Publicités

Archive

Archive for the ‘Magazines’ Category

Mook 1944 n°02/2019 (Weyrich, 2019)

Mook 1944 2019 02.jpgLe 75ème anniversaire du Débarquement et plus globalement de la Libération sera-t-il marqué par les Editions Weyrich ? Le quarantième anniversaire a vu éclore 39/45 Magazine, dix ans après la naissance de sa maison d’éditions (Heimdal). Le soixantième est marqué par le lancement du magazine Batailles par Yves BUFFETAUT chez Histoire & Collections (ensuite chez Ysec). A chaque grand anniversaire commémoratif correspond l’éclosion d’un concept de publication. Lire la suite…

Publicités

AceS n°11 (Heimdal, 2019)

AceS 011Même AceS ne pouvait pas passer à côté des célébrations du 75ème Anniversaire du débarquement allié en Normandie ! Alors ce n’est pas ici un as qui est mis en avant mais la descente aux enfers de la Zerstörgeschwader (ZG) 1 dans le ciel normand. De quoi tordre le coup à quelques légendes tenaces et à quelques interprétations un peu hâtives… Tout d’abord, non, la Luftwaffe n’est pas inactive au-dessus des plages de débarquement (cf. le livre de Jean-Bernard FRAPPE, La Luftwaffe face au Débarquement) et ce ne sont pas les deux uniques avions allemands mis en vedette dans le Jour le plus long qui sont les seuls à prendre l’air pour s’opposer à l’armada alliée. S’il peut paraître facile de dire plusieurs décennies après que la supériorité aérienne alliée (cf. 2e Guerre Mondiale thématique n°45) représente une débauche de moyens superflus, elle se justifie cependant pourtant bien. Quelques appareils bien placés et capables d’ajuster leurs tirs sans être menacés sur de telles concentrations de troupes peuvent provoquer des ravages. Dans les airs comme sur mer, la cloche de protection alliée reste hermétique. Maintenir son intégrité n’a pas de prix et vaut tous les moyens possibles, l’échec du Débarquement étant proscrit et les risques non nuls (loin d’un hypothétique complot pour la paix qui offrirait la victoire sur plateau aux Alliés – cf. 39/45 Magazine n°355 et Normandie 1944 Magazine n°31). Lire la suite…

Batailles hors-série n°7 (Ysec, 2019)

Batailles HS 007Le 75ème anniversaire du Débarquement offre la possibilité aux éditeurs et auteurs de proposer un certain nombre de parutions faciles à concevoir et de recycler d’anciens textes ou illustrations en espérant surfer rentablement sur l’actualité commémorative. Ce numéro hors-série du magazine Batailles en fait partie : pas de recherche particulière (les textes sont succincts – quatre pages très généralistes) et mise en forme « à la chaîne ».

En effet, le but n’est pas de proposer une étude comparative des chars et matériel de la bataille de Normandie, mais de livrer un recueil de profils couleurs qui s’enchaînent page après page. Si la majorité d’entre eux sont bien connus, d’autres méritent le détour comme quelques engins spécialisés. Certains choix peuvent paraître étonnants : quelques avions sont présents, mais uniquement des appareils de transport ou des planeurs. Point de chasseurs ou de bombardiers. Le lien est probablement fait avec le fait de déposer des troupes au sol. Mais dans ce cas, quelques péniches de débarquement auraient été bienvenues dans ce cas. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°91 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 091A l’occasion de ce numéro de Batailles & Blindés et d’un long article donnant des extraits traduits en Français des mémoires d’Otto CARIUS, Yannis KADARI annonce la création d’une nouvelle maison d’éditions, complémentaire à Caraktère : Overlord Press. C’est donc tout à la fois un exercice de promotion (renforcé par l’encart central de commande) et la proposition de l’un des témoignages majeur d’un ancien de la Panzerwaffe, plus particulièrement d’un as sur Panzer VI Ausf. E Tiger. La mémoire de l’auteur est précise et fournit nombre de détails sur les engagements, les conditions de combat, les relations de camaraderie, etc. Un récit vrai et il faut saluer l’initiative de traduire le livre, enfin, dans la langue de Molière. A croiser avec l’excellente suite romanesque de Gabriel THERIAULT (Dans les ventres d’acier, Vous ne mourrez pas). Lire la suite…

Uniformes hors-série thématique n°6 (Regi’Arm, 2019)

Uniformes HS Thematique 006Les faits d’armes du 6 juin 1944 sont nombreux qu’ils soient dans les marais, sur les ponts, contre des positions ennemies, sur les plages, dans les villages… Mais certains ont marqué davantage la mémoire collective que d’autres. Le largage des parachutistes américains sur le Cotentin fait partie de ces moments entrés désormais dans la légende. L’exploit des 82nd US Airborne Division et 101st US Airborne Division est resté d’autant plus gravé dans les esprits que plusieurs de leurs photos se trouvent parmi les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, voire de l’histoire militaire du XXème siècle. En témoigne la couverture de ce numéro hors-série d’Uniformes qui leur est consacrée avec deux paras sur le point de s’embarquer pour sauter sur le continent qui se griment mutuellement le visage de peintures de guerre d’inspiration indienne. Lire la suite…

Uniformes n°324 (Regi’arm, 2019)

Uniformes 324La conclusion de l’éditorial de Laurent BERRAFATO mérite d’être reproduite. Au sujet des passionnés, il écrit : « le noyau dur c’est vous, lecteurs d’Uniformes mais aussi de nos confrères Militaria Magazine, 39/45 Magazine, Véhicules militaires, Normandie 44, etc. C’est grâce à vous que l’histoire militaire est préservée, vous êtes les gardiens de la flamme face au néant ».

C’est beau ! Tout d’abord, le propos n’est pas sectaire, il englobe des revues concurrentes ou qui se positionnent sur un lectorat très proche qui malgré sa passion est contraint pas sa raison : l’argent. Ensuite, cet éditorial reconnaît la valeur ajoutée des passionnés. Il ne s’agit pas de la nostalgie d’une époque ou d’un monde particulier. Mais bien d’entretenir le souvenir des anciens qui se sont battus ou vécus des moments difficiles. Collectionner des objets, lire, réaliser des maquettes, jouer à des jeux d’Histoire, se plonger dans les archives : ce sont autant de facettes d’une passion, d’un amour du passé qui y puisent de l’énergie pour affronter le quotidien et le futur.

Point de passionnés, point de préservation du patrimoine, point de publications, point de recherches. Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite…