Normandie 1944, 2. Panzer-Division, tome 2, Caen-Vire-Mortain, 1er juillet – 12 août 1944 (Heimdal, 2020)

Parmi les divisions blindées allemandes engagées en Normandie, la 2. Panzer-Division n’est pas la plus étudiée malgré quelques épisodes plus connus que d’autres comme sa participation au coup d’arrêt de Villers-Bocage ou à l’opération Lüttich. Entre, c’est un peu le trou noir historiographique. Positionnée au centre du front, elle échappe à la majorité des grandes opérations britanniques autour de Caen (à l’exception de quelques détachements utilisés pour soutenir la 12. SS-Panzer-Division) tandis que l’opération Cobra ne l’impacte pas directement à la différence des 130. Panzer-Lehr-Division et 2. SS-Panzer-Division. Ce second volume qui couvre l’engagement de l’unité de début juillet à mi-août 1944 permet de s’intéresser aux secteurs peu ou pas étudiés de la bataille.

Publicités
Lire la suite « Normandie 1944, 2. Panzer-Division, tome 2, Caen-Vire-Mortain, 1er juillet – 12 août 1944 (Heimdal, 2020) »

LOS ! n°53 (Caraktère, 2020)

Combinant époque contemporaine et Seconde Guerre mondiale, ce numéro de LOS ! offre à nouveau un savoureux cocktail réussissant à proposer des sujets originaux comme le récit d’un convoi allemand naviguant au large des côtes nord de la Norvège malmené par un sous-marin britannique…

Publicités
Lire la suite « LOS ! n°53 (Caraktère, 2020) »

Maurienne 1940 (à compte d’auteur, 2020)

Les beaux livres concernant la bataille des Alpes sont plutôt rares et confidentiels. Tout comme ceux sur les fortifications françaises, qu’elles soient le long du Rhin ou dans les montagnes. Ecrit par Laurent DEMOUZON, l’un des meilleurs spécialistes de la bataille des Alpes (voir notamment sa très bonne synthèse parue dans Ligne de Front n°23), ce livre qui combine les deux ne peut donc que susciter un vif intérêt. D’autant que son prix reste très assez modique pour son format et la richesse de ses illustrations.

Publicités
Lire la suite « Maurienne 1940 (à compte d’auteur, 2020) »

Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais (Editions du Poutan, 2020)

Julien FARGETTAS livre ici un ouvrage édifiant qui mêle récit tragique et photos choc de vétérans allemands. Il enterre définitivement, s’il en était encore besoin, le mythe d’une armée allemande propre restée à l’écart des crimes nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Publicités
Lire la suite « Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais (Editions du Poutan, 2020) »

Le Fana de l’Aviation n°614 (Larivière, 2021)

Avec ce numéro du Fana de l’Aviation, c’est un siècle de l’aviation qui défile sous les yeux du lecteur et pour un certain nombre, c’est également une actualité vécue qui devient Histoire. Les temps épiques des débuts comme la toute puissance aérienne militaire avec en point d’exergue un retour sur l’opération Desert Storm dans le Golfe en 1991. Un sujet bien présent dans les mémoire, le premier conflit de haute intensité vécu en direct et en continu sur les chaines de télévision. Du direct à la réalité, il y a un pas…

Publicités
Lire la suite « Le Fana de l’Aviation n°614 (Larivière, 2021) »

Ligne de Front hors-série n°41 (Caraktère, 2020)

Un numéro exceptionnel pour tout savoir de la course à l’atome que se livrent les principaux belligérants durant la Seconde Guerre mondiale ! Si celle-ci s’achève conventionnellement en Europe, c’est par le feu nucléaire qu’elle prend fin quelques semaines plus tard en Asie et dans le Pacifique.

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°41 (Caraktère, 2020) »

Batailles hors-série n°10 (Ysec, 2020)

L’image des chasseurs de chars est assurément liée à la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, parmi ses plus grands utilisateurs, ce type de blindés tient davantage d’une improvisation pour tenter de combler un vide capacitaire que d’une véritable doctrine pensée et conçue en amont. Sauf peut-être chez les Américains… Ce qui n’est pas le moindre des paradoxes ! Etudiant successivement le cheminement allemand, soviétique et américain (ainsi que les matériels employés, Nicolas PONTIC permet dans ce numéro hors-série de Batailles de partir, ou de repartir, à la découverte de ces engins, pour certains mythiques, mais surtout de comprendre en creux les symptômes qu’ils cherchent à corriger.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°10 (Ysec, 2020) »

Trucks & Tanks Magazine n°82 (Caraktère, 2020)

Winston CHURCHILL est probablement le responsable politique le plus clairvoyant sur le danger soviétique avant, pendant et à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Cela ne l’empêche pas d’être pragmatique quand il s’agit de s’allier avec l’URSS quand les Allemands déclenchent l’opération Barbarossa, renversant ainsi les alliances nées du Pacte germano-soviétique. Profitant des retards alliés dans les opérations à l’Ouest, Joseph STALINE pousse son avantage au maximum lors des conférences de Moscou et de Yalta 1944/1945. Il n’hésite pas non plus à aller même plus loin, au point de courroucer réellement le premier ministre britannique bien trop conscient de la suite au point d’envisager un conflit éclair en Pologne à l’été 1945…

Publicités
Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine n°82 (Caraktère, 2020) »

Saint-Cyr dans la tourmente (Pierre de Taillac, 2020)

De sa création par Napoléon au lendemain de la Première Guerre mondiale, Saint-Cyr passe sans trop de casse au travers des soubresauts du XIXème siècle. Une certaine continuité s’en dégage à travers les régimes, les crises et les guerres. Le socle national est solide, son école d’officiers aussi. Mais durant la Seconde Guerre mondiale, l’école n’échappe aux déchirures françaises qu’elle va concentrer malgré elle. Une situation limpidement résumée en quelques mots seulement par la préface du général Benoît PUGA et parfaitement exposée ensuite par Bertrand PÂRIS.

Publicités
Lire la suite « Saint-Cyr dans la tourmente (Pierre de Taillac, 2020) »

L’honneur au prix du sacrifice, le colonel Charles Michon chef des Cadets de Saumur (L’Amarque, 2020)

La résistance des Cadets de Saumur sur la Loire en juin 1940 reste l’une des pages glorieuses de la bataille de France. Non dans le fait qu’elle procure la victoire, mais qu’elle semble être un sursaut eu milieu d’un monde qui s’écroule. Rapidement après les faits et durant des années, cet épisode est largement valorisé dans la mémoire collective puisqu’il semble être un des rares moments où l’armée française se soit battue. Quatre-vingts ans plus tard, cette impression semble enfin se corriger, en tout cas partiellement. Le soldat français s’est battu avec abnégation du premier au dernier jours de la bataille, dans un contexte de plus en plus désespéré.

Publicités
Lire la suite « L’honneur au prix du sacrifice, le colonel Charles Michon chef des Cadets de Saumur (L’Amarque, 2020) »