Archive

Posts Tagged ‘Ligne de Front’

Ligne de Front n°82 (Caraktère, 2019)

26 octobre 2019 Laisser un commentaire

Ligne de Front 082Ce numéro de Ligne de Front est bien plus riche et original qu’il n’y parait au-delà de quelques sujets classiques et bien connus des lecteurs des publications des Editions Caraktère (Villers-Bocage, engagement de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend le 7 juin 1944 et même K-Verband). Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°37 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front HS 037Deux en un… Ce numéro de Ligne de Front consacré à la bataille des Ardennes est en fait un condensé des numéros hors série 17 et 18 de Batailles & Blindés parus respectivement en 2011 et 2012.

S’il est toujours un peu frustrant de se voir proposer un contenu déjà publié et sans avertissement préalable, ce numéro est cependant bien construit pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de posséder dans leurs rayonnages les deux numéros précités. Lire la suite…

Ligne de Front n°81 (Caraktère, 2019)

11 septembre 2019 1 commentaire

Ligne de Front 081100% Seconde Guerre mondiale en Europe et en Afrique du Nord, le sommaire de ce numéro reste très classique dans son contenu malgré un certain éclectisme des sujets : Front de l’Est, Afrique du Nord, Allemagne 1945. Idéal pour un lectorat assez généraliste car il fait découvrir la diversité des sujets qui concernent cette période. Lire la suite…

Ligne de Front n°80 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front 080Stonne, mai 1940, symbole d’une défaite annoncée ou d’une victoire promise ? La bataille pour ce village dans la foulée de la percée de Sedan symbolise à la fois le courage du soldat français et l’incapacité du commandement à réagir dans les temps, signe d’une armée totalement dépassée par le tempo de son adversaire. Pourtant, une contre-attaque puissante peut être menée immédiatement sur Sedan avant que les Allemands ne se renforcent et ne percent plus avant. Une succession d’hésitations, de lenteurs, de ratés. Reste une page de gloire, dont celle de l’as de chars français, Pierre BILLOTTE. En quelques pages tout est décrit. Clair, précis et bien illustré. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

19 mai 2019 5 commentaires

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite…

Ligne de Front n°78 (Caraktère, 2019)

15 février 2019 2 commentaires

En plus de la grande qualité du sommaire de ce numéro de Ligne de Front, les premières pages d’actualités et de recensions méritent aussi une attention particulière. Deux musées de blindés retiennent l’attention : Saumur bien entendu (avec un descriptif de quelques lignes de chacune des salles) mais aussi l’inattendu de Padikovo en Russie avec une histoire étonnante d’un T-34/85 vétéran de la prise de Belgrade en 1945, transformé en monument et qui reprend du service en Yougoslavie en 1991 avant de trouver une place dans ce musée. Les quatre pages de recensions révèlent plusieurs pépites dont certaines sont aussi analysés sur ce site (Tous les Renault militaires, les camions, Tous les Laffly militaires, Les 2e et 3e Divisions Légères Mécaniques tome 2).

Les deux premiers articles révèlent un aspect peu connu de la France sous l’Occupation avec une Gestapo « française » et la Brigade Nord-Africaine engagée contre la Résistance au premier semestre 1944. Effroi, cruauté, crapules… Un cocktail explosif dont l’examen a le mérite de soulever légèrement un voile sur cet période française toujours aussi peu étudiée et par conséquent peu connue – fort heureusement, l’armée française et les combats de mai/juin 1940 font l’objet depuis le début des années 2000 d’un effort éditorial conséquent ! Lire la suite…

Ligne de Front n°77 (Caraktère, 2019)

8 janvier 2019 2 commentaires

Le numéro s’ouvre sur un reportage photographique à propos de Poissy en uniformes 2018 qui valorise le travail des passionnés qui s’investissent dans la reconstitution. Suivent quatre pages de recensions proposant de très intéressantes pistes de lecture.

Trois batailles constituent le gros du numéro. La libération de la Corse à l’automne 1943, assez peu connue, mérite pourtant le détour. Les combats sont presque anecdotiques. Pour les deux camps, la complexité de la situation vient beaucoup plus des aspects politiques (lutte DE GAULLE / GIRAUD, imbroglio germano-italien). Un grand flou règne et les deux camps s’en tirent finalement assez bien. Ceux qui veulent en savoir plus sur l’aspect des fortifications militaires peuvent se reporter sur le très beau livre qui leur est consacré chez Klopp. Lire la suite…