Archive

Posts Tagged ‘Laurent LAGNEAU’

Batailles & Blindés n°94 (Caraktère, 2019)

3 décembre 2019 Laisser un commentaire

Batailles et Blindes 094Plus de seize ans d’âge et un art consommé de se renouveler en restant fidèle à son ADN. C’est ainsi que ce numéro de Batailles & Blindés propose un sommaire varié capable de satisfaire les passionnés aux longues heures de lecture et ceux plus récents qui découvrent la richesse qui peut être celle des sujets sur la Seconde Guerre mondiale. Lire la suite…

LOS ! n°47 (Caraktère, 2019)

9 novembre 2019 Laisser un commentaire

Le Yamato et le Graf Spee, deux navires symboliques de l’échec naval des marines japonaises et allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale sont au menu de ce numéro de LOS !. Tous deux ont en commun un destin tragique. Le premier dans une ultime tentative de sortie face à la flotte américaine en avril 1945 dans le cadre des combats pour Okinawa. La prédominance de l’aéronavale sur les cuirassés lourds est alors définitive. Le second, affaibli, coincé par la marine britannique obligé de se saborder après une guerre de course brève mais étonnante. Les deux articles proposent un texte de grande qualité avec un récit minuté des principaux engagements illustrés de cartes reportant les positions et les faits majeurs. Au-delà des combats eux-mêmes, les conditions dans lesquelles les décisions sont prises sont également évoquées – certaines d’entre elles poussées par la pression hiérarchiques ou tout simplement liée la personnalité de leurs décideurs sont lourdes de conséquence. Le tout est accompagné d’une iconographie encore une fois de très belle qualité que complètent des profils et des vues en 3D pour le Yamato. Concernant l’article sur le Graf Spee qui est la reprise d’un texte déjà paru dans LOS ! n°2 et dans LOS ! hors-série n°1, il faut se référer aux articles originaux pour bénéficier des superbes vues 3D du navire. Lire la suite…

Aérojournal n°73 (Caraktère, 2019)

15 octobre 2019 Laisser un commentaire

Aerojournal 073Un bombardier massif portant la marque de l’US Air Force au-dessus d’un champignon atomique : la couverture de ce numéro d’Aérojournal aiguise de suite la curiosité ! Pourtant, ce n’est ni un B-29, ni un B-17… Ses formes ne sont pas furtives et ce n’est pas non plus un drone… La Guerre froide est donc bien au menu avec le Convair B-36 Peacemaker dont les premières études sont lancées quelques mois après le plus gros de la bataille d’Angleterre et peu avant l’invasion de l’URSS. La taille du projet est à l’échelle de la puissance aéronautique américaine. La carrière opérationnelle est relativement courte, le nombre d’appareils assemblés dépasse les trois cent dont 10% sont perdus sur accident… Bref, une autre époque. Passionnant. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

29 septembre 2019 Laisser un commentaire

Batailles et Blindes 093Derrière la couverture sur le fameux épisode du pont de Remagen, se cache un sommaire varié et percutant apte à combler l’appétit des lecteurs chevronnés et à aiguiser l’intérêt des plus novices. Mieux encore, ce numéro ouvre la porte à de très nombreuses pistes de lecture complémentaires. Preuve une nouvelle fois qu’il est possible de faire du bon, de l’original, sur la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite…

Aérojournal n°72 (Caraktère, 2019)

15 août 2019 1 commentaire

Aerojournal 072Si le magnifique Ta 152 fait la une de ce numéro d’Aérojournal, ce n’est pourtant pas lui qui pèse le plus lourd. L’article de Yann MAHE se penche sur ses conditions de mise en oeuvre opérationnelle dans le contexte de délitement total qu’est celui du III. Reich en 1945.

Plusieurs aspects méconnus de la guerre aérienne de 1939 à 1945 sont utilement rappelés et représentent la majorité de la pagination. Tout d’abord la lutte fratricide entre alliés américains et soviétiques au-dessus des Balkans en novembre 1944 qui aboutit quand même à la perte de plusieurs appareils des deux côtés et surtout à la mort d’un commandant de corps d’armée de l’Armée Rouge. Egalement passionnant, le récit de l’utilisation des Messerschmitt Bf 109 dans un rôle de chasseur-bombardier lors de la bataille d’Angleterre. Le concept fait des vagues au sein de la Luftwaffe et montre un certain degré d’improvisation mais aussi de réactivité. Pourtant, si le concept est prometteur mais sa mise en oeuvre n’est pas totalement satisfaisante… pour des questions de résistance au changement notamment. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°92 (Caraktère, 2019)

2 août 2019 2 commentaires

Batailles et Blindes 092Déjà le retour de l’un des best-sellers des kiosques ? En tout cas, nouvelle couverture mettant à l’honneur Michael WITTMANN… Ouf, ce n’est ni Koursk, ni Villers-Bocage. Le texte, vivant, emmène les lecteurs dans l’hiver 1943/1944 en URSS dans les combats pour Jitomir. Le récit mériterait davantage de profondeur opérationnelle (les combats de cette époque sont assez méconnus mais pourtant intenses) mais il brosse un portrait des combats vus du char mettant bien en avant les qualités que doit avoir l’équipage, le rôle de chacun de ses membres, l’importance du coup d’œil tactique du chef de char et l’utilisation qui peut être faite du terrain. Un petit air de roman tout droit sorti des Ventres d’acier et de Vous ne mourrez pas… Mais tout à la gloire de l’as des Panzer allemands. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°91 (Caraktère, 2019)

26 mai 2019 2 commentaires

Batailles et Blindes 091A l’occasion de ce numéro de Batailles & Blindés et d’un long article donnant des extraits traduits en Français des mémoires d’Otto CARIUS, Yannis KADARI annonce la création d’une nouvelle maison d’éditions, complémentaire à Caraktère : Overlord Press. C’est donc tout à la fois un exercice de promotion (renforcé par l’encart central de commande) et la proposition de l’un des témoignages majeur d’un ancien de la Panzerwaffe, plus particulièrement d’un as sur Panzer VI Ausf. E Tiger. La mémoire de l’auteur est précise et fournit nombre de détails sur les engagements, les conditions de combat, les relations de camaraderie, etc. Un récit vrai et il faut saluer l’initiative de traduire le livre, enfin, dans la langue de Molière. A croiser avec l’excellente suite romanesque de Gabriel THERIAULT (Dans les ventres d’acier, Vous ne mourrez pas). Lire la suite…