Airborne Landing to Air Assault, a History of Military Parachuting (Pen & Sword, 2020)

Si la Seconde Guerre mondiale voit de nombreuses innovations technologiques (radars, missiles, etc.), une révolution doctrinale dans l’emploi de l’arme blindée et la mécanisation des armées, elle voit aussi les premières utilisations opérationnelles de l’arme aéroportée et son emploi presque systématique dès lors qu’il faille franchir des obstacles ou porter le combat directement dans la profondeur ennemie. Loin de rester confinée dans les seules armées occidentales, l’arme aéroportée devient universelle et demeure toujours d’actualité, malgré l’utilisation désormais extensive des hélicoptères. De quoi illustrer parfaitement l’évolution sous-tendue par le titre. Une histoire passionnante, largement méconnue pour la partie post-1945, dans ce livre de Nikolaos THEOTOKIS chez Pen & Sword.

Publicités
Lire la suite « Airborne Landing to Air Assault, a History of Military Parachuting (Pen & Sword, 2020) »

Tiger I and Tiger II Tanks, German Army and Waffen-SS, Normandy Campaign 1944 (Pen & Sword, 2020)

Vingt-cinquième opus de la série Tank Craft publiée par Pen & Sword, cette monographie aborde (en anglais) l’un des sujets phares de la bataille de Normandie, à savoir l’utilisation des Panzer VI Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger. Que n’est-il pas encore écrit sur le sujet ? A vrai pas dire, pas grand chose… Pourtant, cette monographie de soixante-quatre pages, tout comme les autres de la série, possède de nombreux atouts aptes à satisfaire les passionnés les plus exigeants.

Publicités
Lire la suite

Le pacte des diables (Buchet Chastel, 2020)

Un livre à mettre dans les mains de tous ceux qui enseignent l’Histoire.. et qui doivent l’apprendre. C’est une très bonne initiative des Editions Buchet Chastel que de publier en français cet ouvrage de Roger MOORHOUSE sur le pacte germano-soviétique. Le plus extraordinaire est qu’il n’y a pas de révélation à proprement parlé, mais juste le décalage de la focale habituellement en vigueur sur le déclenchement et les deux premières années de la Seconde Guerre mondiale. Apparaît ainsi une symétrie édifiante de l’expansionnisme et de la terreur à la fois nazi et soviétique. De quoi réévaluer en profondeur le conflit du début et à sa fin. Car à Yalta, l’URSS confirme et amplifie les gains territoriaux et son influence déjà obtenues dans son pacte avec le III. Reich ; en toute connaissance de cause des Alliés occidentaux où seul Winston CHURCHILL fait preuve de clairvoyance sans pouvoir imposer ses vues.

Publicités
Lire la suite « Le pacte des diables (Buchet Chastel, 2020) »

Nationale 7, la route de la mort (à compte d’auteur, 2008)

En cette seconde quinzaine d’août 1944, loin de l’enfer normand et de l’exploitation de la 3rd US Army, les combats font également rage dans le couloir rhodanien suite au débarquement allié en Provence. Ces derniers sont particulièrement intéressants car très fluides de part et d’autre. Ils mettent également en scène une résistance relativement active militairement puisque bien présente dans cette région. Ce livre édité à compte d’auteur est modèle du genre construit autour des souvenirs d’un vétéran de la 11. Panzer-Division.

Publicités
Lire la suite « Nationale 7, la route de la mort (à compte d’auteur, 2008) »

39/45 Magazine n°363 (Heimdal, 2020)

Fort heureusement, le quatre-vingtième anniversaire des opérations de mai et juin 1940 permet de renouveler l’historiographie sur le sujet et plus globalement sur le démarrage de la Seconde Guerre mondiale en Europe. En témoigne par exemple l’excellent ouvrage-synthèse de Jean-Yves MARY, L’inexorable défaite. En complément de cette somme indispensable, ce numéro de 39/45 Magazine revient sur les relations germano-polonaises durant l’Entre-Deux-Guerres. Passionnant car force est de constater que le sujet est généralement bien peu abordé, bien plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord. Depuis quelques mois, les débats entre la Russie et la Pologne sur la responsabilité du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale mettent en exergue cette ambigüité finalement très peu comprise au XXIème siècle.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°363 (Heimdal, 2020) »

Across the Rhine, January-May 1945 (Casemate, 2020)

