Archive

Posts Tagged ‘Normandie 1944 Renforts allemands’

La bataille de Caen (OREP, 2019)

10 septembre 2019 2 commentaires

Orep 2019 MAGDELAINE Yann La bataille de CaenCaen, 1944… Ville emblématique de la bataille de Normandie pour la souffrance des civils et des errements stratégiques des deux camps (voir par exemple 2e Guerre Mondiale hors-série n°42). Un nom flotte au-dessus des ruines : Bernard MONTGOMERY. Soixante-quinze après, les débats font toujours rages…

Conçu pour le grand public, ce livre réussit à faire une synthèse des enjeux et des événements qui entourent Caen, mais pas seulement… En effet, son auteur, Yann MAGDELAINE, prend position dans le débat et propose une lecture qui rétablit quelque peu Bernard MONTGOMERY dans ses choix. Lire la suite…

Publicités

Batailles n°86 (Ysec, 2019)

Batailles 086Été 1944, la Wehrmacht est prise dans un étau infernal : à l’Ouest, le Débarquement en Normandie est un succès, à l’Est les Soviétiques lancent l’opération Bagration destinée à bouter les Allemands hors du terrain conquis depuis juin 1941. Ce sont ces deux facettes que se propose d’étudier ce numéro de Batailles en tentant de revaloriser le poids du succès de l’Armée Rouge dans l’historiographie occidentale.

Sur le fond, seuls quelques articles apportent leur lot d’originalité. La plupart des autres sont trop généralistes et quelque peu déjà vus. Lire la suite…

Alarm ! Les Allemands face au débarquement des Alliés (Ouest-France, 2019)

26 avril 2019 5 commentaires

Synthèse et vulgarisation : ce sont les deux qualificatifs qui conviennent parfaitement à ce livre de Benoît RONDEAU publié par Ouest-France à l’occasion du 75ème anniversaire du Débarquement en Normandie. C’est en effet la rencontre d’un auteur qui maîtrise parfaitement son sujet (voir ses ouvrages sur Afrika-Korps, Patton et Invasion !) et d’un éditeur qui met à disposition du grand public des livres d’accès aisé sans renier sur la qualité (voir notamment l’indispensable Dictionnaire du Débarquement).

Hors les encarts, le livre se découpe en six principaux chapitres. Il a le mérite de mettre en avant quelques notions qui apparaissent moins lisibles dans des études plus volumineuses : Lire la suite…

Flak à l’Ouest (La Poche de Falaise – Chambois, 2016)

A travers les historiques de deux unités (Flak-Abteilung z.b.V. 11400 et leichte Flak-Abteilung 752), Didier LODIEU offre à nouveau un éclairage inédit sur la bataille de Normandie et plus particulièrement sur les unités de défense antiaérienne allemandes. Comme le remarque l’auteur, bon nombre d’écrits sur le sujet reposent uniquement sur les compte-rendus rédigés après-guerre par Wolfgang PICKERT, commandant le III. Flak-Korps. A croire que d’un point de vue de la Flak, seules les unités divisionnaires et celles dépendant de ce commandement sont engagées. Même l’excellent Normandy 1944, German Military Organization, Combat Power and Organizational Effectiveness de Niklas ZETTERLING (J.J. Fedorowicz, 2000) se laisse prendre au piège.

Or il n’en est rien. Pas de trace par exemple de la 13. Flak-Division. Lire la suite…

L’odyssée d’une division hippomobile allemande, la 272. Infanterie-Division, tome I, l’Enfer au sud de Caen (La Poche de Falaise – Chambois, 2016)

13 mars 2019 1 commentaire

La littérature consacrée à la bataille de Normandie de l’été 1944 fait généralement la part (très) belle aux divisions blindées allemandes. A croire parfois, que principalement celles-ci tenaient la ligne de front face aux Alliés. S’il est vrai qu’elles jouent un rôle important dans le verrouillage de Caen et l’arrêt des tentatives successives britanniques de crever le front germanique, les divisions d’infanterie sont bien plus nombreuses. Leur rôle reste cependant bien peu connu et les ouvrages consacrés à leur parcours durant la bataille bien moins nombreux. Il faut dire que l’iconographie est plus rare. Cela n’empêche pas quelques auteurs passionnés de se plonger dans les archives (cf. par exemple la 42 jours) et de livrer des études relativement confidentielles, mais indispensables pour appréhender l’ensemble des combats. Lire la suite…

39/45 Magazine n°347 (Heimdal, 2018)

Les amateurs de la Seconde Guerre mondiale, et plus particulièrement du conflit en Europe avec en son centre l’Allemagne, seront particulièrement comblés par ce numéro de 39/45 Magazine proposé par les Editions Heimdal qui n’oublie pas non plus le Pacifique et les Harley-Davidson des soldats américains. Bref, un sommaire riche et un contenu de grande qualité…

Il est coutume de considérer que les Alliés ont été totalement pris par surprise par l’offensive allemande dans les Ardennes le 16 décembre 1944 et que leurs services de renseignements avaient failli dans leur mission. Pourtant, grâce aux interceptions réalisées par ULTRA, ils sont capables de lire à livre ouvert dans les communications des forces armées du III. Reich. A croire que le secret aurait été particulièrement bien tenu et que les Allemands n’auraient aucunement transmis d’ordres ou de consignes via leur système de transmission codé ENIGMA que les Alliés décryptent. Or, il n’en est rien, comme le prouve l’excellent article de Hugues WENKIN concernant l’échec du renseignement allié qui rétablit quelques vérités. Tout d’abord, si les Allemands ont tout particulièrement soigné le secret de leurs préparatifs, ils ont bien utilisé leurs habituels systèmes de transmissions. Mais des raisons techniques expliquent que tous les messages n’ont pas été captés. La somme des interceptions est également telle qu’il est difficile de trier entre l’important et le bruit de fond – un problème qui existe toujours dans le domaine des interceptions électroniques qui font l’objet de tris automatiques avant d’être examinés par des cerveaux humains. Ensuite, les interprétations des élément captés sont défaillantes. Par ailleurs, toutes les sources habituelles de renseignement sont aveugles, même les plus rudimentaires (interrogatoires des prisonniers, reconnaissances aériennes). En cette fin d’année 1944, l’échec allié de voir clair dans le jeu adverse et l’exploit allemand de reconstituer une force de manœuvre en toute confidentialité sont les deux faces d’un même acte qui se conclura par un réveil douloureux au petit matin du 16 décembre. Lire la suite…

Ligne de Front n°71 (Caraktère, 2018)

27 décembre 2017 Laisser un commentaire

Ligne de Front 071Totalement consacré à la Seconde Guerre mondiale, et particulièrement germano-centré, ce numéro recèle cependant une pépite.. En effet, presqu’en clôture du n°71 du magazine Ligne de Front des Editions Caraktère, le lecteur découvre un dossier sur les fusiliers-marins soviétiques qui évoque l’étendue des actions menées par ces unités (Odessa, Sebastopol, Kertch, Taman, Kouban, Crimée, Sakaline, Kouriles) et leur développement sous l’impulsion notamment de deux hommes : Ilya Grigorievitch STARINOV et Viktor Nikolaïevitch LEONOV. Ils sont à l’origine des quelques plus belles opérations spéciales soviétiques au cours de la guerre. La légende Spetsnaz est née.

Pourtant la couverture ultra classique faisant sa une sur Panzer et bocage normand ne le laissait pas présager, toute focalisée sur le dossier consacré à l’engagement des chars allemands en Normandie face aux Alliés. Ce dernier mérite cependant le détour, même s’il n’apporte pas grand chose de neuf. La synthèse est en effet solidement charpentée. Lire la suite…