Publicités

Archive

Posts Tagged ‘12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend’

39/45 Magazine hors-série Normandie 1944 n°16 (Heimdal, 2018)

9 décembre 2018 1 commentaire

Faisant suite au 39/45 Magazine hors-série Normandie 194415, ce numéro forme la seconde partie de l’autopsie de la bataille pour Rauray et Fontenay-le-Pesnel en Normandie lors de l’opération Martlet, préambule à l’opération Epsom.

Après l’avance britannique du 25 juin 1944, les Allemands se ressaisissent et réorganisent leur dispositif tout en essayant de contre-attaquer. Il s’ensuit une succession d’affrontements qui durent trois jours. D’un côté, 49th Infantry Division. De l’autre, 12. SS-Panzer-Division principalement, mais aussi éléments de la 130. Panzer-Lehr-Division, 2. SS-Panzer-Division et quelques Panzer VI Ausf. E Tiger de la schwere SS-Panzer-Abteilung 101. Lire la suite…

Publicités

12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend (Heimdal, 1994)

17 novembre 2018 Laisser un commentaire

Cet album historique de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend voit le jour dans de troubles conditions. Ecrit par l’un de ses vétérans et ancien chef d’état-major (Ia dans la codification allemande de l’époque) Hubert MEYER, sa version française est éditée par Heimdal en 1991 pour sa collection d’albums historiques. La publication est quelque peu mouvementée…

En effet, l’éditeur prévoit une introduction sur les crimes de guerre commis par la division. Mais de quelques lignes autorisées par Hubert MEYER, le projet prend de l’importance avec la narration des massacres d’Ascq et d’Audrieu. Le différend entre l’auteur et l’éditeur se règle en justice, le livre est finalement retiré des ventes car ne respectant par le contrat initialement établi entre les parties (cf. 39/45 Magazine n°68). Les exemplaires de la première édition sont donc amputés de la partie contestée, mais proposés à la vente. La version rééditée en 1994 est par contre conforme à l’accord qui a présidé à sa conception. La mention des crimes de guerre est seulement apportée dans le « mot de l’éditeur ». Lire la suite…

Le GI face à la 6ème Armée Panzer – Tome 2 – La fin de la 6ème Armée Panzer SS (De Krijger, 2005)

13 novembre 2018 Laisser un commentaire

De façon assez peu courante, Henri CASTOR choisit de présenter la bataille des Ardennes du point de vue américain dans une très belle série de livres consacrés aux combats des GI’s pour repousser tenir en échec l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel. Et sans ignorer les événements côté Allemand.

Dans ce volume, le seconde consacré au front face à la 6. SS-Panzer-Armee, l’auteur se penche principalement sur quatre épisodes marquants : la crête d’Elsenborn où la 12. SS-Panzer-Division est incapable de forcer la défense des 2nd US Infantry Division et 99th US Infantry Division, le saillant de Saint-Vith où résistent plusieurs jours durant des éléments de la 7th US Armored Division et de la 9th US Armored Division épaulés par les restes de la 106th US Infantry Division et de la 28th US Infantry Division contre lesquelles finit par être engagée la 9. SS-Panzer-Division, Baraque de Fraiture et Manhay où s’opposent 82nd US Airborne Divison et 2. SS-Panzer-Division, puis enfin la contre-attaque alliée et le reflux allemand vers la frontière du Reich.

Ce volume couvre donc une partie particulièrement importante des combats même si ces engagements ne sont pas les plus célèbres de la bataille des Ardennes. Lire la suite…

Ligne de Front n°76 (Caraktère, 2018)

17 octobre 2018 2 commentaires

Deux très beaux projets contemporains ouvrent ce numéro de Ligne de Front qui met en avant le travail de passionnés pour faire vivre l’Histoire et le souvenir. En redonnant vie à quelques reliques de la Seconde Guerre mondiale à l’image de ces Canadiens qui restaurent le Flakpanzer IV Wirbelwind du Base Borden Military Museum ou qui reconstituent les ambiance d’époque tels ces figurants à Belfort. De quoi commencer avec envie ce numéro particulièrement éclectique.

Stephan CAZENAVE (cf. Hitlerjugend volume 1.1 et volume 2) partage quelques uns des témoignages accumulés au fils des ans quand les vétérans étaient encore en vie et disponibles. Il s’agit ici des premiers pas de jeunes enrôlés dans ce qui va devenir la 12. SS-Panzer-Division. Ces récits donnent aussi de la consistance aux conditions de l’époque et permettent de comprendre ce qui se passait, loin de la réécriture de l’Histoire avec des yeux contemporains. Les méthodes de recrutement sont quelque peu incisives et les motivations très variées. A chacun de se faire son propre avis.

S’en suit un article très intéressant sur la protection d’Adolf HITLER avant et après son accession au pouvoir. La Leibstandarte SS n’en est que la partie émergée. Le schéma qui explique la filiation des unités impliquées aide d’ailleurs bien à la compréhension. Paradoxalement, plusieurs failles existent dans la sécurité et l’article liste les principales tentatives d’assassinat venant de l’intérieur et de l’extérieur. Aidé aussi par la chance, il échappera à toutes les conspirations, et seules la défaite militaire concrétisée par la chute de Berlin entraîne sa fin. Berlin justement où ce numéro se penche aussi plus particulièrement sur les combats pour le Reichstag qui ne sont pas les plus connus, exception faite de la célèbre photo de propagande soviétique montrant un soldat hissant acrobatiquement le drapeau de l’URSS sur le toit. Lire la suite…

Army History no. 109 (US Army Center of Military History, 2018)

17 septembre 2018 Laisser un commentaire

Ce numéro de la revue trimestrielle officielle de l’armée américaine comporte deux articles particulièrement intéressants concernant notre domaine d’intérêt.

Le premier est une étude de la création de la National Army aux Etats-Unis pour compléter le corps expéditionnaire devant être envoyé en Europe à partir de 1917 lors de la Première Guerre mondiale. L’engagement au combat de certaines de ses divisions est probant et sert de creuset à la création d’une véritable réserve opérationnelle…

Le second est consacré aux combats pour Kesternich du 13 au 15 décembre 1944 en soulignant la portée stratégique de ce qui est pourtant considéré comme un échec tactique américain. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°21 (Caraktère, 2007)

7 juillet 2018 1 commentaire

Le dossier central de ce numéro de Batailles & Blindés des Editions Caraktère présente quelques uns des plus grands as de l’arme blindée allemande (Panzerwaffe) de la Seconde Guerre mondiale à travers quelques courtes biographies : Michael WITTMANN, Balthasar WOLL, Emil SEIBOLD, Rudolf von RIBBENTROP, Otto CARIUS, Alfredo CARPANETO, Ernst BARKMANN, Kurt KNISPEL, Helmut WENDORFF, Will FEY, Paul EGGER. Bien entendu, ces chasseurs de victoires et de tirs au but bénéficient généralement de montures alors très supérieures à celles de leurs adversaires, mais la supériorité technique des Panzer VI Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger n’explique pas tout. Quelques une de ces biographies sont reprises dans Batailles & Blindés hors-série n°35 (Caraktère, 2018).

L’armée française complète ce numéro avec un article relatant la première partie l’épopée de l’escadron de réparation de la 2ème Division Blindée (DB), des sables d’Afrique à la Grande-Bretagne dans l’attente du Débarquement allié en Normandie. Lire la suite…

Panzerdivision Hitlerjugend, volume 1.1 (Maranes, 2018)

20 juin 2018 2 commentaires

En 2015, les Editions Maranes publient le tome 2 de l’étude de Stephan CAZENAVE sur la formation et l’engagement en Normandie du régiment blindé de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend. Cette division y joue en effet un rôle essentiel en tentant tout d’abord de repousser les Alliés à la mer puis en verrouillant Caen puis en défendant pied à pied chaque arpent de terrain.

Trois ans plus tard, c’est le reste de la division qui est traité (entre-temps, l’auteur a publié SS-Panzer-Regiment 1 LAH (Maranes, 2017) et SS-Panzer-Regiment 2 DR (Maranes, 2016), deux historiques dédiés à l’engagement de ces régiments blindés en Normandie).

Compte tenu de la masse de documents rassemblés, le tome 1 est divisé en deux. Ce premier volume aborde la mise sur pied de toutes les composantes de la division à l’exception du SS-Panzer-Regiment 12 dont la constitution a été traitée dans le tome 2. Cette séparation est logique quand on sait que cette composante a vu le jour et vécu ses premiers temps d’unité constituée à plusieurs centaines de kilomètres des autres unités. Le second volume du tome 1 est consacré à la montée au front et aux combats en Normandie.

Sur le fond, l’ouvrage est dense avec un texte bien tassé, écrit de façon vivante et entrecoupé de très nombreux témoignages recueillis auprès des vétérans. Lire la suite…