Publicités

Archive

Posts Tagged ‘7. Armee’

2e Guerre Mondiale n°80 (Mars & Clio, 2018)

28 octobre 2018 Laisser un commentaire

Tout d’abord, il faut apprécier la rubrique des actualités et des recensions. Celles-ci concernent à la fois des ouvrages classiques et quelques pépites peu connues et à découvrir. Loin d’être des reprises de présentations promotionnelles, mais de réelles critiques originales, elles sont d’autant plus appréciables ! A noter le bon accueil fait à la Wehrmacht de Fall Gelb, au quatrième tome du Mémorial de la bataille de France ou des Témoins d’acier de la bataille des Ardennes (tomes 1 et 2). A découvrir, la bande dessinée d’un Français dans la tourmente.

Les combats de la Résistance française sont encore mal connus malgré quelques héros magnifiés, l’image des renseignements fournis aux Alliés en prévision du Débarquement ou encore la Libération de Paris. L’article sur le rôle du SOE britannique auprès des Français est donc passionnant d’autant qu’il est très bien illustré. Les copies de rapports d’époque sont très instructifs sur les termes employés du moment et les éléments rapportés. Ils méritent le détour et sont facilement accessibles au public francophone puisque rédigés en Français… Lire la suite…

Publicités

Dictionnaire historique – Les divisions de l’armée de terre allemande (Heimdal, 1997)

8 mars 2017 5 commentaires

Heimdal 1997 BERNAGE Georges de LANNOY Francois Dictionnaire historique Heer 1939-1945Ce dictionnaire propose à tous les amateurs de l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale une notice de chaque grande unité de l’armée de terre du III. Reich (Heer), du groupe d’armée (Heeresgruppe)  à la division en passant par l’armée (Armee) et le corps d’armée (Armee-Korps).

Un bref historique de chaque unité est proposé accompagné de quelques références comme ses composantes et ses commandants. Seules les unités dépendant directement de l’armée de terre sont incluses (les grandes unités de la Luftwaffe et de la Waffen-SS sont recensées et présentées dans un second ouvrage construit sur le même principe). Lire la suite…

Catégories :Livres, Recension, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2e Guerre Mondiale hors-série n°35 (Mars & Clio Editions, juillet / août / septembre 2014)

20 juillet 2014 1 commentaire

revue_2gm_hs035**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

A l’occasion du 70ème anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie, le magazine 2e Guerre Mondiale des Editions Mars & Clio propose un numéro hors-série consacré aux chances de succès des Allemands de rejeter les Alliés. Ecrit par Benoît RONDEAU, auteur d’un livre sur le débarquement vécu par les Allemands paru en 2014 (voir son interview), ce numéro est divisé en cinq articles.

Le premier analyse ce qui se passe le 6 et 7 juin 1944 du côté des forces allemandes où finalement tout va travers. Les plans prévus sont inapplicables, les rares renforts disponibles à proximité immédiate des plages du débarquement sont gaspillés, le commandement complètement désorganisé et est incapable de percevoir correctement les faits tant au niveau local que dans leur globalité.

Une fois les Alliés à terre, le poids de toute contre-attaque repose sur les Panzer-Divisionen. C’est le sujet du deuxième article qui montre que les deux stratégies qui se sont affrontées avant le 6 juin au sein du haut commandement allemand (dispersion des unités blindées à proximité des plages pour contre-attaquer immédiatement ou mise en action ultérieurement d’une masse de manœuvre coordonnée et puissante) sont toutes deux des échecs tant la supériorité alliée est imposante. Jamais l’armée allemande n’est capable de sortir de la toile d’araignée dans laquelle elle est progressivement enfermée et asphyxiée.

Si la Wehrmacht est incapable de se mobiliser et reprendre l’ascendant sur le front normand, c’est en raison notamment de la faiblesse des renforts et des délais excessifs de mise à disposition. Le troisième article insiste ainsi sur l’impact de l’aviation alliée, souvent minimisée dans les études modernes, mais qui fut réel dans l’encombrement des axes routiers, la paralysie du trafic ferroviaire, l’isolement de la zone des opérations et la raréfaction du ravitaillement tant en essence, en nourriture qu’en munitions.

Dans son quatrième article, l’auteur analyse plus classiquement la complexité de la chaîne de commandement allemand à l’Ouest et en Normandie ainsi que les tiraillements d’autant plus que le succès du Débarquement allié devient rapidement évident et que les conséquences sur la suite du conflit sont évidentes.

