Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Editions Caraktère’

Ligne de Front n°80 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front 080Stonne, mai 1940, symbole d’une défaite annoncée ou d’une victoire promise ? La bataille pour ce village dans la foulée de la percée de Sedan symbolise à la fois le courage du soldat français et l’incapacité du commandement à réagir dans les temps, signe d’une armée totalement dépassée par le tempo de son adversaire. Pourtant, une contre-attaque puissante peut être menée immédiatement sur Sedan avant que les Allemands ne se renforcent et ne percent plus avant. Une succession d’hésitations, de lenteurs, de ratés. Reste une page de gloire, dont celle de l’as de chars français, Pierre BILLOTTE. En quelques pages tout est décrit. Clair, précis et bien illustré. Lire la suite…

Publicités
Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Batailles & Blindés n°91 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 091A l’occasion de ce numéro de Batailles & Blindés et d’un long article donnant des extraits traduits en Français des mémoires d’Otto CARIUS, Yannis KADARI annonce la création d’une nouvelle maison d’éditions, complémentaire à Caraktère : Overlord Press. C’est donc tout à la fois un exercice de promotion (renforcé par l’encart central de commande) et la proposition de l’un des témoignages majeur d’un ancien de la Panzerwaffe, plus particulièrement d’un as sur Panzer VI Ausf. E Tiger. La mémoire de l’auteur est précise et fournit nombre de détails sur les engagements, les conditions de combat, les relations de camaraderie, etc. Un récit vrai et il faut saluer l’initiative de traduire le livre, enfin, dans la langue de Molière. A croiser avec l’excellente suite romanesque de Gabriel THERIAULT (Dans les ventres d’acier, Vous ne mourrez pas). Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

19 mai 2019 1 commentaire

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite…

LOS ! hors-série n°20 (Caraktère, 2019)

LOS HS 020.jpgLe 75ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie est l’occasion pour le magazine LOS ! de proposer ce numéro entièrement dédié à l’opération Neptune, la composante navale de l’opération Overlord.

Habilement conçu, il présente une parfaite synthèse des opérations et des moyens engagés. Une tel déploiement de forces aurait été futile si l’obstacle à franchir (la Manche) et les défenses ennemies (le Mur de l’Atlantique) auraient été insignifiantes. Même si les côtes sont bien loin d’être aussi fortifiées que ne l’aurait souhaité le commandement allemand et que le proclame la propagande du III. Reich, il n’en demeure pas moins que c’est la première opération de débarquement à se confronter à un tel rideau défensif. Lire la suite…

Trucks & Tanks Magazine n°73 (Caraktère, 2019)

TnT 073Après les rubriques d’actualités et les recensions, ce numéro de Trucks & Tanks s’ouvre sur portrait d’Aleksandra SUMUSENKO, as des chars soviétiques qui disparaît tragiquement dans un accident. Pour l’occasion, la rubrique « des tanks et des hommes » se transforme en « des tanks et des femmes »… L’étude qui suit concerne le FCM 36. Ses lignes modernes au blindage incliné et sa motorisation diesel montrent encore une fois que l’armée française de 1940 n’est pas totalement dépassée. Certains concepts sont novateurs.  Mais il manque la doctrine d’ensemble et surtout le point fort de l’armée française, l’infanterie, est finalement le maillon faible (cf. Ligne de Front n°79). Lire la suite…

Ligne de Front n°79 (Caraktère, 2019)

21 avril 2019 2 commentaires

Voilà un numéro qui regorge de nombreuses très bonnes surprises ! Et les plus intéressantes ne sont pas celles qui font la couverture, même si l’article sur l’embuscade de Poteau dans les Ardennes décrit parfaitement le contexte, les combats et l’exploitation iconographique faite par la propagande allemande.

Sous le titre « l’infanterie française a-t-elle fait son devoir », c’est toute une évaluation de la défaite de 1940 qui est quelque peu remise en cause. Dans l’imaginaire populaire (et des passionnés), l’armée française perd car elle n’a, certes pas la bonne stratégie, mais surtout parce qu’elle a été incapable d’exploiter à temps le potentiel de l’arme blindée. Et si finalement, ce n’était pas plutôt la carence de son infanterie qui est la principale responsable ? Bien entendu, ce ne sont pas les fantassins eux-mêmes qui doivent porter le poids de la défaite, mais cette arme représente depuis la Première Guerre mondiale l’alpha et l’oméga des troupes terrestres françaises autour de laquelle gravitent toutes les autres armes, encore en 1940. A lire absolument et à compléter par les GBM125, 126 et 127 sur les errements de l’évolution de l’armement du fantassin. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°90 (Caraktère, 2019)

28 mars 2019 1 commentaire

France 1941 ? Le dossier principal de ce numéro de Batailles & Blindés propose une originale étude uchronique sur les divisions cuirassées françaises si l’offensive allemande se déroule douze mois après mai 1940. Même si l’exercice est purement virtuel, il permet de comprendre quels développements sont imaginés quand l’Armistice est signée : B1 ter, Renault R40, Somua S40, Somua SAu 40, Lorraine 38L VBCP, AM 40 Panhard 201. De quoi ébranler l’image caricaturale d’une armée française inerte et sans vision. Et rétablir un peu l’honneur des hommes, des ingénieurs et des ouvriers qui l’ont servi. En tout cas, ça change de la Wehrmacht 46, des projets de Panzer et des armes miracles du III. Reich à la fin de la Seconde Guerre mondiale ! Lire la suite…