Publicités

Opération Bluecoat 1944

Bluecoat est le nom d’une opération militaire menée par les Britanniques contre les Allemands fin juillet 1944 durant la bataille de Normandie au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Contexte :

Le 25 juillet 1944, les Américains ont percé le front allemand avec l’opération Cobra. Dans la plaine de Caen, la défense allemande est encore solide pour empêcher toute percée qui menacerait Falaise et ensuite le route de Paris.

L’opération Bluecoat doit être déclenchée dans le ventre mou de la défense allemande au Sud de Caumont l’Eventé afin d’aider les Américains à élargir leur axe de pénétration et sécuriser ainsi la percée en repoussant le plus loin possible d’éventuelles bases départ de contre-offensives allemandes.

Cependant, les Allemands peuvent compter sur un terrain qui est propice à la défense avec un bocage assez dense.

Unités engagées :

 

Chronologie :

  • 30 juillet : déclenchement de l’opération Bluecoat par les Britanniques. Les lignes de défense allemandes sont facilement entamées malgré d’importants champs de mines. Sept-Vents est conquis par la 15th (Scottish) Infantry Division qui ouvre la marche pour le VIII Corps britannique.
  • 31 juillet : Saint-Martin-des-Besaces est conquis avec un pont intact sur la Sées qu’emprunte immédiatement la 11th Armoured Division.
  • 2 août : Jurques tombe dans les mains de la 43rd (Wessex) Division. Le 2. SS-Panzer-Korps est retiré de la Côte 112 pour intervenir contre l’offensive britannique tandis qu’ordre est donné aux Allemands de réunir de quoi contre-attaquer sur Mortain afin de couper de leurs bases les pointes avancées américaines.
  • 4 août : crise de commandement britannique, Gerard Corfield BUCKNALL est remplacé par Brian HORROCKS à la tête du XXX Corps britannique compte tenu des résultats insuffisants par rapport aux attentes dans les premiers jours de Bluecoat.
  • 5 août : la 7th Armoured Division s’empare des ruines d’Aunay-sur-Audon.
  • 6 août : le Mont Pinçon tombe aux mains des Britanniques qui établissent également une tête de pont sur l’Orne à Grimbosq avec la 59th (Staffordshire) Infantry Division.
  • Nuit du 6 au 7 août : les Allemands déclenche la contre-offensive sur Mortain dans le cadre de l’opération Lüttich.
  • 7 août : après quelques succès nocturnes, les pointes allemandes sont arrêtées partout par les Américains, l’intervention des forces aériennes alliées achèvent de bloquer la tentative allemande de rétablir le front après la percée de l’opération Cobra.
  • 8 août : les Américains de la 29th US Infantry Division entrent dans Vire.

Dénouement, répercussions et conséquences :

L’opération Bluecoat permet un gain de terrain appréciable au centre du front pour les Américains et les Britanniques. Elle permet de détourner des forces allemandes qui bloquaient toute possibilité d’exploitation au-delà de Caen et détourne une partie des moyens qui auraient dû être rassemblés pour l’opération Lüttich, la contre-offensive de Mortain, destinée à rétablir une ligne de défense continue en Normandie pour contenir la tête de pont alliée.

Jeux d’Histoire :

 

Bibliographie :

 

Boutique :

Heimdal 2014 JACQUET Stephane La percee du bocage volume 1 Heimdal 2017 JACQUET Stephane La percee du bocage volume 2 Heimdal 2011 BERNAGE Georges Normandie Album memorial

Couverture_Livre_OuestFrance_QUETEL_Claude_Dictionnaire_Debarquement Heimdal 2004 BERNAGE Georges First US Army

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs. Le logo type de schéma tactique est utilisé dans les premiers numéros de 39/45 Magazine pour codifier les articles relatifs à des batailles.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :