Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Yann MAHE’

Aérojournal n°72 (Caraktère, 2019)

15 août 2019 1 commentaire

Aerojournal 072Si le magnifique Ta 152 fait la une de ce numéro d’Aérojournal, ce n’est pourtant pas lui qui pèse le plus lourd. L’article de Yann MAHE se penche sur ses conditions de mise en oeuvre opérationnelle dans le contexte de délitement total qu’est celui du III. Reich en 1945.

Plusieurs aspects méconnus de la guerre aérienne de 1939 à 1945 sont utilement rappelés et représentent la majorité de la pagination. Tout d’abord la lutte fratricide entre alliés américains et soviétiques au-dessus des Balkans en novembre 1944 qui aboutit quand même à la perte de plusieurs appareils des deux côtés et surtout à la mort d’un commandant de corps d’armée de l’Armée Rouge. Egalement passionnant, le récit de l’utilisation des Messerschmitt Bf 109 dans un rôle de chasseur-bombardier lors de la bataille d’Angleterre. Le concept fait des vagues au sein de la Luftwaffe et montre un certain degré d’improvisation mais aussi de réactivité. Pourtant, si le concept est prometteur mais sa mise en oeuvre n’est pas totalement satisfaisante… pour des questions de résistance au changement notamment. Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés n°92 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 092Déjà le retour de l’un des best-sellers des kiosques ? En tout cas, nouvelle couverture mettant à l’honneur Michael WITTMANN… Ouf, ce n’est ni Koursk, ni Villers-Bocage. Le texte, vivant, emmène les lecteurs dans l’hiver 1943/1944 en URSS dans les combats pour Jitomir. Le récit mériterait davantage de profondeur opérationnelle (les combats de cette époque sont assez méconnus mais pourtant intenses) mais il brosse un portrait des combats vus du char mettant bien en avant les qualités que doit avoir l’équipage, le rôle de chacun de ses membres, l’importance du coup d’œil tactique du chef de char et l’utilisation qui peut être faite du terrain. Un petit air de roman tout droit sorti des Ventres d’acier et de Vous ne mourrez pas… Mais tout à la gloire de l’as des Panzer allemands. Lire la suite…

Ligne de Front n°80 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front 080Stonne, mai 1940, symbole d’une défaite annoncée ou d’une victoire promise ? La bataille pour ce village dans la foulée de la percée de Sedan symbolise à la fois le courage du soldat français et l’incapacité du commandement à réagir dans les temps, signe d’une armée totalement dépassée par le tempo de son adversaire. Pourtant, une contre-attaque puissante peut être menée immédiatement sur Sedan avant que les Allemands ne se renforcent et ne percent plus avant. Une succession d’hésitations, de lenteurs, de ratés. Reste une page de gloire, dont celle de l’as de chars français, Pierre BILLOTTE. En quelques pages tout est décrit. Clair, précis et bien illustré. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

19 mai 2019 4 commentaires

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite…

Ligne de Front n°79 (Caraktère, 2019)

21 avril 2019 2 commentaires

Voilà un numéro qui regorge de nombreuses très bonnes surprises ! Et les plus intéressantes ne sont pas celles qui font la couverture, même si l’article sur l’embuscade de Poteau dans les Ardennes décrit parfaitement le contexte, les combats et l’exploitation iconographique faite par la propagande allemande.

Sous le titre « l’infanterie française a-t-elle fait son devoir », c’est toute une évaluation de la défaite de 1940 qui est quelque peu remise en cause. Dans l’imaginaire populaire (et des passionnés), l’armée française perd car elle n’a, certes pas la bonne stratégie, mais surtout parce qu’elle a été incapable d’exploiter à temps le potentiel de l’arme blindée. Et si finalement, ce n’était pas plutôt la carence de son infanterie qui est la principale responsable ? Bien entendu, ce ne sont pas les fantassins eux-mêmes qui doivent porter le poids de la défaite, mais cette arme représente depuis la Première Guerre mondiale l’alpha et l’oméga des troupes terrestres françaises autour de laquelle gravitent toutes les autres armes, encore en 1940. A lire absolument et à compléter par les GBM125, 126 et 127 sur les errements de l’évolution de l’armement du fantassin. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°90 (Caraktère, 2019)

28 mars 2019 1 commentaire

France 1941 ? Le dossier principal de ce numéro de Batailles & Blindés propose une originale étude uchronique sur les divisions cuirassées françaises si l’offensive allemande se déroule douze mois après mai 1940. Même si l’exercice est purement virtuel, il permet de comprendre quels développements sont imaginés quand l’Armistice est signée : B1 ter, Renault R40, Somua S40, Somua SAu 40, Lorraine 38L VBCP, AM 40 Panhard 201. De quoi ébranler l’image caricaturale d’une armée française inerte et sans vision. Et rétablir un peu l’honneur des hommes, des ingénieurs et des ouvriers qui l’ont servi. En tout cas, ça change de la Wehrmacht 46, des projets de Panzer et des armes miracles du III. Reich à la fin de la Seconde Guerre mondiale ! Lire la suite…

Batailles & Blindés hors-série n°38 (Caraktère, 2018)

Suite logique du hors-série n°37, ce numéro de Batailles & Blindés présente sept autres as allemands de la Seconde Guerre mondiale qui s’y sont illustrés à bord de leurs engins blindés, qu’ils appartiennent à la Panzerwaffe (arme blindée) ou à la Sturmartillerie (artillerie d’assaut).

Aux côtés de quelques figures emblématiques du sujet (Michael WITTMANN, Balthasar WOLL, Ernst BARKMANN) sont présents des hommes moins connus du grand public comme Ola OLIN (Finlandais), Alfredo CARPANETO (Italien) ou Hans SANDROCK.

Plus original est celui de Franz BÄKE plutôt connu pour avoir mené des unités de la taille du bataillon à la division en URSS et sur le territoire du III. Reich sur la seconde partie du conflit. Lire la suite…