Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021)

Illustrer les moments forts d’un conflit aussi vaste que la Seconde Guerre mondiale en Europe et en Afrique du Nord est une gageure. Et très souvent, les auteurs ne retiennent que quelques batailles, souvent les mêmes. L’exercice a donc ses limites et il est difficile de faire original. Pourtant, ce numéro de Batailles y arrive parfaitement en réunissant un cocktail de dix combats durant lesquels les chars y jouent un prépondérant.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021) »

Actualité de l’historiographie sur la Seconde Guerre mondiale – avril 2021

Retour à la case départ ?

La guerre de haute intensité refait bruyamment son grand retour en force. Depuis près de trente ans, elle avait presque disparue du vocabulaire des armées occidentales…

En effet, avec des yeux effarés, le public occidental découvre tout d’un coup que les armées chinoises et russes se dotent de moyens capables de remettre en cause à brève échéance les équilibres tenus pour acquis. Et que les bruits de bottes ne concernent pas uniquement les zones sous emprise islamiste. Déjà, le 11 septembre 2001 et ses conséquences rappellent brusquement à l’ordre ceux qui pensent que la paix est désormais éternelle avec l’effondrement de l’URSS. Aujourd’hui, déchantent ceux qui imaginent que les risques de conflits inter-étatiques entre pays industrialisés sont passés.

La situation présente établit un étonnant parallèle avec la période avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Les armées françaises, britanniques et américaines se réveillent avec une armée allemande qui renaît de ses cendres à grande vitesse après avoir fait un aggiornamento doctrinal tout azimut. Et un pouvoir politique qui n’a aucun scrupule à l’utiliser pour appuyer ses ambitions expansionnistes. En face, les géants victorieux du dernier conflit se sont assoupis. Ils se réveillent trop tard pour stopper l’embrasement avant qu’il ne soit trop tard.

Près d’un siècle plus tard, la nouvelle « Ligne Maginot » derrière laquelle s’abritent les principales puissances militaires occidentales n’est plus une succession de fortifications derrière une frontière ou un fleuve. Après la dissuasion nucléaire, le triptyque technologie / domination aérienne et navale / professionnalisation et forces spéciales la remplace. Ce cocktail efficace dans les conflits asymétriques et politiquement consensuel se lézarde devant la montée en puissance spectaculaire de la Chine, la renaissance de la Russie ou les rodomontades turques. L’armée chinoise menace maintenant directement la domination américaine sur le Pacifique. A tel point que l’hypothèse d’un nouveau Pearl Harbor en amont d’une invasion militaire de Taïwan n’est plus improbable. Sans parler de certains « Rogue states » qui ne cachent pas leur ambition d’obtenir l’arme nucléaire.

Danger aux frontières, mais aussi à l’intérieur des frontières. Car les tensions politiques et sociales, les attentats terroristes, en plus des conséquences de la crise sanitaire, s’imposent désormais en continu dans l’actualité. Les grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre froide se retrouvent fragilisés et menacés comme ils ne l’ont jamais été depuis longtemps.

A ce titre, l’Histoire est toujours riche d’enseignements. A condition de la débarrasser une bonne fois pour toute des légendes qui s’accrochent à certains écrits, consciencieusement recopiés d’une génération d’auteur à une autre. L’analyse des seuls évènements militaires ne suffit d’ailleurs pas. Elle doit aussi s’accompagner d’un regard sur les dimensions industrielles, énergétiques, sociales et politiques. Un vaste chantier en perspective, mais utile pour le futur proche. Et aussi une opportunité pour appréhender avec un regard renouvelé les causes et le déroulement des grands conflits entre grandes puissances industrielles depuis 1870.

Prolifique !

Benoît RONDEAU est assurément l’auteur francophone le plus prolifique du moment. Entre ses articles parus dans Batailles92 et le nouveau Batailles hors-série n°11, la sortie de son livre Le soldat britannique, le vainqueur oublié de la Seconde Guerre mondiale chez Perrin, des sorties imminentes à venir chez Ysec (L’épopée du désert, Rommel versus Montgomery en Normandie) ou encore ses études sur l’infanterie en Normandie ou l’armée australienne au cours de la Première Guerre mondiale, son actualité éditoriale au premier semestre 2021 est particulièrement intense !

Réédition

Les Editions Caraktère, en plus de leur ambitieux programme d’édition de nouveaux livres, rééditent quelques anciens ouvrages désormais épuisés.

Parmi eux, une campagne de pré-réservation est ouverte pour rééditer le Bismarck, géant de l’Atlantique de Patrick TOUSSAINT !

Nouveautés en vue…

La revue francophone la plus populaire de l’histoire militaire, Guerres & Histoire, adopte une nouvelle formule. Mais l’essentiel est ailleurs puisqu’un « Mook » s’annonce désormais en collaboration avec les Editions Perrin. Avec un titre qui évoque indubitablement Clausewitz (De la guerre) ! Un format qui promet et qui fait déjà le succès de Mook 1944 publié par Weyrich.

L’éditeur belge fait malheureusement face actuellement à des difficultés logistique liées à l’incendie de ses stocks. Le Mook 1944 n°6 est cependant annoncé pour bientôt !

Des milliers de livres partis en fumée à Longlier

Recensions en préparation

  • LOS ! n°55
  • Produire la guerre, produire le genre, des Françaises au travail dans l’Allemagne national-socialiste (1940-1945)
  • Batailles hors-série n°11
  • Batailles aériennes n°96
  • Militaria n°426
  • Tiger de la 503 (Maranes Editions)
  • Saint-Germain-en-Laye Kommandantur volume 1 (1940-1944)
  • Saint-Germain-en-Laye Kommandantur volume 2 (1944-1945)
  • Stalingrad 1942-1943 (1) The German Advance to the Volga (Osprey Campaign #359)
  • Arado Ar 196 Units in Combat (Osprey Combat Aircraft #136)
  • Battle of the Atlantic 1942-45 (Osprey Air Campaign #21)
  • German 88mm Gun vs Allied Armour North Africa 1941-43 (Osprey Duel #109)
  • The Anglo-Soviet Alliance, Comrades & Allies during WW2
  • A Forgotten Campaign, the British Armed Forces in France 1940 from Dunkirk to the Armistice
  • Air Battles over Hungary
  • Tanks in the Battle of the Bulge (Osprey New Vanguard #281)
  • Tiger I and Tiger II Tank German Army and Waffen-SS, The Last Battles in the East, 1945 (Tank Craft #31)
  • Panther Medium Tank IV. SS-Panzer-Korps, Eastern Front (Tank Craft #32)

Recensions de mars 2021

Batailles n°92 (Ysec, 2021)

L’éditorial d’Yves BUFFETAUT revient sur la baisse année après année de la presse, mais annonce, malgré un contexte morose, le doublement des numéros hors-série du magazine Batailles. Cela pourrait être une bonne nouvelle, à condition de ne pas produire du volume pour du volume. En effet, la multiplication des supports, le rythmes effréné des publications et les différents projets éditoriaux menés en parallèle engendrent, pour à peu près tous les éditeurs, souvent du recyclage d’anciens textes avec un renouvellement iconographique limité. Un équilibre délicat entre rechercher du chiffre d’affaire à court terme à moindre coût sans désespérer sa base clients sur le plus long terme.

Publicités
Lire la suite « Batailles n°92 (Ysec, 2021) »

Batailles n°91 (Ysec, 2020)

Composé par le désormais trio Yves BUFFETAUT, Nicolas PONTIC et Benoît RONDEAU (ces deux deniers issus de l’équipe éditoriale de 2e Guerre Mondiale), ce numéro de Batailles couvre un spectre relativement large et varié de la Seconde Guerre mondiale (terre, mer, Europe, Afrique du Nord) avec pas moins de neuf articles sur un peu plus de soixante-dix pages, dont quelques morceaux savoureux…

Publicités
Lire la suite « Batailles n°91 (Ysec, 2020) »

Batailles & Blindés n°98 (Caraktère, 2020)

080

Voilà un numéro avec une couverture sur thème assez courant (les Panzer de l’Afrika-Korps) qui cache en fait un numéro de Batailles & Blindés bien plus original qu’il n’y paraît de prime abord. Non seulement il réserve quelques beaux et originaux sujets sur la Seconde Guerre mondiale, mais au milieu de se trouve en plus un article sur l’invasion de Chypre par la Turquie en 1974… Passionnant et d’actualité !

Publicités
Lire la suite « Batailles & Blindés n°98 (Caraktère, 2020) »

Batailles n°90 (Ysec, 2020)

L’intégration de l’équipe éditoriale de 2e Guerre Magazine est désormais effective avec les contributions de Nicolas PONTIC et de Benoît RONDEAU dans ce numéro de Batailles. Le sommaire est particulièrement vaste puisque ses sujets couvrent à peu près toute l’étendue chronologique de la Seconde Guerre mondiale. Les sujets les plus originaux sont ceux de la bataille de Khalkin Gol où l’Armée Rouge commandée par JOUKOV dame le pion aux Japonais en 1939 (analyse complémentaire de celle livrée par Stéphane MANTOUX dans 2e Guerre Mondiale n°48), les préparatifs britanniques pour s’opposer à un débarquement allemand en Grande-Bretagne, le débarquement russe à Kertch dans la foulée de l’évacuation allemande du Kouban.

Publicités
Lire la suite « Batailles n°90 (Ysec, 2020) »

Les divisions du Débarquement (Ouest-France, 2014)

C’est une approche originale et vivante du Débarquement et de la bataille de Normandie que propose ce livre destiné au grand public. En effet, il combine fort astucieusement les divisions engagées (mais pas seulement) par les deux camps et le récit chronologique, le tout bien illustré de reproductions d’objets et d’uniformes d’époque positionnés sur mannequins fixes tels qu’on peut les admirer dans les musées, à défaut de pouvoir pénétrer dans les collections privées. Une façon de lier les hommes aux événements à la fois par leurs unités mais aussi par le tenu. Très bien vu.

Publicités
Lire la suite « Les divisions du Débarquement (Ouest-France, 2014) »

Batailles & Blindés hors-série n°43 (Caraktère, 2020)

La relation un peu spéciale entre Batailles & Blindés et l’Afrique du Nord se poursuit avec ce numéro hors-série consacré aux derniers combats sur ce continent du corps expéditionnaire germano-tunisien lors de la Seconde Guerre mondiale. Il prend la suite des deux hors-série consacrés à l’Afrika-Korps (hors-série n°6 et 8) parus respectivement en 2007 et 2008. Leur spectre éditorial se terminant à El Alamein, ce « troisième » opus s’ouvre ainsi sur la retraite qui lui est consécutive. De quoi donner envie de se replonger dans les « chroniques africaines » de Xavier TRACOL parues tous les deux mois des numéros 41 et 54 inclus à l’occasion des soixante-dix ans de la guerre dans le désert.

Publicités
Lire la suite « Batailles & Blindés hors-série n°43 (Caraktère, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°89 (Mars & Clio, 2020)

Le dernier numéro de 2e Guerre Mondiale peut faire regretter la disparition de cette revue avec un sommaire articulé autour de quatre thèmes de réflexion : France 1940, Normandie 1944, Hürtgen 1944 et les conséquences de la découverte du T-34 en URSS lors de l’opération Barbarossa. Mais il illustre aussi les limites du concept. Les thèmes phares à grand public reviennent régulièrement et les variations finissent par trouver leurs limites. Cela n’empêche pas de s’y plonger avec délectation et de profiter de quelques synthèses bien ciselées illustrant la maîtrise de leurs auteurs acquises depuis leurs débuts dans des revues comme Histoire de Guerre ou Champs de Bataille.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°89 (Mars & Clio, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015)

Méconnue, parfois décriée, l’armée belge se bat dix-huit jours face à l’invasion allemande de mai 1940. Ses combats ne se résument pas à la chute du fort d’Eben-Emael ou aux actions des Chasseurs ardennais dans les Ardennes. Totalement déstabilisée par le franchissement du canal Albert au sud de Maastricht dès les premières heures du 10 mai 1940, l’armée belge se reprend et parvient à reconstituer un front défensif. L’effondrement du front français au débouché des Ardennes et l’impossibilité de stopper les divisions blindées allemandes sur la Sambre scellent indirectement le sort de la Belgique. Sa capitulation est vécue comme une trahison par ses alliées qui ne peuvent cependant plus rien pour elle. La British Expeditionary Force (BEF) ne pense plus qu’à s’échapper et les Français luttent pour leur survie en oubliant leurs alliés (cf. La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique). Un article qui redore quelque peu le blason de l’armée belge dont les combats méritent d’être mieux explorés par l’historiographie.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015) »