Hannut France 1940 (Decision Games, 2021)

Victoire ou défaite ? Jugement difficile à porter sur la bataille de Gembloux / Hannut qui oppose le Corps de Cavalerie au XVI. Armee-Korps (mot.) du 12 au 14 mai 1940.

En effet, le 10 mai 1940, le Troisième Reich met fin à la Drôle de guerre en déclenchant l’opération Fall Gelb. Pour s’affranchir de la contrainte imposée par la présence de la Ligne Maginot et du Rhin à la frontière franco-allemande, la Wehrmacht choisit de contourner l’obstacle en passant par les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Pas de panique côté allié, cette éventualité étant considérée comme une hypothèse plus que probable, les plans sont prêts. Maurice GAMELIN appuie sur le bouton pour déclencher la manœuvre Dyle-Breda. Le commandant-en-chef allié, hésitant généralement à imposer ses vues et à trancher, ne tremble pas cette fois-ci. Non seulement il active son plan, mais il ne s’est aménagé aucun filet au cas où les plans allemands ne seraient pas tout à fait ceux prévus ou si comme dans toute guerre, un certain nombre d’imprévus se produisaient.

Publicités
Lire la suite « Hannut France 1940 (Decision Games, 2021) »

Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021)

Illustrer les moments forts d’un conflit aussi vaste que la Seconde Guerre mondiale en Europe et en Afrique du Nord est une gageure. Et très souvent, les auteurs ne retiennent que quelques batailles, souvent les mêmes. L’exercice a donc ses limites et il est difficile de faire original. Pourtant, ce numéro de Batailles y arrive parfaitement en réunissant un cocktail de dix combats durant lesquels les chars y jouent un prépondérant.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021) »

Militaria n°422 (Histoire & Collections, 2020)

Dans la continuité du livre sur les Soldats d’Algérie, Militaria se penche et complète la partie consacrée à la Gendarmerie et ses commandos de chasse. Au menu, photos et toujours superbes tenues reconstituées ainsi qu’un éclairage textuel des plus intéressants sur les premières opérations et la constitution successive des commandos. Un complément indispensable au livre qui démontre, une fois encore, le potentiel et l’intérêt de bénéficier d’une solide historiographie sur les conflits après 1945.

Publicités
Lire la suite « Militaria n°422 (Histoire & Collections, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011)

Vaste question que celle-ci : la France pouvait-elle gagner en 1940 ? En effet, contrairement aux idées reçues, les soldats français se sont battus, bien battus même. Les matériels n’ont pas à rougir devant ceux de l’adversaire. Rien n’est toujours parfait, mais en face aussi il y a des faiblesses. La manœuvre Dyle-Breda se justifie, mais l’armée française pensée, conçue et entraînée pour la défensive ne prend-elle pas un trop risque à s’exposer ainsi ? Le sens du sacrifice est évident mais trop d’attaques ou de contre-attaques échouent ou ne sont pas décisives.

Publicités
Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011) »

Militaria hors-série n°96 (Histoire & Collections, 2015)

En mai 1940, les chars français sont partout ! C’est en tout cas une impression bien réelle qui ressort de ce numéro hors-série de Militaria Magazine et d’une analyse un peu fin des engagements en mai 1940. En effet, dès le 10 mai 1940, chacun des belligérants met en action les forces blindées développées durant l’Entre-Deux-Guerres.

Lire la suite « Militaria hors-série n°96 (Histoire & Collections, 2015) »

Ligne de Front n°84 (Caraktère, 2020)

100% Seconde Guerre mondiale et spécial chars ! Ce numéro de Ligne de Front revient aux grands classiques… tout en glissant quelques belles promesses comme le double extrait de la biographie de Lioudmila PAVLITCHENKO qui parait chez Overlord Press, second livre après les mémoires d’Otto CARIUS. Saisissant…

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front n°84 (Caraktère, 2020) »

L’Arme Blindée française, tome 1 , mai-juin 1940, les blindés français dans la tourmente (Economica, 1998)

A la fin des années 1990, deux ouvrages renouvellent la connaissance des opérations à l’Ouest en 1940 et plus particulièrement de la bataille de France. Le premier est allemand et écrit par Karl-Heinz FRIESER. Sorti en version originale en 1995, traduit en Français et publié en 2003 chez Belin, il laisse entrevoir que la victoire allemande est la résultante d’un certain nombre de facteurs, mais qu’elle est loin d’être écrite à l’avance.

Publicités
Lire la suite « L’Arme Blindée française, tome 1 , mai-juin 1940, les blindés français dans la tourmente (Economica, 1998) »

Les 2e et 3e Divisions Légères Mécaniques, Tome 2 (Arès, 2018)

Deuxième volet de l’historique de la 2ème Division Légère Mécanique (DLM) et de la 3ème Division Légère Mécanique (DLM), ce livre couvre un espace temps beaucoup plus large que le premier qui se focalise sur les combats à Hannut dans la trouée de Gembloux du 10 au 14 mai 1940.

Publicités
Lire la suite « Les 2e et 3e Divisions Légères Mécaniques, Tome 2 (Arès, 2018) »

Les 2e et 3e Divisions Légères Mécaniques, Tome 1 (Arès, 2017)

Erik BARBANSON livre ici le premier tome de son étude consacrée à la 2ème Division Légère Mécanique et à la 3ème Division Légère Mécanique. Une oeuvre remarquable qui bénéficie d’un effort particulier sur l’iconographie d’origine française. A savourer tout particulièrement…

En effet, alors que les ouvrages consacrés à certaines unités allemandes sont pléthoriques (Rommel et sa 7. Panzer-Division par exemple), de nombreuses autres restent dans l’oubli. La situation est pire pour les françaises. Heureusement, les efforts de quelques passionnés qui réunissent régulièrement leurs plumes au sein du magazine GBM commencent à payer. L’armée française peut enfin avoir des historiques d’unités dignes de ce nom ! Ce livre est en l’illustration.

Publicités
Lire la suite « Les 2e et 3e Divisions Légères Mécaniques, Tome 1 (Arès, 2017) »

GBM n°127 (Histoire & Collections, 2019)

Les hommes qui ont combattu ou qui ont commandé en 1940 sont véritablement à l’honneur de ce numéro de GBM, toujours portée sur la dimension humaine et personnelle aussi bien technique comme l’illustre à merveille ce numéro. Le portrait du sous-lieutenant du 41ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) illumine de son regard à la fois juvénile, serein et assuré la couverture, magnifique. Il accompagne la première partie de l’historique de ce bataillon créé ex-nihilo fin 1939. Celui-ci permet de découvrir les difficultés humaines, matérielles, logistiques de la constitution d’une telle unité. Affecté temporairement à la 1ère Division Cuirassée puis ensuite à la tout juste formée 3ème Division Cuirassée, ses hommes sont confrontés aux errements du commandement français dans les premiers jours qui suivent le déclenchement de l’attaque allemande et la traversée de la Meuse à Sedan. De longues heures d’inaction passent alors que les adversaires ne s’embarrassent pas de telles hésitations. Au-delà de la l’histoire propre du bataillon, cet article fait prendre conscience que la défaite française n’est pas écrite d’avance et que des opportunités de renverser la tendance existent… Lire la suite « GBM n°127 (Histoire & Collections, 2019) »