Le Rhin, dernière défense naturelle à l’ouest de l’Allemagne, dernier obstacle géographique majeur pour les Alliés. Et au final, une bataille titanesque qui en termes de préparation et de moyens n’a rien à envier côté Alliés aux opérations de débarquement en Normandie ou en Provence. Bien entendu, l’adversaire a déjà plus qu’un genou à terre, mais il est conscient que ce sera le dernier combat défensif coordonné sur ce front. L’issue ne peut faire guère de doute d’autant plus que les maigres réserves sont transférées face à l’Armée Rouge depuis la fin de la phase offensive de la contre-attaque des Ardennes (sans oublier Nordwind en Alsace). Pourtant, mis à part quelques images parcellaires, l’ensemble du franchissement du Rhin reste peu étudié dans sa globalité (soulignons toutefois deux ouvrages en français chez Economica) alors qu’il représente l’obsession alliée une fois la bataille de Normandie conclue victorieusement.

Publicités
Lire la suite « Across the Rhine, January-May 1945 (Casemate, 2020) »

The Conquering 9th, The Ninth U.S. Army in World War II (Casemate, 2020)

Sur deux cinquante pages rédigées, complétées d’un cahier photos et de quelques cartes, ce livre écrit en anglais retrace le parcours de la 9th US Army en Europe. Loin des habituels projecteurs historiques, l’histoire de cette armée possède un intérêt multiple. Le premier rappelle que la présence américaine de se limite pas à la 1st US Army ou la 3rd US Army qui écrasent l’historiographie compte tenu d’une certaine facilité de recherche, de la décision obtenue dans les combats auxquels elles ont participé, des écrits déjà produits ou des document hagiographiques les concernant. C’est notamment le cas de la 3rd US Army avec son chef George PATTON. Hors, l’armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale ne peut se résumer à ces deux seuls grands commandements et laisser dans l’ombre les autres. Ainsi, le livre de Nathan PREFER est l’assurance de d’explorer des terrains peu usuels et de découvrir des unités et des combats délaissés par l’Histoire.

Publicités
Lire la suite « The Conquering 9th, The Ninth U.S. Army in World War II (Casemate, 2020) »

Paris en guerre, 1939-1944 (Heimdal, 1994)

Cet album est absolument unique ! Il balaye en effet l’histoire de la capitale française de la déclaration de guerre en réaction de l’invasion de la Pologne par l’Allemagne jusqu’à la libération après l’insurrection parisienne et la délivrance apportée par la 2ème Division Blindée (DB). Très largement illustré par plusieurs centaines de clichés, ce livre apporte une multitude d’informations sur la vie quotidienne durant l’Occupation, un sujet trop souvent absent de l’historiographie grand public de la Seconde Guerre mondiale.

Publicités
Lire la suite « Paris en guerre, 1939-1944 (Heimdal, 1994) »

L’inexorable défaite, mai-juin 1940 (Heimdal, 2020)

Colossal, massif, exhaustif, définitif… Difficile de sélectionner la qualificatif qui sied le mieux à ce nouvel ouvrage de Jean-Yves MARY sur les opérations à l’Ouest et mai et juin 1940 et plus particulièrement la bataille de France. En effet, l’auteur conclut d’une façon magistrale le cycle inauguré avec le soixante-dixième anniversaire de 1940 des albums mémoriaux chez les Editions Heimdal. C’est tout d’abord le Corridor des Panzer en deux volumes retraçant la traversée des Ardennes et la percée jusqu’à la Manche, puis le Carrousel des Panzer toujours en deux volumes traitant cette fois-ci des troupes blindées allemandes lors de l’opération Fall Rot qui aboutit à l’Armistice.

Publicités
Lire la suite « L’inexorable défaite, mai-juin 1940 (Heimdal, 2020) »

Mook 1944 n°4 (Weyrich, 2020)

Dans ce numéro dédié à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, Mook 1944 réussit à sortir du piège des sujets convenus. Il permet d’ouvrir un porte sur une multitude de sujets passionnants mais très peu connus comme les plans américains pour aborder la dernière ligne droite du conflit et neutraliser le potentiel militaire allemand. Ou encore les opérations de désinformation et d’intoxication sur la mort ou pas d’Adolf HITLER.

Publicités
Lire la suite « Mook 1944 n°4 (Weyrich, 2020) »