzer-Regiment 10 de la 10. SS-Panzer-Division Frundsberg dans la bataille de Normandie en particulier sur l’Odon et dans la région de Vire – Photos.

Claude QUETEL, Dictionnaire du Débarquement (Ouest-France, 2011)

Laurent TIRONE, Fiascos blindés de la seconde Guerre mondiale, deux Panther font la paire, Erwin Bachmann à Herrlisheim, in Batailles & Blindés n°81 (Caraktère, 2017)

Boutique :

       

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :