Putot-en-Bessin 1944

Au cours de la bataille de Normandie et au lendemain du Débarquement, la 3rd Canadian Infantry Division libère Putot-en-Bessin le 7 juin 1944. Provenant de Juno Beach, elle avance vers l’intérieur des terres et entame un mouvement de contournement de Caen par l’Ouest. Cependant, la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend commence déjà à arriver sur la ligne de front. Elle repousse les Canadiens qui s’avancent vers Carpiquet et reprend les villages d’Authie et de Buron. Le 8 juin 1944, les combats atteignent Putot-en-Bessin. L’intervention de la 8th Armoured Brigade permet aux Canadiens de conserver le village et de repousser les Allemands. Ces derniers exécutent des prisonniers, commettant là un des crimes de guerre imputé à la 12. SS-Panzer-Division.

Bibliographie :

Georges BERNAGE, Les Panzers dans la bataille de Normandie, 5 juin – 20 juillet 1944 (Heimdal, 1999) : livre de cent soixante-dix pages sur les unités blindées allemandes engagées en Normandie face aux Alliés jusqu’à l’opération Goodwood (21. Panzer-Division, Panzer-Ersatz-und-Ausbildungs-Abteilung 100, 12. SS-Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, schwere SS-Panzer-Abteilung 101, 2. Panzer-Division, 17. SS-Panzergrenadier-Division, 2. SS-Panzer-Division, 1. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, SS-Panzer-Abteilung 102schwere Panzer-Abteilung 503, 4./Panzer-Abteilung (Funklenk FKL) 301) incluant les combats du 6 juin 1944 (contre-attaque sur Luc-sur-Mer et La Fière, Kampfgruppe von Luck face aux aéroportés britanniques), les combats autour de Caen de la 12. SS-Panzer-Division (Authie, Buron, Rots, Bretteville-l’Orgueilleuse, Norrey-en-Bessin, Mesnil-Patry, Putot-en-Bessin, Carpiquet, opération Charnwood) la bataille de Tilly-sur-Seulles avec la contre-attaque de la 130. Panzer-Lehr-Division sur Ellon pour chercher à reprendre Bayeux, l’arrêt infligé aux Britanniques à Villers-Bocage lors de l’opération Perch, les combats pour Lingèvres, Evrecy et Hottot), la bataille de l’Odon (opération Martlet, opération Epsom, Tessel, Fontenay-le-Pesnel, Cheux, Gavrus, Rauray, Cote 112), dans le bocage à Sainteny et à Saint-Jean-de-Daye, pour terminer sur les combats défensifs face à l’opération Goodwood – Photos, profils couleurs, dessins couleurs, cartes.

Georges BERNAGE & Hubert MEYER, 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend (Heimdal, 1991)

Yves BUFFETAUT, Le premier engagement de la 12. SS-Panzerdivision Hitlerjugend, in Batailles46 (Histoire & Collections, 2011) : article de neuf pages sur l’arrivée et les premiers combats en Normandie de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend du 6 au 8 juin 1944 face à la 2nd Canadian Armoured Brigade et à la 3rd Canadian Infantry Division  à Authie, Audrieu, Cristot, Norrey-en-Bessin, Putot et Bretteville l’Orgueilleuse durant lesquels les Canadiens sont stoppés dans leur avance mais empêchent également la tentative allemande de les repousser à la mer – Photos, profils couleurs.

Stephan CAZENAVE, Panzerdivision Hitlerjugend, volume 1.2 (Maranes, 2019) : livre de cinq cent pages sur le premier mois d’engagement de la 12. SS-Panzer-Division face aux Alliés en Normandie couvrant les contre-attaques pour tenter de repousser les Alliés à la mer puis la défense de Caen (Buron, Rots, Authie, Norrey-en-Bessin, Putot-en-Bessin, Brouay, Bretteville-l’Orgueilleuse, Le Mesnil-Patry, Abbaye d’Ardenne, Fontenay-le-Pesnel, Cheux, Boislonde, Rauray) face notamment à l’opération Martlet avec de très nombreux témoignages de vétérans, des extraits et documents des journaux de guerre de l’unité – Photos, cartes, reproductions de documents couleurs d’époque.

Sylvain FERREIRA, « Petits poissons » contre « jeunes loups », Canadiens contre « Hitlerjugend » sur la route de Caen (7-12 juin 1944), in Batailles & Blindés n°84 (Caraktère, 2018) : article de quatorze pages sur les affrontements entre la 3rd Canadian Infantry Division et la 12. SS-Panzer-Division sur la route de Caen dans les jours qui suivent immédiatement le Débarquement allié en Normandie (Jour-J, J+1 une bien mauvaise surprise, « rejetez à la mer ! », la contre-attaque surprise d’Authie, nouveau revers à Putot, assaut nocturne, les assauts contre Norrey, un ultime revers canadien au Mesnil-Patry, l’enfer de Rots, fin du 1er round) – Photos, cartes, profils couleurs.

Frederick JEANNE, 6 juin 1944, le Canadian Scottish Regiment sauve la ligne de front canadienne, in Normandie 1944 Magazine n°13 (Heimdal, 2014) : article de dix pages sur les combats défensifs de la 3rd Canadian Infantry Division à Putot-en-Bessin face à la 12. SS-Panzer-Division et des éléments de la 130. Panzer-Lehr-Division – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Frederick JEANNE, Le Major Frederick Edward Hodge commandant de la A Company du Royal Winnipeg Rifles, in Normandie 1944 Magazine n°2 (Heimdal, 2012) : article de quatorze pages dressant le portait d’un Major de la 3rd Canadian Infantry Division qui débarque à Juno Beach et fait prisonnier lors des combats autour de Putot puis exécuté par des hommes de la 12. SS-Panzer-Division – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque, cartes.

Claude QUETEL, Yann MAGDELAINE, Christophe PRIME, Benoît RONDEAU, Pascal VANNIER, Dictionnaire du Débarquement (Ouest-France, 2011)

Publicités

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !