Juno Beach 1944

Lors du déclenchement de l’opération Overlord durant la Seconde Guerre mondiale en Europe, Juno Beach constitue l’une des cinq plages du Débarquement allié du 6 juin 1944. Des éléments de la 716. Infanterie-Division s’appuient sur les fortifications du Mur de l’Atlantique pour s’opposer à toute invasion (secteurs de Saint-Aubin-sur-Mer, Bernières-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer). La 3rd Canadian Infantry Division constitue la force d’assaut principale que complète le No. 48 Royal Marine (RM) Commando. Rapidement, les assaillants viennent à bout des défenseurs sur la côte, mais l’avance à l’intérieur prend du retard en raison de quelques points de résistance et d’embouteillages. Carpiquet n’est pas atteint au soir du 6 juin 1944. La progression canadienne reprend le lendemain 7 juin 1944 en direction de la OAK Line. La 3rd (United Kingdom) Infantry Division n’ayant pas réussi à s’emparer de Caen la veille et restant bloquée devant, les Canadiens doivent absolument contourner la ville pour débloquer la situation. Ils se heurtent néanmoins à la 12. SS-Panzer-Division qui rejoint le front pour repousser les Alliés à la mer. Les Allemands parviennent à stopper l’avance alliée et la repousser par endroit, mais la défense canadienne les empêche de menacer directement Juno Beach.

Publicités

Arbre encyclopédique

IndexBatailles – Seconde Guerre mondiale 1939/1945 – Europe 1939/1945 – Ouest 1944/1945 – France 1944/1945 – Normandie 1944 – 6 Juin 1944 (Opération Neptune, Opération Overlord)

Bibliographie

Georges BERNAGE, Le Mur de l’Atlantique et le « complot pour la paix », in 39/45 Magazine n°355 (Heimdal, 2019) : article de trente-sept pages sur le Mur de l’Atlantique et ses positions en Normandie face à la zone de débarquement, son rôle sur les plages d’Utah Beach, Omaha Beach, Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach, le rôle de la résistance allemande qui selon l’auteur aurait faciliter la réussite du Débarquement en ne respectant pas les ordres d’Adolf HITLER (ou en les exécutant maladroitement) et en maintenant des unités en réserve telle la 116. Panzer-Division dans l’optique de la réussite de l’attentat du 20 juillet 1944 – Photos, cartes, plans.

Yves BUFFETAUT, La 21. Panzerdivision face au débarquement, in Batailles n°85 (Ysec, 2019) : article de huit pages sur l’engagement de la 21. Panzer-Division face au Débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944 et plus particulièrement sur le rôle de la Kampfgruppe von Luck face aux troupes aéroportées britanniques à l’Est de l’Orne et sur la contre-attaque blindée en direction de Luc-sur-Mer entre les plages de Sword Beach et de Juno Beach – Photos, carte.

Stéphane JACQUET, 6 juin 1944, le HMS « Belfast » en action face à Juno Beach et Gold Beach, in Normandie 1944 Magazine31 (Heimdal, 2019) : article de huit pages sur l’action du HMS Belfast au sein de l’Eastern Task Force en appui des débarquements sur Gold Beach et Juno Beach le 6 juin 1944 – Photos.

Stéphane JACQUET, Le 5 Royal Berkshire Regiment à Bernières-sur-Mer du 6 juin au 26 août 1944, in Normandie 1944 Magazine14 (Heimdal, 2015) : article de douze pages richement illustré sur l’une des composantes du No. 8 Beach Group lors du Débarquement sur Juno Beach et la gestion de plage au cours de la bataille de Normandie – photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Frederick JEANNE, 7th Canadian Infantry Brigade, Brigadier Harry Wickwire Foster, un soldat d’exception [Bataille de Normandie 1944 Magazine n°5 (Maranes, 2021)] : article de vingt-cinq pages dressant le portrait de Harry FOSTER et détaillant sa carrière militaire, insistant plus particulièrement sur son rôle au sein de la 3rd Canadian Infantry Division durant la préparation du Débarquement sur Juno Beach, lors de la progression vers la OAK Line, les combats face à la 12. SS-Panzer-Division à Putot-en-Bessin, Norrey-en-Bessin et Bretteville-L’Orgueilleuse, lors des opérations Windsor, Charnwood, Spring et Atlantic, son transfert à la tête de la 4th Canadian Armoured Division ainsi que sa participation au procès de Kurt MEYER après-guerre – Texte, photos.

Frederick JEANNE, Hold the OAK Line, histoire illustrée de la 7th Canadian Infantry Brigade (2014) : livre de cinq cent pages sur la formation et les combats en Normandie de juin 1944 de la 7th Canadian Infantry Brigade de la 3rd Canadian Infantry Division (débarquement à Juno Beach, Graye-sur-Mer 1944, Courseulles-sur-Mer 1944, Reviers 1944, Creully 1944, Secqueville-en-Bessin 1944, Putot-en-Bessin, Bretteville-l’Orgueilleuse, Rots, Norrey-en-Bessin et Le Mesnil-Patry) face  à la 716. Infanterie-Division et au cours desquels elle stoppe la contre-attaque de la 12. SS-Panzer-Division qui cherche à repousser les Alliés à la mer, les textes incluent de nombreux témoignages de vétérans canadiens – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque, cartes.

Frederick JEANNE, Le North Shore (New Brunswick) Regiment le 8 juin 1944, in Normandie 1944 Magazine n°6 (Heimdal, 2012) : article de six pages présentant des clichés des bataillons d’assaut de la 3rd Canadian Infantry Division juste après leur débarquement sur Juno Beach – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Frederick JEANNE, Le Régiment de la Chaudière, un bataillon de Canadiens francophones débarque en Normandie, in Normandie 1944 Magazine n°5 (Heimdal, 2012) : article de seize pages sur le Régiment de la Chaudière appartenant à la 3rd Canadian Infantry Division lors de son débarquement à Juno Beach et les jours qui suivent, mention des combats pour Rots et des crimes qui y perpétrés à son encontre par la 12. SS-Panzer-Division – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Frederick JEANNE, Le Fort Garry Horse débarque sur Juno Beach, in Normandie 1944 Magazine n°3 (Heimdal, 2012) : article de seize pages sur le débarquement à Juno Beach de la 2nd Canadian Armoured Brigade – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque, cartes.

Frederick JEANNE, Le Major Frederick Edward Hodge commandant de la A Company du Royal Winnipeg Rifles, in Normandie 1944 Magazine n°2 (Heimdal, 2012) : article de quatorze pages dressant le portait d’un Major de la 3rd Canadian Infantry Division qui débarque à Juno Beach et fait prisonnier lors des combats autour de Putot puis exécuté par des hommes de la 12. SS-Panzer-Division – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque, cartes.

Frederick JEANNE, Les casques Mark III du Regina Rifle Regiment, in Normandie 1944 Magazine n°1 (Heimdal, 2011) : article de quatorze pages décrivant le parcours de la 3rd Canadian Infantry Division en Normandie et plus particulièrement le débarquement sur Juno Beach, les combats face à la 12. SS-Panzer-Division, pour la prise de Caen lors de l’opération Charnwood, puis lors de l’opération Atlantic – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque, cartes.

Nicolas NAVARRO, Des Crabes à la tête de taureau (1ère partie), in Normandie 1944 Magazine24 (Heimdal, 2017) : article de dix-huit pages sur la 79th Armoured Division et ses Sherman CRAB lors de l’opération Neptune, du débarquement sur Juno Beach en appui de la 3rd Canadian Infantry Division puis en appui de la 51st (Highland) Infantry Division qui vient renforcer la 6th Airborne Division dans la tête de pont aéroportée à l’ouest de l’Orne – Photos, , reproductions couleurs d’objets d’époque.

Philippe TROMBETTA, L’US Coast Guard, acteur méconnu du Jour-J (1ère partie), in Normandie 1944 Magazine n°9 (Heimdal, 2013) : article de huit pages sur le rôle de l’US Coast Guard à Utah Beach mais aussi à Sword Beach, Juno Beach et Gold Beach – Photos, , reproductions couleurs d’objets d’époque, ordre de bataille.

Luc VANGANSBEKE, Munit Haec et Alter Vincit ! Les Canadiens sur Juno Beach, in Ligne de Front hors-série n°34 (Caraktère, 2018) : article de neuf pages su le débarquement de la 3rd Canadian Infantry Division sur Juno Beach le 6 juin 1944 – Photos, cartes, profils couleurs.