Le cinquième article est peut-être le plus original car il analyse les carences de l’artillerie allemandes en Normandie. Rarement étudiée, aux dépends des blindés et de l’infanterie, cette arme est pourtant essentielle dans l’appui offensif et défensif des troupes au contact. Elle souffre à ce stade de la guerre de graves carences. Très peu mobile, elle fait appel à la traction hippomobile, les pièces d’artillerie ont beaucoup de mal à se déplacer aux points critiques et à s’esquiver pour éviter les tirs de contre-batterie, dont ceux des navires alliés au large, ou une attaque aérienne. La diversité des pièces engagées issues pour une grande part des prises de guerre aurait déjà rendu la chaîne logistique particulièrement compliquée dans des conditions favorables. En Normandie, c’est rédhibitoire.

Malgré des succès tactiques finalement assez relatifs, les hésitations alliées, la Wehrmacht est dans l’incapacité de résister au rouleau compresseur allié et encore moins de rejeter les « envahisseurs » à la mer.

=> Sommaire détaillé


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

Normandie 1944 Magazine n°10 (Editions Heimdal, février / mars / avril 2014)

16 février 2014 Laisser un commentaire

normandie1944010**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Le cœur de ce numéro est une étude particulièrement intéressante de Frédéric DEPRUN (auteur d’un excellent livre « Panzers en Normandie » sur la Panther-Abteilung de la 24. Panzer-Division attribuée à la 116. Panzer-Division en Normandie) sur les colonnes de ravitaillement de la 7. Armee au cours de la bataille de Normandie grâce aux notes prises par un vétéran au cours des évènements et sur le reflux de l’armée allemande vers la Seine et plus particulièrement vers le pont d’Oissel, dernier point de passage franchissable. La seconde partie de l’étude s’attardera plus particulièrement sur le destin de celui-ci. Sur le franchissement de la Seine par l’armée allemande en retraite à l’issue de la bataille de Normandie, il faut lire « Seine de guerre » de Thierry CHION. Loin des lignes de combat, mais exposés en permanence à la menace aérienne alliée, les chauffeurs des colonnes de ravitaillement sont soumis à la fatigue des longues étapes routières, des opérations de chargement et de déchargement dans les dépôts et sont aussi exposés à la pression des unités combattantes qui n’hésitent pas à utiliser la force. Peu habitués au front, ces hommes sont exposés à un stress d’autant plus difficile à supporter qu’ils n’ont pas été soumis à un entraînement intensif et ont peu d’expérience. Les toutes dernières pages de l’article étudient le détail des épaves abandonnées sur un périmètre assez restreint sur la route du pont d’Oissel en s’appuyant sur les témoignages des vétérans et les sources photographies. Ce type d’article prouve s’il en était encore besoin que des pans entiers de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, y compris de ses moments les plus étudiés comme la bataille de Normandie, restent à explorer.

Deux articles s’attardent sur les infrastructures déployées par les Alliés pour accompagner le soutien aérien au plus près de la ligne de front. Le premier s’attarde sur l’aérodrome « B9 » et le seconde sur les unités de sauvetage et de réparation de la RAF et de la RCAF. Sans ces unités méconnues, il serait impossible de gagner la bataille car il serait impossible d’offrir le soutien logistique nécessaire aux unités en première ligne. Pour bien mesurer l’ampleur des efforts logistiques anglo-américains pour prendre pied sur le continent, il est nécessaire de consulter « 50 aérodromes pour une victoire ».

Sur le Débarquement proprement dit, ce numéro poursuit son étude sur le rôle de l’US Coast Guards et propose un article original sur les « éclaireurs » des forces navales alliées dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 avec deux vues des échos radars de la côte normande tels que captés par l’armada alliée.

Côté combats proprement dits, un article propose une première partie d’une étude sur la 8th Durham Light Regiment de la 50th (Northumbrian) Infantry Division à Tilly-sur-Seulles (voir aussi le livre « Tilly-sur-Seulles » de l’auteur de l’article Stéphane JACQUET) et un retour sur la Côte 112, haut lieu des combats entre Britanniques et Allemands en Normandie (voir aussi « Enfer sur la Côte 112 » de Georges BERNAGE). Les parachutistes américains ne sont pas oubliés avec une rapide évocation d’un vétéran américain du 502nd PIR de la 101st US Airborne Division « Screaming Eagles » mort de ses blessures le 11 juin à la suite d’un straffing de deux Messerschmitt Bf 109 sur les positions américaines autour de Carentan.

Un article étudie plus spécifiquement l’Infanterie-Regiment 729 de la 709. Infanterie-Division dans son rôle de troupe d’occupation avant le 6 juin 1944 et dans sa participation à la mise en place du Mur de l’Atlantique pour faire face à un débarquement allié sur le continent.

=> Normandie 1944 Magazine n°10, Editions Heimdal, février / mars / avril 2014, 11 € (prix à parution, France métropolitaine), 98 pages

=> Texte, photos N&B, cartes, profils couleurs, reproductions couleurs d’objets d’époque.

www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !