Batailles aériennes n°96 (Lela Presse, 2021)

Menacés d’un côté par l’avance britannique suite à la bataille d’El Alamein et de l’autre par l’opération Torch, les Allemands et les Italiens s’accrochent durant six mois en Tunisie. Pour y parvenir, la Wehrmacht mobilise d’importants moyens terrestres mais aussi aériens et navals. Au-dessus d’une Méditerranée âprement disputée, l’affaire tunisienne sollicite intensément la Luftwaffe du début jusqu’à la fin. Un récit au jour le jour à découvrir dans ce numéro de Batailles aériennes rédigé par Jean-Louis ROBA.

Publicités
Lire la suite « Batailles aériennes n°96 (Lela Presse, 2021) »

Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°75 (Histoire & Collections, 2007)

Quelle stratégie adoptée face à la menace allemande en 1940 ? Faute d’avoir pu aider la Pologne envahie par l’Allemagne puis par l’URSS en septembre 1939, la France se retrouve désormais dans la ligne de mire. Quand les Allemands déclenchent leur opération Fall Gelb le 10 mai 1940, la France et la British Expeditionary Force (BEF) réagissent promptement en partant à la rencontre de l’adversaire avec la manœuvre Dyle-Breda… Une attitude réactive qui montre qu’avoir une posture défensive ne signifie pas être totalement passif.

Publicités
Lire la suite « Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°75 (Histoire & Collections, 2007) »

LOS ! n°55 (Caraktère, 2021)

A l’heure d’une nouvelle course aux armements qui remet en cause les équilibres hérités de la fin de la Guerre froide, ce numéro de LOS ! rappelle que la maîtrise des océans restent un équilibre instable. Et surtout jamais définitif grâce aux innovations technologiques et à la maîtrise tactique…

Publicités
Lire la suite « LOS ! n°55 (Caraktère, 2021) »

Actualité de l’historiographie sur la Seconde Guerre mondiale – avril 2021

Retour à la case départ ?

La guerre de haute intensité refait bruyamment son grand retour en force. Depuis près de trente ans, elle avait presque disparue du vocabulaire des armées occidentales…

En effet, avec des yeux effarés, le public occidental découvre tout d’un coup que les armées chinoises et russes se dotent de moyens capables de remettre en cause à brève échéance les équilibres tenus pour acquis. Et que les bruits de bottes ne concernent pas uniquement les zones sous emprise islamiste. Déjà, le 11 septembre 2001 et ses conséquences rappellent brusquement à l’ordre ceux qui pensent que la paix est désormais éternelle avec l’effondrement de l’URSS. Aujourd’hui, déchantent ceux qui imaginent que les risques de conflits inter-étatiques entre pays industrialisés sont passés.

La situation présente établit un étonnant parallèle avec la période avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Les armées françaises, britanniques et américaines se réveillent avec une armée allemande qui renaît de ses cendres à grande vitesse après avoir fait un aggiornamento doctrinal tout azimut. Et un pouvoir politique qui n’a aucun scrupule à l’utiliser pour appuyer ses ambitions expansionnistes. En face, les géants victorieux du dernier conflit se sont assoupis. Ils se réveillent trop tard pour stopper l’embrasement avant qu’il ne soit trop tard.

Près d’un siècle plus tard, la nouvelle « Ligne Maginot » derrière laquelle s’abritent les principales puissances militaires occidentales n’est plus une succession de fortifications derrière une frontière ou un fleuve. Après la dissuasion nucléaire, le triptyque technologie / domination aérienne et navale / professionnalisation et forces spéciales la remplace. Ce cocktail efficace dans les conflits asymétriques et politiquement consensuel se lézarde devant la montée en puissance spectaculaire de la Chine, la renaissance de la Russie ou les rodomontades turques. L’armée chinoise menace maintenant directement la domination américaine sur le Pacifique. A tel point que l’hypothèse d’un nouveau Pearl Harbor en amont d’une invasion militaire de Taïwan n’est plus improbable. Sans parler de certains « Rogue states » qui ne cachent pas leur ambition d’obtenir l’arme nucléaire.

Danger aux frontières, mais aussi à l’intérieur des frontières. Car les tensions politiques et sociales, les attentats terroristes, en plus des conséquences de la crise sanitaire, s’imposent désormais en continu dans l’actualité. Les grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre froide se retrouvent fragilisés et menacés comme ils ne l’ont jamais été depuis longtemps.

A ce titre, l’Histoire est toujours riche d’enseignements. A condition de la débarrasser une bonne fois pour toute des légendes qui s’accrochent à certains écrits, consciencieusement recopiés d’une génération d’auteur à une autre. L’analyse des seuls évènements militaires ne suffit d’ailleurs pas. Elle doit aussi s’accompagner d’un regard sur les dimensions industrielles, énergétiques, sociales et politiques. Un vaste chantier en perspective, mais utile pour le futur proche. Et aussi une opportunité pour appréhender avec un regard renouvelé les causes et le déroulement des grands conflits entre grandes puissances industrielles depuis 1870.

Prolifique !

Benoît RONDEAU est assurément l’auteur francophone le plus prolifique du moment. Entre ses articles parus dans Batailles92 et le nouveau Batailles hors-série n°11, la sortie de son livre Le soldat britannique, le vainqueur oublié de la Seconde Guerre mondiale chez Perrin, des sorties imminentes à venir chez Ysec (L’épopée du désert, Rommel versus Montgomery en Normandie) ou encore ses études sur l’infanterie en Normandie ou l’armée australienne au cours de la Première Guerre mondiale, son actualité éditoriale au premier semestre 2021 est particulièrement intense !

Réédition

Les Editions Caraktère, en plus de leur ambitieux programme d’édition de nouveaux livres, rééditent quelques anciens ouvrages désormais épuisés.

Parmi eux, une campagne de pré-réservation est ouverte pour rééditer le Bismarck, géant de l’Atlantique de Patrick TOUSSAINT !

Nouveautés en vue…

La revue francophone la plus populaire de l’histoire militaire, Guerres & Histoire, adopte une nouvelle formule. Mais l’essentiel est ailleurs puisqu’un « Mook » s’annonce désormais en collaboration avec les Editions Perrin. Avec un titre qui évoque indubitablement Clausewitz (De la guerre) ! Un format qui promet et qui fait déjà le succès de Mook 1944 publié par Weyrich.

L’éditeur belge fait malheureusement face actuellement à des difficultés logistique liées à l’incendie de ses stocks. Le Mook 1944 n°6 est cependant annoncé pour bientôt !

Des milliers de livres partis en fumée à Longlier

Recensions en préparation

  • LOS ! n°55
  • Produire la guerre, produire le genre, des Françaises au travail dans l’Allemagne national-socialiste (1940-1945)
  • Batailles hors-série n°11
  • Batailles aériennes n°96
  • Militaria n°426
  • Tiger de la 503 (Maranes Editions)
  • Saint-Germain-en-Laye Kommandantur volume 1 (1940-1944)
  • Saint-Germain-en-Laye Kommandantur volume 2 (1944-1945)
  • Stalingrad 1942-1943 (1) The German Advance to the Volga (Osprey Campaign #359)
  • Arado Ar 196 Units in Combat (Osprey Combat Aircraft #136)
  • Battle of the Atlantic 1942-45 (Osprey Air Campaign #21)
  • German 88mm Gun vs Allied Armour North Africa 1941-43 (Osprey Duel #109)
  • The Anglo-Soviet Alliance, Comrades & Allies during WW2
  • A Forgotten Campaign, the British Armed Forces in France 1940 from Dunkirk to the Armistice
  • Air Battles over Hungary
  • Tanks in the Battle of the Bulge (Osprey New Vanguard #281)
  • Tiger I and Tiger II Tank German Army and Waffen-SS, The Last Battles in the East, 1945 (Tank Craft #31)
  • Panther Medium Tank IV. SS-Panzer-Korps, Eastern Front (Tank Craft #32)

Recensions de mars 2021

39/45 Magazine n°367 (Heimdal, 2021)

39/45 Magazine propose ici un numéro particulièrement riche qui dépasse la seule description d’opérations militaires bien connues. En effet, plusieurs sujets renvoient à la question de l’engagement pour une cause et des interprétations historiques. Car de nombreuses questions sensibles subsistent encore plus de quatre-vingts ans après les faits. D’autres sujets sont malheureusement toujours d’actualité comme la gestion de communautés considérées comme potentiellement dangereuses. Tous ces thèmes montrent ô combien la Seconde Guerre mondiale nourrit notre actualité des tensions géopolitiques et culturelles et inversement.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°367 (Heimdal, 2021) »

Trucks & Tanks Magazine n°84 (Caraktère, 2021)

Si déclassés que cela les chars français de 1940 ? Certes, la défaite sans appel ternit leur réputation. Pourtant, ils ne sont pourtant pas moins nombreux et loin d’être systématiquement inférieurs à leurs adversaires germaniques… Côté soviétique, les chars de 1941 ne laissent pas non plus une image impérissable à l’exception notable du T-34. Dans les deux cas, à bien y regarder de près, le bilan n’est pas si désastreux que cela. A condition de se replacer dans le contexte.

Publicités
Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine n°84 (Caraktère, 2021) »

Ligne de Front n°90 (Caraktère, 2021)

Un numéro monstrueux grâce à son formidable dossier sur la bataille des Ardennes qui manie avec talent l’art de l’uchronie ! Un excellent comparatif entre plan et réalité. La volonté seule ne suffit pas…

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front n°90 (Caraktère, 2021) »

Iron Cross n°8 (Warners, 2021)

Décidément, Iron Cross réussit encore à surprendre avec ce numéro à la fois ordinaire mais aussi spécial car tournant exclusivement autour de Manfred von RICHTHOFEN. Le « Baron rouge » n’est pas qu’une figure emblématique des premiers as de l’aviation et de la Première Guerre mondiale. C’est le héros guerrier des temps modernes, dont l’aura dépasse les frontières de son propre pays et traverse sans pâlir les décennies… Depuis un siècle, son image hante les imaginaires populaires, continue d’être une figure tutélaire et intacte de la Luftwaffe. Il fallait donc bien un numéro complet pour comprendre l’homme, pourquoi il marque tant les esprits de ses contemporains et ce qui explique cette place la place qu’il occupe aux côté des quelques grandes figures guerrières du monde occidental depuis l’Antiquité.

Publicités
Lire la suite « Iron Cross n°8 (Warners, 2021) »

Batailles & Blindés n°101 (Caraktère, 2021)

Après un centième numéro particulièrement réussi et prometteur, Batailles & Blindés poursuit sa discrète mue pour aborder sa seconde centaine de numéros : sous une bannière modernisée, quelques contributions étrangères bienvenues, davantage de place accordée aux sujets avant et après la Seconde Guerre mondiale, recherche iconographique plutôt soignée et originale (même pour les clichés issus des archives officielles américaines). Bref, un sommaire particulièrement alléchant qui, en plus, tient toutes se promesses !

Publicités
Lire la suite « Batailles & Blindés n°101 (Caraktère, 2021) »

GBM n°136 (Histoire & Collections, 2021)

Par son ampleur et sa rapidité de diffusion, la révolution technologique de l’arrivée de la motorisation dans les armées au début du XXème siècle est aussi spectaculaire que celle qui touche leurs contemporains cent ans plus tard avec la numérisation du champ de bataille. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à lire ce numéro de GBM. L’analyse historique ne peut se contenter ressasser le seul déroulé des opérations militaires mais doit bien bien comprendre et analyser comment l’innovation se diffuse et comment les doctrines évoluent en conséquence. Un nouveau numéro particulièrement bien réussi.

Publicités
Lire la suite « GBM n°136 (Histoire & Collections, 2021) »