L’attaque du samouraï, comment le Japon a failli gagner la guerre (Caraktère, 2021)

Vue d’Europe, la Seconde Guerre mondiale en Asie et dans le Pacifique se limite à quelques clichés : Pearl Harbor, Midway, la légende du Corsair portée par Greg « Pappy » Boyington, la jungle birmane, Okinawa, les kamikazes et la bombe nucléaire. Un aperçu qui ne permet pas d’embrasser l’étendue du conflit et de ses enjeux. Loin s’en faut. Pourtant, cet aspect du conflit mérite de s’y attarder d’autant que la région se retrouve soumise à d’autres tensions, avec la Chine cette fois comme opposant principal aux États-Unis. Bref, il est urgent de se replonger dans l’Histoire…

Publicités
Lire la suite « L’attaque du samouraï, comment le Japon a failli gagner la guerre (Caraktère, 2021) »

Ligne de Front hors-série n°41 (Caraktère, 2020)

Un numéro exceptionnel pour tout savoir de la course à l’atome que se livrent les principaux belligérants durant la Seconde Guerre mondiale ! Si celle-ci s’achève conventionnellement en Europe, c’est par le feu nucléaire qu’elle prend fin quelques semaines plus tard en Asie et dans le Pacifique.

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°41 (Caraktère, 2020) »

Ligne de Front n°88 (Caraktère, 2020)

Moscou, Stalingrad, Koursk… Trois noms de villes qui sonnent comme autant d’échecs de l’armée allemande en URSS. Surtout, ce sont les trois batailles qui rythment les premières années de guerre à l’Est : 1941, 1942 et 1943. Chaque épisode commence par une offensive allemande et se termine par une victoire soviétique. Certes, la Grande guerre patriotique ne peut se résumer à ces seuls affrontements, mais il est légitime de cerner les raisons de ces échecs opérationnels successifs qui contribuent à la défaite militaire du III. Reich.

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front n°88 (Caraktère, 2020) »

Aérojournal n°78 (Caraktère, 2020)

Après un numéro faisant la part belle aux avancées technologiques allemandes de la fin de la Seconde Guerre mondiale qui irriguent ensuite les bureaux d’études alliés à partir de 1945, celui-ci est bien plus focalisé sur les opérations aériennes avec quatre des cinq principaux articles qui leur sont, plutôt classiquement, consacrés. La curiosité technique est soviétique cette fois-ci avec une contribution de Herbert LEONARD.

Publicités
Lire la suite « Aérojournal n°78 (Caraktère, 2020) »

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020)

L’équipe éditoriale animée par Jean LOPEZ et Olivier WIEVIORKA proposent d’analyser vingt erreurs considérées comme les plus grandes de la Seconde Guerre mondiale. L’exercice est périlleux car il concerne aussi bien le conflit en Europe qu’en Asie et dans le Pacifique. Le spectre est large et donc le choix cornélien. Il y aura toujours débat sur les vingt thèmes retenus, mais ils ont le mérite d’être proposés et de pointer du doigt certains moments et certaines décisions.

Publicités
Lire la suite « Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020) »

Airborne Landing to Air Assault, a History of Military Parachuting (Pen & Sword, 2020)

Si la Seconde Guerre mondiale voit de nombreuses innovations technologiques (radars, missiles, etc.), une révolution doctrinale dans l’emploi de l’arme blindée et la mécanisation des armées, elle voit aussi les premières utilisations opérationnelles de l’arme aéroportée et son emploi presque systématique dès lors qu’il faille franchir des obstacles ou porter le combat directement dans la profondeur ennemie. Loin de rester confinée dans les seules armées occidentales, l’arme aéroportée devient universelle et demeure toujours d’actualité, malgré l’utilisation désormais extensive des hélicoptères. De quoi illustrer parfaitement l’évolution sous-tendue par le titre. Une histoire passionnante, largement méconnue pour la partie post-1945, dans ce livre de Nikolaos THEOTOKIS chez Pen & Sword.

