Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Flak à l’Ouest (La Poche de Falaise – Chambois, 2016)

Flak à l’Ouest (La Poche de Falaise – Chambois, 2016)

A travers les historiques de deux unités (Flak-Abteilung z.b.V. 11400 et leichte Flak-Abteilung 752), Didier LODIEU offre à nouveau un éclairage inédit sur la bataille de Normandie et plus particulièrement sur les unités de défense antiaérienne allemandes. Comme le remarque l’auteur, bon nombre d’écrits sur le sujet reposent uniquement sur les compte-rendus rédigés après-guerre par Wolfgang PICKERT, commandant le III. Flak-Korps. A croire que d’un point de vue de la Flak, seules les unités divisionnaires et celles dépendant de ce commandement sont engagées. Même l’excellent Normandy 1944, German Military Organization, Combat Power and Organizational Effectiveness de Niklas ZETTERLING (J.J. Fedorowicz, 2000) se laisse prendre au piège.

Or il n’en est rien. Pas de trace par exemple de la 13. Flak-Division.

La Flak-Abteilung z.b.V. 11400 arrive tardivement sur le front normand, début août 1944. La situation est déjà particulièrement précaire pour les Allemands dont le front est crevé par l’opération Cobra et ne peut être colmaté. Arrivé dans la région de Flers, Sourdeval, Mortain elle est chargée de protéger les axes de retraite des différentes  composantes de la 7. Armee, notamment de la 2. Panzer-Division, qui cherchent à s’échapper de l’encerclement qui se dessine. C’est ensuite les combats autour de Trun et de Saint-Lambert-sur-Dives où certaines pièces appuient la 9. SS-Panzer-Division Hohenstaufen à maintenir un couloir pour permettre aux unités encerclées de s’extraire de la poche. La 331. Infanterie-Division bénéficie aussi de son appui à Gacé face à la 5th US Armored Division.

La Flak-Abteilung est en charge de la défense de l’aérodrome de Brest. Rapidement, elle se met en route pour la Normandie où elle soutient les unités du LXXXIV. Armee-Korps et participe à la bataille des Haies. Prises dans la percée américaine de l’opération Cobra, une partie des unités s’échappent de Granville et parviennent à se replier sur Alençon.

Ces deux récits permettent de suivre les actions entreprises par ces unités, aussi bien en couverture aérienne qu’en combat terrestre. Les détails apportés par les témoignages permettent de se rendre compte du vécu quotidien des hommes. Malgré la rareté des archives, l’auteur parvient à donner une cohérence au récit et à fournir une illustration concrète du rôle trop souvent méconnu de ce type d’unités. Pourtant, nombre d’avions et de chars alliés finissent sous les coups des batteries antiaériennes. Les difficultés pour les Allemands de rejoindre le front sont bien mises en évidence. La pression alliée et la domination aérienne sont également traduites concrètement.

Les photos d’archive sont accompagnées également de reproductions couleurs d’objets d’époque.

Sommaire :

  • Introduction
  • Flakabteilung z.b.v. 11 400
  • Flakabteilung 752

Boutique :

    


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :