Publicités

Archive

Posts Tagged ‘George PATTON’

Batailles & Blindés n°87 (Caraktère, 2018)

28 septembre 2018 1 commentaire

C’est un sommaire particulièrement riche et intéressant que propose ce numéro de Batailles & Blindés des Editions Caraktère, preuve encore une fois qu’il reste à la fois beaucoup à découvrir sur la Seconde Guerre mondiale (y compris son avant comme son après) et à réanalyser de façon plus critique.

Après Koursk (cf. 39/45 Magazine n°351 et Koursk, 1943), c’est autour d’une figure de l’arme blindée allemande de faire les frais du renouvellement des connaissances. Heinz GUDERIAN a été porté dans l’après-guerre par le récit de ses mémoires. Même si elles sont passionnantes car riches d’anecdotes et de témoignages de première main, il n’en demeure pas moins que son propre auteur a cherché à bâtir une image, se donner le beau rôle et à minorer sa compromission avec le régime hitlérien. La première partie de l’étude que lui consacre Batailles & Blindés se penche uniquement sur la période d’avant-guerre. Son rôle au cours du premier conflit mondial est peut-être moins étincelant que pour d’autres, mais il développe une expertise dans les transmissions alors en plein essor. Il se montre néanmoins très bûcheur et affiche déjà des bonnes qualités tactiques. La défaite est un traumatisme pour lui et il s’engage dans les corps francs. Episode passé sous silence dans ses mémoires, l’article rappelle qu’il est affecté à l’Eiserne Division qui se rend coupables de crimes dans les pays baltes et notamment à Riga. Lire la suite…

Publicités

Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016)

5 août 2018 1 commentaire

En complément de plusieurs ouvrages consacrés à l’armée allemande (Afrikakorps, l’armée de Rommel, Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, L’armée d’Hitler), ou au Débarquement (Les divisions du Débarquement, Les opérations aéroportées du Débarquement), sans compter un nombre conséquent d’articles parus notamment dans le magazine 2e Guerre Mondiale, Benoît RONDEAU s’attaque avec brio aussi aux généraux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale.

En témoigne ce Patton, avant de revenir à Rommel.

L’auteur puise dans les écrits de l’intéressé et de ses contemporains pour alimenter sur une base chronologique la trame de son livre. Son recul et surtout sa connaissance de certains théâtres d’opérations (Afrique du Nord, Normandie) lui permettent d’offrir un texte équilibré qui tient compte aussi de la perception de l’adversaire. Loin des récits politiquement corrects qui tendent à orienter les lecteurs avec des yeux contemporains, Benoît RONDEAU se garde de porter un jugement sur les opinions de George PATTON, bien qu’elles soient particulièrement bien tranchées et parfois sulfureuses. Elles font néanmoins partie intégrante du personnage dont il faut aussi savoir différencier les provocations des intimes convictions. Les actes traduisent plus le sentiment profond que les paroles qui relèvent parfois du théâtre. L’exemple de PATTON est à cet égard criant.

Car le sujet de cette biographie est à l’évidence un personnage. Bien plus complexe que ses propos crus peuvent laisser transparaître. Seule certitude, son ego est gigantesque. Contrairement à certains de ses contemporains et aux « grandes » individualités (réelles ou supposées) qui font partie intégrante de l’Humanité et de tout groupe humain (hier, aujourd’hui et demain), il ne s’en cache pas et l’assume pleinement. Lire la suite…

Ligne de Front n°72 (Caraktère, 2018)

Les Editions Caraktère propose ici un numéro de Ligne de Front particulièrement bien ficelé qui recèle une mine d’articles sur des sujets très peu étudiés voire inédits. De quoi largement pardonner un sommaire à nouveau exclusivement dédié à la Seconde Guerre mondiale… Mais très loin d’être germano-centré !

L’étude sur le Frontovik, le soldat soviétique, judicieusement sous-titré cet inconnu, permet de découvrir l’étonnante modernité de l’Armée Rouge : gilets de protection, sniping lourd, appareils individuels de vision infrarouge, fusils d’assaut. De quoi remettre en cause la vision de rusticité qui l’entoure encore aujourd’hui. Et comme le souligne l’éditorial, l’Armée Rouge était en avance sur son adversaire germanique dans le domaine du combat d’infanterie.

L’armée américaine est également bien présente dans les pages de ce numéro au travers de l’historique de la 3rd US Army de George PATTON et des parachutistes de l’US Marine Corps. La chevauchée de PATTON à travers la France à l’été 1944 et les combats en Lorraine à l’automne sont loin d’être parfaits. La réactivité et la flexibilité de la 3rd US Army en décembre 1944 face à la contre-offensive allemande des Ardennes permettent de doucher définitivement les espoirs allemands de renverser la situation militaire à l’Ouest et surtout de repousser les unités de la 7. Armee et de la 5. Panzer-Armee sur leurs lignes de départ. Les pertes américaines sont néanmoins conséquentes. Décembre 1944 et janvier 1945  sont les mois les plus coûteux en hommes et en matériels pour la 3rd US Army. Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série n°4 (Heimdal, 1988)

7 février 2018 Laisser un commentaire

Issu des premiers numéros hors-série de 39/45 Magazine qui donnent par la suite la naissance au magazine Historica, ce quatrième numéro hors-série couvre le déroulement des opérations de la percée d’Avranches suite au succès de l’opération Cobra jusqu’au franchissement de la Seine par l’armée allemande en retraite. Si le titre de la couverture (la retraite allemande) peut laisser penser à une vision essentiellement germanique, le texte analyse surtout les errements du commandement allié qui empêchent de prendre dans la nasse de la poche de Falaise / Trun / Chambois la majeure partie du corps de bataille allemand engagé contre la tête de pont alliée depuis le Débarquement du 6 juin 1944.

Sur la petite centaine de pages que contient le numéro, seules une quinzaine sont du texte. Les autres proposent de nombreuses photographies issues des archives officielles de l’époque et plusieurs cartes.

Ce numéro est cependant essentiel pour la bonne compréhension du retard allié pour fermer la poche et des forces allemandes qui parviennent à s’échapper. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°77 (Caraktère, 2017)

29 janvier 2017 1 commentaire

batailles-et-blindes-077Au 77ème numéro, Batailles & Blindés continue toujours d’être véritablement une revue de référence sur la Seconde Guerre mondiale qui remplit encore une fois la quasi intégralité des pages à l’exception des quelques pages réservées à l’actualité des blindés dominée par le programme de Mobile Protected Firepower Vehicle de l’US Army et la modernisation de l’armée russe.

La partie historique du numéro s’ouvre par une étude consacrée à la bataille de Suomussalmi au cours de la Guerre d’Hiver entre l’URSS et la Finlande en 1939/1940. Après avoir planté le décor en présentant le contexte et les caractéristiques de chacun des belligérants, l’article présentent les opérations qui aboutissent à un clair coup d’arrêt de l’offensive soviétique malgré sa supériorité numérique et matérielle. Une cruelle démonstration qu’être le plus fort ne suffit pas et qu’être le plus faible ne signifie pas obligatoirement perdre à condition d’adopter la bonne tactique. L’iconographie est frappante. Elle montre des hommes bien préparés pour l’hiver au milieu d’un paysage envahi par la neige. Comme quoi, avec un peu d’anticipation, l’Armée Rouge n’est pas invincible dans les conditions hivernales à condition de s’être correctement préparé… Ce qu’oubliera de prévoir la Wehrmacht quand elle s’apprêtera à envahir l’URSS. Lire la suite…

La 2nd US Armored Division « Hell on Wheels » (Caraktère, 2014)

15 janvier 2016 1 commentaire

livre_caraktere_bernard_vencent_kadari_yannis_2nd_us_armored_divisionTroisième opus de la collection « Archives de guerre » dont il reprend la forme, ce livre est cependant le premier à explorer un horizon différent de celui des unités blindées allemandes (Wiking et 7. Panzer-Division).

La 2nd US Armored Division est l’une des deux premières divisions blindées de l’armée américaine. Formée en juillet 1940, à l’issue de la victoire allemande à l’Ouest. Comme cette unité est de tous les combats de l’US Army face au III. Reich, de l’Afrique du Nord au cœur de l’Allemagne en passant par la Sicile, la Normandie, la Belgique, le Westwall, le saillant d’Aix-la-Chapelle et les Ardennes. Bref, suivre le parcours de la « Hell on Wheels », c’est observer la naissance et la maturation rapide de l’arme blindée américaine grâce à quelques chefs audacieux et brillants, George PATTON sera un temps à sa tête, un matériel conséquent et un armement en constante évolution qui finit par rivaliser avec ses adversaires. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°55 (Editions Caraktère, juin / juillet 2013)

8 juin 2013 1 commentaire

bataillesetblindes055« France d’abord ! » La couverture de Batailles & Blindés n°55 met à l’honneur la 5ème Division Blindée française dans les combats en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’article que consacre Pierre DUFOUR, grand amoureux de l’armée française et auteur prolifique d’ouvrages rendant hommage à ses hommes et ses traditions, nous procure un récit haletant de cette chevauchée qui met un point final à la revanche de 1940. En plus des habituels clichés d’époque et des profils couleurs, il faut apprécier l’ordre de bataille stylisé avec les silhouettes de véhicules.

Un autre article aborde aussi les combats en Allemagne à la fin de la guerre. Cette fois-ci, Stéphane MANTOUX  revient sur la chute de Cologne et s’intéresse plus précisément sur le duel entre un « Pershing » fraîchement arrivé en Europe et un PzKpfw V « Panther ». Le récit de cet engagement tactique est particulièrement réussi et très bien illustré avec quelques photos prises juste avant l’engagement qui sera fatal au char de la 9. Panzer-Division.

Sur deux sujets qui peuvent apparaître « classiques » et déjà « ressassés », Batailles & Blindés démontre qu’il est possible d’apporter du neuf. Traduisant très bien le brouillard de la bataille, un article présente les combats menés par la schwere Panzer-Abteilung 502 d’Otto CARIUS sous les ordres de Hyacinth Graf STRACHWITZ près de Narva en avril 1944. Seul regret, une carte aurait été bien venue… Les profils couleurs sont comme d’habitude splendides et bien intégrés dans la mise en page. L’autre article détaille le pivotement de l’armée de PATTON pour intervenir dans les Ardennes et la contre-attaque qui permet de rompre l’encerclement de Bastogne. Au-delà du récit des opérations militaires, l’article s’attarde sur le rôle décisif de PATTON et sur la performance des Armored Divisions américaines engagées. L’improvisation a été la règle et a été parfois coûteuse. Ces deux exemples démontrent que tout engagement militaire ne pas écrit à l’avance et que la victoire est la conjonction de plusieurs facteurs pas totalement maîtrisables.

La fin des « Chroniques africaines » ne signifie pas que Batailles & Blindés a quitté les sables nord-africains. Quatre pages évoquent l’exploit de Günter HALM à El Mreir en juillet 1942 dont le canon antichar d’origine soviétique met à mal les blindés britanniques.

Côté guerres contemporaines, ce numéro présente l’évolution des unités de reconnaissance blindées américaines et britanniques dans les conflits d’Irak et d’Afghanistan.

Le rituel blindorama est consacré à la Roumanie, parent particulièrement pauvre des alliés du Reich qui ne peut qu’utiliser et reconvertir des chars d’origine française et tchèque avant de pouvoir mettre en ligne quelques engins allemands livrés à compte goutte.

=> Sommaire détaillé…

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

– Interviews – Objets d’époque – Livres d’occasion – Revues – Livres – Modélisme – Jeux – Dictionnaire historique –