The Wehrmacht’s Last Stand 1944-1945 (Kansas, 2017)

Home » Editeurs » Kansas University Press » The Wehrmacht’s Last Stand 1944-1945 (Kansas, 2017)

Recension

La conclusion d’une trilogie consacrée au reflux de la Wehrmacht

Publié en 2017, Wehrmacht Last Stand, épais de plus de six cent pages (dont près de cent cinquante de notes, bibliographie et index), décrit et analyse les combats de la Wehrmacht en Europe durant la Seconde Guerre mondiale, de la poche de Tcherkassy / Korsun à la chute du Troisième Reich. Il met en perspective la succession de défaites que subit l’armée allemande sur ses principaux théâtres d’opérations (URSS, Italie, Ouest) et sa capacité de résistance jusqu’à l’effondrement final. A ce titre, il constitue le dernier volet de la trilogie du même auteur entamée avec Death of the Wehrmacht sur les combats de 1942 et The Wehrmacht Retreats avec ceux de 1943.

Les clefs de la résilience militaire allemande

S’appuyant sur ses précédents travaux (The German Way of War notamment), Robert CITINO tient compte également des aspects doctrinaux, industriels, idéologiques et politiques qui expliquent cette situation. En effet, son introduction capte immédiatement l’intérêt du lecteur en expliquant que la résistance allemande alors que tout semble irrémédiablement perdu ne peut pas s’expliquer par la seule présence et personnalité d’Adolf HITLER. L’imprégnation idéologique et une culture guerrière propre y jouent également un rôle essentiel. Ainsi, même si à l’évidence la posture géostratégique devient défensive, la culture opérationnelle allemande ne peut s’empêcher de penser « attaque ». C’est ainsi le cas à Kasserine en Afrique du Nord, à Koursk avec Zitadelle, mais aussi à Mortain avec Lüttich, dans les Ardennes avec Wacht am Rhein / Herbstnebel ou encore sur le Lac Balaton avec la dernière grande opération offensive (Frühlingserwachen) en Hongrie pour ne citer que les cas les plus connus et les plus emblématiques.

Outre la mentalité opérationnelle, Robert CITINO soulève à juste titre l’important de la résilience morale de la troupe et de son encadrement. Les hommes se retrouvent de plus en plus isolés et mal armés à tenir un espace de plus en plus étendu face à des adversaires toujours plus nombreux et mieux armés.

Un ring infernal…

Tout au long de la période étudiée, l’auteur montre que la Wehrmacht se retrouve simultanément à des phases similaires sur ses fronts principaux :

Tout au long de l’année 1944, la Wehrmacht continue de disposer de moyens importants. Elle utilise ses capacités manœuvrières et tactiques pour rétablir des situations désespérées. Elle frappe encore durement ses adversaires. La bataille des Ardennes marque cependant un tournant. La volonté et la culture opérationnelle ne parviennent plus compenser les carences matérielles, humaines, logistiques. L’effondrement serait logique, mais non, la Wehrmacht exsangue, tient encore en s’appuyant sur ses officiers et la fidélité de la troupe durement réprimée à la moindre faiblesse.

Indispensable et bien ficelé

La structuration de l’étude, l’abondance des notes et de la bibliographie en font un ouvrage de référence pour tous ceux qui s’intéressent au conflit et plus particulièrement aux dix-huit derniers mois de la guerre sur le continent européen. Le style accessible et l’approche pédagogique permettent à de nombreux lecteurs, même non spécialistes, d’apprécier le contenu du livre.

Thèmes abordés

Seconde Guerre mondiale 1939/1945, Europe 1939/1945, URSS 1941/1945 (Tscherkassy / Korsun 1944, Opération Bagration 1944, Vitebsk 1944, Orcha 1944, Moguilev 1944, Bobrouïsk 1944, Vilnius 1944, Brody 1944, Crimée 1944), Italie 1943/1945 (Gustav Linie 1944, Anzio / Nettuno 1944, Opération Fischfang 1944, Opération Diadem 1944), Ouest 1944/1945 (France 1944/1945, 6 juin 1944, Opération Overlord 1944, Normandie 1944, Kampfgruppe Meyer 1944, 21. Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, Carpiquet 1944, 12. SS-Panzer-Division, Cherbourg 1944, Bataille des haies 1944, Opération Cobra 1944, Opération Lüttich 1944, Poche de Falaise / Trun / Chambois 1944, Opération Dragoon 1944, Provence 1944, Opération Market-Garden 1944, Opération Wacht am Rhein / Herbstnebel 1944/1945, Ardennes 1944/1945, Opération Nordwind 1945, Rhin 1944/1945), Roumanie 1944/1945, Pologne 1944/1945 (Varsovie 1944/1945, Vistule-Oder 1945, Allemagne 1944/1945 (Ruhr 1945, Prusse Orientale 1944/1945, Opération Sonnenwende 1945, Poméranie 1945, Berlin 1945), Résistance allemande.

Sommaire détaillé

  • List of Illustrations
  • Acknowledgments
  • Introduction
  • In the Cauldron: The Battle of the Korsun Pocket (
  • In the Mountains: The Battle for Italy
  • On the Beach: Normandy and Beyond
  • In the Middle: The Smashing of the Central Front
  • In the West: The Campaign in France
  • On the Run: The East
  • On the Run: The West
  • The Last Battle
  • Five Minutes Past Midnight
  • The Last Stand
  • Notes
  • Bibliography
  • Index

Caractéristiques

  • ISBN : 978-0-7006-2494-2
  • Nombre de pages : 616
  • Langue : Anglais
  • Reliure : couverture rigide avec jaquette
  • Dimensions : 16 x 23,5 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : N/A

Boutique

Liens externes