Publicités
Lire la suite « Airborne Landing to Air Assault, a History of Military Parachuting (Pen & Sword, 2020) »

Vae Victis n°63 (Histoire & Collections, 2005)

Deux monuments de l’arme blindée française sont au menu de ce numéro de Vae Victis : les batailles de Hannut/Gembloux et de Stonne en mai 1940. Le jeu fourni en encart propose en fait une règle pour rejouer les opérations à l’Ouest en 1940 à l’échelle des bataillons et des divisions. Il est accompagné d’un article historique analysant parfait ces deux batailles et n’hésitant pas à remettre en causes les habituels poncifs qui les qualifient de grandes victoires françaises, au-delà du mérite et du sacrifice des soldats français. Ce numéro contient également le second volet d’une étude sur l’art opératif en illustrant les propos à l’aide Kasserine Rommel’s Battle for Tunisia, 1943 chez GMT Games.

Lire la suite « Vae Victis n°63 (Histoire & Collections, 2005) »

Faithful in Adversity, The Royal Army Medical Corps in the Second World War (Pen & Sword, 2019)

Pen and Sword 2019 BROOM John Faithful in AdversityVivant et original, basé sur un nombre important de témoignages, ce livre fait découvrir l’organisation et de la fonctionnement du service de santé militaire britannique (Royal Army Medical Corps) au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Trop souvent, l’histoire des unités non combattantes est oubliée dans l’étude des conflits. Pourtant, elles sont indispensables pour que les troupes en première ligne puissent se battre et emporter la décision qui est attendue d’elles.  Lire la suite « Faithful in Adversity, The Royal Army Medical Corps in the Second World War (Pen & Sword, 2019) »

Science & Vie Guerres & Histoire n°47 (Mondadori, 2019)

Pour tout amateur de Seconde Guerre mondiale et de conflits contemporains, le regard est de suite attiré dans ce numéro par l’article qui oppose Somua S35 à Panzer III. Malgré un entrefilet succinct sur la bataille de Hannut, l’intérêt du texte est de proposer une étude parallèle du développement et de la conception des deux engins avant le déclenchement du conflit. Dans les deux cas, les contraintes budgétaires et industrielles sont évidentes mais ont des conséquences différentes. Dans le deux cas cependant, la gestation est laborieuse et prend du retard au point de forcer les états-majors à trouver des expédients dans des solutions palliatives. Les différences résident dans les transmissions et surtout dans l’ergonomie du poste de combat. Ce à quoi ne répond pas l’article, est la question de savoir pourquoi les Allemands ont fait le choix d’un équipage à cinq hommes et d’une tourelle pour trois, concept pertinent qui perdure ensuite toute la durée du conflit. Le potentiel d’évolution des cellules montre également une différence notable. Résultat des expérimentations passées ? Et pourtant, si le constat est peu près unanime, comprendre la raison des choix d’un côté comme de l’autre est une autre histoire qui n’est pas encore vraiment éclairée. Lire la suite « Science & Vie Guerres & Histoire n°47 (Mondadori, 2019) »

LOS ! hors-série n°19 (Caraktère, 2018)

Dans la série des grandes Marines de la Seconde Guerre mondiale, ce numéro hors-série de LOS ! s’attarde très judicieusement sur la marine impériale japonaise, acteur clef de la guerre du Pacifique.

En un peu plus d’une centaine de pages, une brillante analyse et synthèse est proposée. Accompagnée d’une iconographie de grande qualité, notamment au travers de ses nombreux profils couleurs 3D (Kongō, Fusō, Akagi, Yamato, Shōkaku, Takao, I-400), c’est assurément un document de référence sur le sujet.

La présentation des origines de la stratégie maritime japonaise rappelle que Pearl Harbor n’est pas un coup de tête, mais le fruit d’une longue maturation d’une trentaine d’années dans laquelle tous les acteurs portent une part de responsabilité, Etats-Unis compris. Au même titre que les puissances victorieuses de 1918 portent aussi une part de responsabilité sur la Seconde Guerre mondiale en Europe dans la façon dont elles concluent la Première Guerre mondiale.  Lire la suite « LOS ! hors-série n°19 (Caraktère, 2018) »