Publicités

Archive

Posts Tagged ‘URSS 1941/1945’

2e Guerre Mondiale n°75 (Mars & Clio, 2018)

2GM 075Ce numéro de 2e Guerre mondiale de Mars & Clio Editions s’articule autour de quatre articles majeurs. Le premier est tout simplement extraordinaire.

En effet, la percée des Ardennes en mai 1940 est souvent relatée dans le détail, mais principalement du côté allemand. Ce n’est pas le cas ici, puisque Pascal KREGER (compagnon d’écriture de Jean-Yves MARY dans la rédaction des fabuleux séries d’ouvrages consacrés à mai et juin 1940 – Le corridor des Panzer volume 1, Le Corridor des Panzer volume 2, Le carrousel des Panzer volume 1, Le Carrousel des Panzer volume 2, Mémorial de la bataille de France volume 1, Mémorial de la bataille de France volume 2) présente les faits côté belge et Chasseurs ardennais. Au cours des premières heures de l’offensive allemande, les deux camps se livrent à une course contre la montre. D’un côté pour avancer le plus vite possible avec une série d’opérations spéciales destinées à ouvrir la route des unités blindées, de l’autre avec des combats retardateurs pour avoir le temps de préparer la ligne de résistance principale. Les combats menés par les Chasseurs ardennais montrent qu’il est possible de résister et de ralentir l’avance allemande à partir du moment où les unités s’accrochent au terrain ou qu’elles ne reçoivent tout simplement pas l’ordre de décrocher… Le courage de ces hommes est mal employé compte tenu d’une appréciation erronée des grands états-majors alliés, notamment français, et une stratégie belge déconnectée des intérêts de l’alliance formée avec la France (cf. Jean-Claude DELHEZ, La déroute française de 1940, la faute aux Belges ?). Les photos attachées à l’article méritent également le détour… Lire la suite…

Publicités

Aérojournal hors-série n°28 (Caraktère, 2017)

16 décembre 2017 Laisser un commentaire

Le numéro hors-série n°28 d’Aérojournal, le magazine des Editions Caraktère consacré à l’histoire de la guerre aérienne, décortique l’un des appareils allemands emblématiques de la Seconde Guerre mondiale : le Heinkel He 111.

Conçu dès le départ pour être un avion de transport civil pouvant être converti facilement en bombardier afin de contourner les restrictions imposées par le Traité de Versailles, le Heinkel He 111 connaît sa première expérience au combat lors de la Guerre d’Espagne au sein de la Legion Condor. Cela a façonner la doctrine d’engagement de la Luftwaffe qui sera appliquée ensuite en Pologne en 1939 et à l’Ouest en 1940. Néanmoins, la drame de Guernica reste attaché à cet appareil. Le 26 avril 1937, quatre Heinkel He 111 sont engagés au-dessus de la ville et largue des bombes incendiaires sur les habitations. Si les circonstances et le bilan sont encore aujourd’hui l’objet de controverses, Guernica reste le symbole du début des bombardements de terreur contre des populations civiles. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°81 (Caraktère, 2017)

14 octobre 2017 1 commentaire

Batailles et Blindes 081A nouveau, ce sont cent ans d’histoire de blindés, de guerre mécanisée et d’engins militaires que propose ce numéro du magazine Batailles & Blindés des Editions Caraktère, même si le sommaire reste très teinté Seconde Guerre mondiale.

L’offensive britannique de novembre 1917 sur Cambrai rappelle que la Grande-Bretagne a été précurseur dans le développement et l’utilisation des chars au combat (cf. interview de David FLETCHER). L’opération est novatrice à plus d’un titre : rassemblement d’une masse de chars, coopération étroite entre l’artillerie, l’infanterie et les blindés, tempo et espace géographique limités. Les Allemands réussissent à bloquer l’attaque quand ils parviennent à scinder un élément du trio : les fantassins ne peuvent avancer sans l’appui des chars, ceux-ci sont détruits s’ils ne sont pas couverts par l’infanterie d’accompagnement. Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°31 (Caraktère, 2017)

26 septembre 2017 Laisser un commentaire

Ligne de Front HS 031Koursk ! S’il est une bataille de la Seconde Guerre mondiale ayant fait la une des publications depuis quelques années, c’est bien celle-ci. Le 5 juillet 1943, l’armée allemande se lance à l’assaut du saillant soviétique de Koursk avec deux pinces, l’une au Nord et l’autre Sud. Dix jours plus tard, l’échec de l’opération Zitadelle est patent. Au Nord, l’offensive est rapidement stoppée tandis qu’au Sud elle meurt face aux hordes de chars soviétiques lancés contre elle et faut de pouvoir concentrer correctement ses différents axes d’attaque. Si les pertes allemandes sont loin d’être catastrophiques, celles infligées à l’Armée Rouge sont imposantes mais insuffisantes pour percer mais aussi pour retarder la reprise de l’offensive par les Soviétiques. Ceux-ci n’attendent d’ailleurs pas la fin de l’offensive allemande pour se lancer eux-mêmes à l’assaut du saillant d’Orel. Puis à l’assaut de celui de Kharkiv moins d’un mois plus tard. Dans le même temps, les Alliées débarquent en Sicile. Bref, la situation stratégique a définitivement tournée et le III. Reich ne peut désormais plus faire face aux menaces qui se bousculent, que ce soit à l’Est, au Sud, dans les airs et bientôt à l’Ouest. Lire la suite…

Batailles & Blindés hors-série n°10 (Caraktère, 2009)

25 septembre 2017 3 commentaires

Batailles et Blindes HS 010Second volume consacré à la bataille de Koursk du magazine Batailles & Blindés des Editions Caraktère, ce numéro termine l’étude entamée avec le numéro hors-série n°9 à propos de la pince Sud de l’opération Zitadelle et étudie le déroulement de la pince Nord.

La recette est identique au numéro précédent : un texte détaillant au jour les jour les combats, une abondante iconographie et des ordres de bataille détaillés.

Au Sud, les 12 et 13 juillet 1943 sont marqués par les combats de chars à Prokhorovka. Loin d’être l’hécatombe allemande décrite par la propagande soviétique, c’est plutôt un vaste cimetière de chars de l’Armée Rouge qui se dessine devant les lignes du II. SS-Panzer-Korps. Ce succès défensif, paradoxal pour le camp qui a pris l’initiative de l’offensive, sera néanmoins sans lendemain. Partout ailleurs, les pointes allemandes sont engluées dans les défenses soviétiques et il est impossible de continuer à avancer.  Lire la suite…

Batailles & Blindés hors-série n°9 (Caraktère, 2008)

24 septembre 2017 4 commentaires

Batailles et Blindes HS 009Ce numéro représente le premier volume d’une série de deux hors-série consacrés à la bataille de Koursk en juillet 1943 sur le Front de l’Est au cours de la Seconde Guerre mondiale par le magazine Batailles & Blindés des Editions Caraktère.

Comme d’habitude avec cette revue et cette maison d’édition, les textes sont denses et l’iconographie est riche que ce soit par les photos, les profils couleurs ou les cartes, le tout dans une mise en page impeccable.

L’opération Zitadelle lancée par les Allemands consiste à attaquer le saillant soviétique autour de Koursk par le Nord et le Sud pour raccourcir le front et saigner l’Armée Rouge afin qu’elle ne soit pas en mesure de lancer une attaque majeure au cours de l’été. Il est vrai que les offensives allemandes lors des deux étés précédents (opération Barbarossa en juin 1941, opération Fall Blau en 1942) ont été stoppées après quelques mois et que les combats hivernaux ont toujours tourné à l’avantage des Soviétiques. Pire, au cours de l’hiver 1942/1943, l’Allemagne et ses alliés voient plusieurs centaines de milliers d’hommes être mis hors de combat. L’encerclement puis la destruction de la 6. Armee à Stalingrad représente la première grande défaite de la Seconde Guerre mondiale pour le III. Reich. L’effondrement est tel que le Heeresgruppe Süd est lui aussi menacé de destruction avant que la contre-offensive de Kharkiv ne rétablisse in extremis la situation. Lire la suite…

Le III. Panzer-Korps à Koursk (Histoire & Collections, 2007)

21 septembre 2017 Laisser un commentaire

Histoire et Collections 2007 LODIEU Dider III Panzer-Korps a KourskSur le Front de l’Est, la bataille de Koursk en juillet 1943 marque un tournant : l’armée allemande ne peut plus prendre le dessus sur l’Armée Rouge en été et est condamnée à subir la pression soviétique qui ne s’arrêtera finalement qu’à Berlin en 1945.

Il y a trois possibilités d’appréhender cet affrontement titanesque : d’un point de vue stratégique en étudiant la succession de combats pour les saillants du Front de l’Est en 1943 (Koursk, Orel, Kharkiv) qui forment finalement un tout, d’un point de vue opérationnel en ne traitant que les pinces allemandes Nord et Sud autour de Koursk ou d’un point de vue beaucoup plus tactique en analysant quelques moments forts de l’opération Zitadelle : Ponyri ou Prokhorovka pour les exemples les plus connus. S’il est un secteur souvent oublié, c’est celui du III. Panzer-Korps qui forme en quelque sorte une seconde pince Sud dont l’impossibilité à rejoindre l’autre pince Sud est l’une des raisons de l’émoussement de la pointe allemande et finalement de son échec au Sud.

C’est donc tout le mérite de Didier LODIEU de consacrer un fort bel album à ces combats. Lire la suite…