Archive

Posts Tagged ‘Ligne de Front’

Ligne de Front hors-série n°38 (Caraktère, 2019)

10 janvier 2020 Laisser un commentaire

Ligne de Front HS 038La Sturmartillerie est l’un des symbole qui caractérise l’armée allemande de la Seconde Guerre mondiale et aussi l’un des paradoxes. Le Sturmgeschütz (StuG III) est conçu avant le déclenchement des hostilité pour servir d’appui rapproché à l’infanterie. Le concept est proposé par Erich von MANSTEIN, Heinz GUDERIAN s’y oppose car il monopolise des capacités industrielles déjà insuffisantes dont il a besoin pour produire ses chars. Le baptême du feu a lieu durant les opérations à l’Ouest en mai et juin 1940. C’est une réussite. De quelques engins, les canons d’assaut vont devenir l’épine dorsale du parc blindé de la Wehrmacht à la fin du conflit. Que s’est-il donc passé ? Lire la suite…

Ligne de Front n°83 (Caraktère, 2020)

Ligne de Front 083Ligne de Front propose dans se première livrée de 2020 un retour sur plusieurs symboles de la Seconde Guerre mondiale. A commencer par le sujet qui fait la une de la couverture, mais pas que… A méditer car 75 ans ou 80 ans après les faits, c’est à la fois beaucoup mais peu. Suffisamment en tout cas pour prendre de la distance historique, regarder l’après et commencer à comprendre les enchaînements qui se produisent. D’un point de vue historiographie, nous sommes ici comblés. Lire la suite…

Ligne de Front n°82 (Caraktère, 2019)

26 octobre 2019 Laisser un commentaire

Ligne de Front 082Ce numéro de Ligne de Front est bien plus riche et original qu’il n’y parait au-delà de quelques sujets classiques et bien connus des lecteurs des publications des Editions Caraktère (Villers-Bocage, engagement de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend le 7 juin 1944 et même K-Verband). Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°37 (Caraktère, 2019)

5 octobre 2019 2 commentaires

Ligne de Front HS 037Deux en un… Ce numéro de Ligne de Front consacré à la bataille des Ardennes est en fait un condensé des numéros hors série 17 et 18 de Batailles & Blindés parus respectivement en 2011 et 2012.

S’il est toujours un peu frustrant de se voir proposer un contenu déjà publié et sans avertissement préalable, ce numéro est cependant bien construit pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de posséder dans leurs rayonnages les deux numéros précités. Lire la suite…

Ligne de Front n°81 (Caraktère, 2019)

11 septembre 2019 1 commentaire

Ligne de Front 081100% Seconde Guerre mondiale en Europe et en Afrique du Nord, le sommaire de ce numéro reste très classique dans son contenu malgré un certain éclectisme des sujets : Front de l’Est, Afrique du Nord, Allemagne 1945. Idéal pour un lectorat assez généraliste car il fait découvrir la diversité des sujets qui concernent cette période. Lire la suite…

Ligne de Front n°80 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front 080Stonne, mai 1940, symbole d’une défaite annoncée ou d’une victoire promise ? La bataille pour ce village dans la foulée de la percée de Sedan symbolise à la fois le courage du soldat français et l’incapacité du commandement à réagir dans les temps, signe d’une armée totalement dépassée par le tempo de son adversaire. Pourtant, une contre-attaque puissante peut être menée immédiatement sur Sedan avant que les Allemands ne se renforcent et ne percent plus avant. Une succession d’hésitations, de lenteurs, de ratés. Reste une page de gloire, dont celle de l’as de chars français, Pierre BILLOTTE. En quelques pages tout est décrit. Clair, précis et bien illustré. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

19 mai 2019 6 commentaires

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite…