Publicités

Archive

Posts Tagged ‘schwere SS-Panzer-Abteilung 101’

Batailles & Blindés hors-série n°16 (Caraktère, 2011)

15 juillet 2018 2 commentaires

Cherchant à compenser son infériorité tant sur le plan humain que matériel, le III. Reich est à la recherche de la supériorité technologique dès 1942.

Le Panzer VI Ausf. E Tiger a été conçu en urgence en s’appuyant sur un ancien projet pourtant délaissé. Son successeur, le Panzer VI Ausf. B Königstiger est l’un des engins les plus puissants mis en oeuvre au cours de la Seconde Guerre mondiale [en-dehors de quelques projets qui ne voient jamais opérationnellement le jour faute de temps ou tout simplement par impossibilité technique et industrielle – cf. Batailles & Blindés n°83 (Caraktère, 2018), Trucks & Tanks Magazine n°55 (Caraktère, 2016), Trucks & Tanks Magazine hors-série n°25 (Caraktère, 2017)].

Le Panzerjäger VI Ferdinand / Elefant, le Jagdpanzer VI Jagdtiger ou le Jagdpanzer V Jagdpanther sont aussi des engins spécifiques destinés à être engagés dans des unités autonomes en appui des grandes autres unités plus classiques. Lire la suite…

Publicités

Tigre I sur le Front de l’Ouest (Histoire & Collections, 2001)

15 juillet 2018 3 commentaires

Suite du volume consacré aux unités allemandes de chars lourds équipés de Panzer VI Ausf. E Tiger au cours de la Seconde Guerre mondiale, engagées à l’Est, cet album édité par Histoire & Collections se concentre sur celles qui ont combattu en Tunisie, en Italie et à l’Ouest face aux Alliés occidentaux.

Le texte de présentation de chacun des unités est réduit pour laisser toute la place à une riche iconographie composée de photos d’archives très bien légendées (et souvent en grand format) que complètent des profils couleurs peints par l’auteur (les profils numériques n’existaient pas encore à cette époque) qui sont de toute beauté. Lire la suite…

Tigre I sur le Front de l’Est (Histoire & Collections, 1999)

14 juillet 2018 3 commentaires

Premier volet d’une étude en deux parties sur les unités allemandes de chars lourds équipés de Panzer VI Ausf. E Tiger au cours de la Seconde Guerre mondiale, cet album édité par Histoire & Collections se concentre sur celles qui ont combattu à l’Est, c’est à dire face aux Soviétiques.

Le texte de présentation de chacun des unités est réduit pour laisser toute la place à une riche iconographie composée de photos d’archives très bien légendées (et souvent en grand format) que complètent des profils couleurs peints par l’auteur (les profils numériques n’existaient pas encore à cette époque) qui sont de toute beauté. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°21 (Caraktère, 2007)

7 juillet 2018 1 commentaire

Le dossier central de ce numéro de Batailles & Blindés des Editions Caraktère présente quelques uns des plus grands as de l’arme blindée allemande (Panzerwaffe) de la Seconde Guerre mondiale à travers quelques courtes biographies : Michael WITTMANN, Balthasar WOLL, Emil SEIBOLD, Rudolf von RIBBENTROP, Otto CARIUS, Alfredo CARPANETO, Ernst BARKMANN, Kurt KNISPEL, Helmut WENDORFF, Will FEY, Paul EGGER. Bien entendu, ces chasseurs de victoires et de tirs au but bénéficient généralement de montures alors très supérieures à celles de leurs adversaires, mais la supériorité technique des Panzer VI Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger n’explique pas tout. Quelques une de ces biographies sont reprises dans Batailles & Blindés hors-série n°35 (Caraktère, 2018).

L’armée française complète ce numéro avec un article relatant la première partie l’épopée de l’escadron de réparation de la 2ème Division Blindée (DB), des sables d’Afrique à la Grande-Bretagne dans l’attente du Débarquement allié en Normandie. Lire la suite…

Les Panzers en Normandie (Heimdal, 1978)

3 février 2018 1 commentaire

Ce livre est la bible de toute une génération de passionnés de la Seconde Guerre mondiale, de la bataille de Normandie et des chars allemands. Après la présentation de la composition type 1944 du régiment blindé allemand de 1944 (mais il y a loin entre la théorie et la réalité), cet ouvrage présente un résumé succinct des différents matériels engagés (Panzer IV, Panzer V Panther, Panzer VI Ausf. E Tiger, Panzer VI Ausf. B Königstiger (mais aussi Panzer III, Panzer 35S(f), Panzer 35R(f), Panzer 39H(f), Borgward B-IV), les canons d’assaut (StuG III Ausf. G), les engins de défense antiaérienne (SdKfz 10/5, SdKfz 7/1, Flakpanzer 38(t), Flakpanzer IV Möbelwagen, Flakpanzer IV Wirbelwind, Flakpanzer IV Ostwind), les engins  de dépannage (Bergepanzer III, Bergepanzer V Bergepanther, SdKfz 9/1) et le SdKfz 251. Suit ensuite une partie intéressante sur les tankistes et leurs uniformes avec quelques belles planches d’uniformes.

La moitié des pages est consacrée à la description de chacune des unité de chars (régiments ou bataillons) lancées dans la bataille face aux Alliés. Lire la suite…

39/45 Magazine n°347 (Heimdal, 2018)

Les amateurs de la Seconde Guerre mondiale, et plus particulièrement du conflit en Europe avec en son centre l’Allemagne, seront particulièrement comblés par ce numéro de 39/45 Magazine proposé par les Editions Heimdal qui n’oublie pas non plus le Pacifique et les Harley-Davidson des soldats américains. Bref, un sommaire riche et un contenu de grande qualité…

Il est coutume de considérer que les Alliés ont été totalement pris par surprise par l’offensive allemande dans les Ardennes le 16 décembre 1944 et que leurs services de renseignements avaient failli dans leur mission. Pourtant, grâce aux interceptions réalisées par ULTRA, ils sont capables de lire à livre ouvert dans les communications des forces armées du III. Reich. A croire que le secret aurait été particulièrement bien tenu et que les Allemands n’auraient aucunement transmis d’ordres ou de consignes via leur système de transmission codé ENIGMA que les Alliés décryptent. Or, il n’en est rien, comme le prouve l’excellent article de Hugues WENKIN concernant l’échec du renseignement allié qui rétablit quelques vérités. Tout d’abord, si les Allemands ont tout particulièrement soigné le secret de leurs préparatifs, ils ont bien utilisé leurs habituels systèmes de transmissions. Mais des raisons techniques expliquent que tous les messages n’ont pas été captés. La somme des interceptions est également telle qu’il est difficile de trier entre l’important et le bruit de fond – un problème qui existe toujours dans le domaine des interceptions électroniques qui font l’objet de tris automatiques avant d’être examinés par des cerveaux humains. Ensuite, les interprétations des élément captés sont défaillantes. Par ailleurs, toutes les sources habituelles de renseignement sont aveugles, même les plus rudimentaires (interrogatoires des prisonniers, reconnaissances aériennes). En cette fin d’année 1944, l’échec allié de voir clair dans le jeu adverse et l’exploit allemand de reconstituer une force de manœuvre en toute confidentialité sont les deux faces d’un même acte qui se conclura par un réveil douloureux au petit matin du 16 décembre. Lire la suite…

Batailles n°47 (Histoire & Collections, 2011)

23 janvier 2016 Laisser un commentaire

Batailles 047

A l’exception d’un seul et du circuit, tous les articles de ce numéros sont consacrés à la bataille de Normandie. Deux d’entre eux font l’inventaire d’unités allemandes engagées dans la bataille, à savoir les unités parachutistes et les unités « inconnues » non endivisionnées mais qui sont néanmoins intervenues. Les textes sont très inspirés de l’ouvrage de Niklas ZETTERLING « Normandy 1944 German Military Organization, Combat Power and Organizational Effectiveness » qui donne effectivement un inventaire complet des troupes allemandes engagées lors des combats de l’été 1944 avec une foule de détails sur l’état réel de leurs forces. Lire la suite…