Panzer Kommandeur (Overlord, 2021)

Overlord Press poursuit son travail de traduction et de mise à disposition d’un public francophone de textes et témoignages sur la Seconde Guerre mondiale bien des années après leur rédaction dans leurs langues d’origine (voir ainsi La mort rouge ou Des tigres dans la boue). Etonnement, certains, comme ce récit autobiographique de Hans von LUCK, n’ont jamais été traduits, bien que dans le cas présent, les lecteurs en connaissent de larges extraits, directement ou indirectement. En effet, ces sources se révèlent parfois être les seules et/ou les plus accessibles à de nombreux autres auteurs plus contemporains. Ce n’est pour autant pas une raison de bouder ce type de document, même des années après les faits et leur écriture. Car cela permet d’apprécier le texte comme un tout et, chose non négligeable, de découvrir des pans entiers du témoignage qui sont restés peu ou pas diffusés.

Publicités
Lire la suite « Panzer Kommandeur (Overlord, 2021) »

21. Panzer-Division (Heimdal, 2002)

Il faut attendre 2002 et la parution de cet album aux Editions Heimdal pour disposer en français (et en anglais !) d’un album historique à la fois complet d’un point de vue texte et très largement illustré sur la 21. Panzer-Division. Rédigé par Jean-Claude PERRIGAULT, il reproduit un modèle désormais bien huilé avec les précédents ouvrages concernant d’autres grandes unités allemandes auquel l’auteur a déjà contribué.

Lire la suite « 21. Panzer-Division (Heimdal, 2002) »

Chars en Normandie, été 1944, le choc (Caraktère, 2021)

La bataille de Normandie fait partie des grands classiques des classiques de l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Le sujet parait même inépuisable ! Depuis le novateur (pour l’époque) Panzers en Normandie d’Eric LEFEVRE, l’encre ne cesse de couler sur le rôle qu’y jouent les chars, qu’ils soient allemands, britanniques, américains, canadiens ou encore polonais… Pourtant, le sujet apparait au fil des livres et des articles bien plus complexe et nuancé qu’il n’y parait de prime abord. Au point de mériter un nouvel ouvrage sur le sujet ?

Publicités
Lire la suite « Chars en Normandie, été 1944, le choc (Caraktère, 2021) »

Normandie 1944 Magazine n°40 (Heimdal, 2021)

L’Histoire, un océan d’incertitudes… L’éditorial de ce quarantième numéro de Normandie 1944 Magazine rappelle fort à propos que dans ce domaine, la prudence est reine. Plus qu’abondamment documentée, l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale de ses origines à ses conséquences évolue constamment dès lors que la prise de recul permet de s’affranchir des clichés, de l’héritage des propagandes respectives, des mémoires pro domo d’un certain nombre de responsables, de découvrir de nouvelles archives publiques ou privées. Il est cependant nécessaire de toujours revenir aux faits, d’analyser les dits et les non-dits, et surtout d’être précautionneux quand il s’agit d’ébranler quelques certitudes. Ainsi, « l’implication pour la victoire alliée de nombreux généraux allemands » ne peut être donnée pour acquise (cf. Le Mur de l’Atlantique et le « complot pour la paix » in 39/45 Magazine n°355 et la rubrique « Bibliothèque » dans Normandie 1944 Magazine n°31). Des erreurs et des querelles d’ego ne peuvent s’apparenter à une volonté délibérée de favoriser la défaite de son propre camp. Idem pour la phrase « l’Allemand et l’Untermensch, encore un cliché : la Wehrmacht et la Waffen-SS ont largement ouvert le recrutement aux citoyens soviétiques ». La nécessité de trouver des hommes pour le front comme pour les usines afin d’alimenter la machine de guerre ne peut masquer le sentiment de supériorité qui anime globalement l’armée allemande de l’époque au niveau tant individuel que collectif (voir notamment Être soldat de Hitler). Au point de sous-estimer en permanence ses adversaires, d’être incapable de valoriser ses alliés et de rater bon nombre d’opportunités de « gagner les cœurs » auprès des populations dans les pays occupés. Sans parler d’une litanie d’atrocités. Bref, à tout point de vue, il faut se préserver de jugements binaires et provocants au risque d’occulter la subtile complexité du fond.

Publicités
Lire la suite « Normandie 1944 Magazine n°40 (Heimdal, 2021) »

Tiger de la 503, Normandie, Vexin normand, juin – août 1944 (Maranes, 2021)

Après SS-Panzer-Regiment 1 et SS-Panzer-Regiment 2 ainsi que l’historique du régiment blindé de la 12. SS-Panzer-Division, les éditions Maranes poursuivent leur introspection des unités blindées allemandes engagées en Normandie au cours de l’été 1944. Il s’agit cette fois de la schwere Panzer-Abteilung 503 avec un album massif de près de trois cent pages abondamment illustré puisant dans les témoignages et apports de nombreux vétérans.

Publicités
Lire la suite « Tiger de la 503, Normandie, Vexin normand, juin – août 1944 (Maranes, 2021) »

Batailles hors-série n°12 (Ysec, 2021)

L’engagement des blindés britanniques dans quelques grandes actions offensives (Perch, Goodwood, Totalize, etc.) ou celui des divisions blindées allemandes reste indubitablement attaché à l’image de la bataille de Normandie. La densité de chars présents au kilomètre de front atteint un niveau particulièrement élevé… Pourtant, les divisions d’infanterie représentent l’ossature de toutes les armées engagées ! Une réalité qu’invite à approfondir ce numéro de Batailles.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°12 (Ysec, 2021) »

Bataille de Normandie 1944 Magazine n°4 (Maranes, 2021)

Les critiques de la victoire alliée en Normandie, souvent considérée comme facile et peu inspirée, voire même un peu ratée, oublient généralement que les Allemands ne font rien pour faciliter la tâche. C’est même plutôt le contraire. Outre la construction du Mur de l’Atlantique (Atlantikwall), le transfert d’unités dans le Cotentin quelques semaines avant le Jour-J, ils concentrent la plus grande densité de chars au kilomètre de front que partout ailleurs (voir Allied Tanks in Normandy 1944) ainsi que de nombreux autres moyens terrestres, navals et aériens. Certes, ils sont usés par près de cinq ans de guerre totale. Mais l’adversité reste encore redoutable. Et ce numéro de Bataille de Normandie 1944 Magazine en présente quelques aspects…

Publicités
Lire la suite « Bataille de Normandie 1944 Magazine n°4 (Maranes, 2021) »

Interview de Max STEIN pour son livre Tiger de la schwere Panzer-Abteilung 503

A l’occasion de la parution de son album sur la schwere Panzer-Abteilung 503 en Normandie et dans le Vexin à l’été 1944, son auteur Max STEIN répond à quelques questions expliquant l’origine et l’intérêt de son travail.

Publicités
Lire la suite « Interview de Max STEIN pour son livre Tiger de la schwere Panzer-Abteilung 503 »

Bataille de Normandie 1944 Magazine n°3 (Maranes, 2021)

Quelques moments mythiques du Débarquement et de la bataille de Normandie habitent ce numéro ! Entre l’assaut de la batterie allemande du manoir Brécourt par des parachutistes américains de la 101st US Airborne Division et l’intervention de Josef Priller au-dessus des plages immortalisée par le film Le Jour le plus long, Bataille de Normandie 1944 Magazine revient sur deux moments gravés dans les mémoires. Sans oublier un très appréciable zoom sur les unités britanniques avec un éclairage étonnant sur les marquages sous forme de code-barres.

Publicités
Lire la suite « Bataille de Normandie 1944 Magazine n°3 (Maranes, 2021) »

La bataille de Normandie (Ouest-France, 1994)

Réalisé en partenariat avec le Mémorial de Caen et écrit par Eddy FLORENTIN, ce petit fascicule broché de trente-deux pages format A5 procure un résumé limpide de la bataille de Normandie, bien plus rigoureux et synthétique que nombre d’ouvrages et articles plus contemporains (voir par exemple Normandie, la bataille – 6 juin / 12 septembre 1944). Le texte ne vieillit pas. Seule la forme peut sembler quelque peu figée comparée à des maquettes plus dynamiques et colorées. Encore qu’elle reste très lisible.

Publicités
Lire la suite « La bataille de Normandie (Ouest-France, 1994) »