Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Panzer VI Ausf. E Tiger’

Batailles & Blindés n°90 (Caraktère, 2019)

France 1941 ? Le dossier principal de ce numéro de Batailles & Blindés propose une originale étude uchronique sur les divisions cuirassées françaises si l’offensive allemande se déroule douze mois après mai 1940. Même si l’exercice est purement virtuel, il permet de comprendre quels développements sont imaginés quand l’Armistice est signée : B1 ter, Renault R40, Somua S40, Somua SAu 40, Lorraine 38L VBCP, AM 40 Panhard 201. De quoi ébranler l’image caricaturale d’une armée française inerte et sans vision. Et rétablir un peu l’honneur des hommes, des ingénieurs et des ouvriers qui l’ont servi. En tout cas, ça change de la Wehrmacht 46, des projets de Panzer et des armes miracles du III. Reich à la fin de la Seconde Guerre mondiale ! Lire la suite…

Publicités

Vous ne mourrez pas (ADA, 2019)

Autant l’avouer immédiatement, la suite des Ventres d’acier se dévore avec la même passion.

Construit sur une suite de chapitres qui alternent récits, lettres ou carnets intimes, ce deuxième volume de la saga d’un équipage de Panzer VI Ausf. E Tiger de la schwere Panzer-Abteilung 502 dans la région de Leningrad apporte un nouveau regard sur la vie quotidienne de ces soldats au fin fond de la Russie.

Si les Ventres d’acier s’achèvent sur la narration d’un affrontement dantesque à couper le souffle, les pages de Vous ne mourrez pas pénètrent davantage dans la conscience des personnages. Il faut dire que Stalingrad tombe au moment où débute le récit. Cette défaite questionne un peu plus les soldats sur l’utilité de leur sacrifice et le bout du tunnel qu’ils ne voient pas. Quelques mois plus tard, nouvelles désillusion pour les Allemands, l’opération Zitadelle n’apporte pas la victoire espérée.

Les premiers bombardements alliés sur les villes allemandes commencent… Progressivement, l’état d’esprit change et la possibilité d’une défaite totale se dessine.
Lire la suite…

Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019)

Qu’il est passionnant ce numéro de Batailles & Blindés ! Histoire d’insister quelque peu sur l’intérêt de réellement élargir la ligne éditoriale hors de la Seconde Guerre mondiale, l’article sur la prise de Bassora par la Britannique en 2003 décrit un affrontement blindés contre blindés (Challenger 2 contre T-55) dans un contexte moderne, qui possède néanmoins nombre de similitudes avec les engagements de la période 1939/1945.

Mis à part les brèves d’actualités, le reste du sommaire se concentre donc sur la Seconde Guerre mondiale et montre qu’il reste encore énormément à écrire sur ce conflit et ses nombreux théâtres d’opérations. Le champ est large entre un rapide retour sur la possibilité d’une contre-attaque française entre le 20 et 24 mai 1940 pour couper les pointes blindées allemandes (rédigé par Erik BARBANSON auteur d’un historique sur les 2ème et 3ème DLM – cf. tome 1 et tome 2), le succès américain de l’opération Cobra qui décide de la bataille de Normandie et plus largement de la Libération de la France et de la Belgique, la réduction du triangle de la Roer début 1945 ou encore la tentative avortée de détruire les forces soviétiques sur l’Oder par une tenaille imaginée par Heinz GUDERIAN en février 1945 afin de temporiser le futur assaut sur Berlin. Bref, c’est du dense et ce n’est pas encore fini ! Lire la suite…

2e Guerre Mondiale n°82 (Mars & Clio, 2019)

Fidèle à son concept éditorial, ce numéro de 2e Guerre Mondiale continue de revisiter et de mettre en perspective les grands moments du conflit. Le choix des angles décalés par rapport au habituelles études historiques permet de révéler des aspects peu connus ou oubliés.

Ainsi, ce numéro revient sur l’importance de l’infanterie dans l’armée allemande et notamment durant les victoires à l’Ouest en 1940. En effet, la majorité de la ligne de front est tenue par des fantassins, même si la percée est obtenue par les troupes blindées et motorisées. L’auteur, Benoît RONDEAU, précise ainsi que le front en Hollande et au Nord de la Belgique est poussé par les divisions d’infanterie. Les soldats parcourent des dizaines de kilomètres par jour à pied. Ils franchissent de force nombre de coupures humides (Meuse, Somme, Aisne, Seine, Loire). La liste des exemples peut s’allonger de bien d’autres encore. Sans la marche en avant avec succès de l’infanterie en Hollande et en Belgique, Dunkerque n’est pas possible. Sans l’infanterie, la Somme et l’Aisne ne peuvent être franchies lors du démarrage de Fall Rot. Sans infanterie, l’armée allemande ne peut poursuivre la retraite et empêcher le rétablissement des unités françaises. Lire la suite…

Tiger I and Tiger II Tanks, German Army and Waffen-SS, Eastern Front (Pen & Sword, 2016)

28 février 2019 1 commentaire

Ce livre broché est l’ouvrage inaugural de la série TankCraft publié par Pen & Sword. Le sujet, classique, couvre l’engagement des chars lourds allemands Panzer VI Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger sur le Front de l’Est en 1944. Bien que très largement abordé dans d’autres livres ou revues, ce thème est agréablement traité avec pour objectif de lier les détails techniques des engins, l’histoire des unités concernées, les engagements proprement dits et le maquettisme. Lire la suite…

Trucks & Tanks Magazine n°72 (Caraktère, 2019)

21 février 2019 Laisser un commentaire

Êtes-vous un « Wehraboo » ? La question qui ouvre ce numéro de Trucks & Tanks Magazine sous ce mot étrange est à la fois truculente et fort sérieuse. Truculente devant la capacité des forums, jeux en ligne et autres réseaux instantanés à imaginer des notions plus virtuelles les unes que les autres. Bien plus sérieuse quand l’Histoire la plus dramatique est détournée aussi légèrement. Les polémiques qui agitent la France actuellement montrent qu’il est primordial de ne pas s’amuser de tout d’autant que le poids de cette époque se fait encore sentir. Et dire que tout n’a pas été encore exploré sur la Seconde Guerre mondiale, comme en témoignent heureusement les études qui régulièrement lèvent un voile ou portent un regard nouveau grâce à la distanciation des faits… La guerre est bien trop sérieuse pour être laissée aux seules mains des militaires (et des politiques), mais l’Histoire est trop grave pour être laissée aux seuls claviers des réseaux numériques. Lire la suite…

Trucks & Tanks Magazine n°71 (Caraktère, 2019)

15 décembre 2018 Laisser un commentaire

La responsabilité d’Adolf HITLER dans la conduite à la guerre et de la guerre elle-même par le III. Reich est incontestable et incontestée. Son interventionnisme dans les détails et les arbitrages au niveau des opérations et des matériels est par contre plus complexe à appréhender, notamment à cause des tentatives de dédouanement auxquelles se sont livrées nombre de responsables allemandes après-guerre (avec parfois la duplicité alliée pour restaurer la puissance allemande face à l’URSS au cours de la Guerre Froide) pour rejeter sur lui erreurs et échecs. Alors qu’il serait tentant de se dire « encore » à la vue de la couverture de ce numéro, Trucks & Tanks réussit à apporter une éclairage à nouveau synthétique et inédit que l’Allemagne de la Seconde Guerre mondiale, ses blindés et son chef suprême.

D’un point de vue matériels, le dossier détaille les interventions d’Adolf HITLER dans le développement des Panzer III, Panzer IV, Sturmgeschütz (StuG) III, Sturmgeschütz (StuG) IV, Sturmpanzer IV, Panzer VI Ausf. E Tiger, Panzer VI Ausf. B Königstiger, Panzer V Panther, Jagdpanzer VI Ferdinand, Panzer VIII Maus, Landkreuzer P.1000 Ratte, Panzerjäger VI Jagdtiger, Flammpanzer II, Flammpanzer III, Flammpanzer 38(t), Flammpanzer VI, Flammpanzer B2 bis, Marder II, Gefechtausfklärer VK. 16.02 Leopard, Sturmmörser, Geschützwagen Tiger, Raumpanzer, 8,8cm Waffenträger, SdKfz 234/4. Lire la suite…