2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015)

Méconnue, parfois décriée, l’armée belge se bat dix-huit jours face à l’invasion allemande de mai 1940. Ses combats ne se résument pas à la chute du fort d’Eben-Emael ou aux actions des Chasseurs ardennais dans les Ardennes. Totalement déstabilisée par le franchissement du canal Albert au sud de Maastricht dès les premières heures du 10 mai 1940, l’armée belge se reprend et parvient à reconstituer un front défensif. L’effondrement du front français au débouché des Ardennes et l’impossibilité de stopper les divisions blindées allemandes sur la Sambre scellent indirectement le sort de la Belgique. Sa capitulation est vécue comme une trahison par ses alliées qui ne peuvent cependant plus rien pour elle. La British Expeditionary Force (BEF) ne pense plus qu’à s’échapper et les Français luttent pour leur survie en oubliant leurs alliés (cf. La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique). Un article qui redore quelque peu le blason de l’armée belge dont les combats méritent d’être mieux explorés par l’historiographie.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015) »
Publicités

Von Rundstedt, le maréchal oublié (Perrin, 2020)

80 ans après la défaite française de 1940 et 75 ans celle du III. Reich, voilà enfin une biographie (en français de plus)  de l’un des principaux commandants opérationnels de la Wehrmacht de 1939 à 1945. L’exercice est d’autant plus méritoire que les sources premières sur l’homme sont rares. Mais cela n’empêche pas son auteur Laurent SCHANG de nous en faire un portrait complet et éloquent qui apporte une pierre essentielle à l’historiographie de l’avènement du III. Reich, de la faillite morale de l’un de ceux qui aurait dû être un garde fou comme doyen de l’armée dans les années qui précèdent la Seconde Guerre mondiale. Certainement moins convaincu politiquement que certains de ses plus jeunes collègues (il est cependant difficile de savoir ce qu’il pensait réellement), n’aspirant qu’à une retraite paisible, il se retrouve en première ligne et se laisse manipuler par HITLER sans réellement résister. Un destin accepté faute de caractère pour se rebeller.

Lire la suite « Von Rundstedt, le maréchal oublié (Perrin, 2020) »

2e Guerre Mondiale hors-série n°47 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale HS 047L’opération Barbarossa, la bataille de Moscou, la contre-offensive d’hiver soviétique : un sujet qui parait éculé, et pourtant… Il faut dire que l’historiographie de cette part titanesque de la Seconde Guerre mondiale, un choc à la fois culturel, politique et idéologique, est malheureusement durablement imprégnée à la fois des écrits d’après-guerre rédigés par les vaincus avec une promotion assurée par les Américains et les Anglais, et par leur contre-poids soviétique. Il faut dire qu’un affrontement idéologique en remplace un autre. L’essentiel n’est alors pas vraiment la vérité historique mais le message que l’Histoire doit appuyer dans l’instant présent. Lire la suite « 2e Guerre Mondiale hors-série n°47 (Mars & Clio, 2019) »

Retreat from Moscow, a New History of Germany’s Winter Campaign, 1941-1942 (Farrar, Strauss and Giroux, 2019)

FSG 2019 STAHEL David Retreat from MoscowDe nouveau, la guerre germano-soviétique réserve des surprises grâce à cet ouvrage de David STAHEL sur la contre-offensive soviétique devant Moscou à l’hiver 1941/1942. Un livre à ranger précieusement aux côtés de celui de Roman TÖPPEL sur Koursk et de ceux de David GLANTZ sur Smolensk et Stalingrad.

A rebours des idées traditionnellement admises, l’auteur insiste en effet sur le relatif succès défensif allemand. Lire la suite « Retreat from Moscow, a New History of Germany’s Winter Campaign, 1941-1942 (Farrar, Strauss and Giroux, 2019) »

Batailles & Blindés hors-série n°41 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes HS 041Construit sur l’évolution comparée de l’arme blindée allemande et soviétique, ce numéro de Batailles & Blindés procure une vision d’ensemble et très intéressante du conflit qui oppose le III. Reich à l’URSS de l’opération Barbarossa à la chute de Berlin. Un parallèle équilibré sur la forme, absolument nécessaire sur le fond ! Lire la suite « Batailles & Blindés hors-série n°41 (Caraktère, 2019) »

Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 093Derrière la couverture sur le fameux épisode du pont de Remagen, se cache un sommaire varié et percutant apte à combler l’appétit des lecteurs chevronnés et à aiguiser l’intérêt des plus novices. Mieux encore, ce numéro ouvre la porte à de très nombreuses pistes de lecture complémentaires. Preuve une nouvelle fois qu’il est possible de faire du bon, de l’original, sur la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite « Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) »

39/45 Magazine hors-série Historica n°96 (Heimdal, 2019)

3945 Magazine HS Historica 096En quelques jours seulement, voilà un deuxième as des chars allemands de la Seconde Guerre mondiale qui voit ses souvenirs traduits et publiés en français (voir Des tigres dans la boue d’Otto CARIUS). Il s’agit cette fois-ci de Richard von ROSEN avec pour support les numéros un hors-série Historica de 39/45 Magazine.

Ce premier numéro d’une pagination exceptionnellement renforcée à cent trente pages couvre la période de 1940 à fin 1942. Le principal point d’intérêt de texte réside à la transcription de l’ambiance qui prévaut en 1940 parmi les Allemands et les combats dans les premières semaines de l’opération Barbarossa en 1941. Le récit du cérémonial de sa maman à la réception de son ordre de mobilisation, les brimades lors des classes et l’importance de la camaraderie sont de nouvelles illustrations concrètes des propos tenus par Benoît RONDEAU dans son livre Être soldat de Hitler. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Historica n°96 (Heimdal, 2019) »

Les Commandos du Reich, tome 1, le règne des « Brandebourgeois » (Caraktère, 2019)

Caraktere 2019 MAHE Yann Les commandos du Reich tome 1Les lecteurs de Ligne de Front mis en appétit avec la rubrique « Forces spéciales » et divers articles publiés sur ce thème depuis plusieurs numéros, il ne restait plus qu’à conclure l’essai… Et c’est chose faite avec ce livre de Yann MAHE qui retrace l’historique des forces spéciales allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale en commençant par la filière « Brandenburg » pour le premier volume. Lire la suite « Les Commandos du Reich, tome 1, le règne des « Brandebourgeois » (Caraktère, 2019) »

39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°14 (Heimdal, 2019)

3945 Magazine HS Batailles et Temoignages 014Après l’unité de canons d’assaut de la Leibstandarte SS Adolf Hitler (cf. 39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages13), c’est au tour de celle de la Das Reich. Première agréable surprise, le texte est relativement dense et décrit de façon assez précise les engagements successifs des StuG III de l’unité. Les photos sont également de relativement bonne qualité tout en étant très largement issues des clichés pris par les vétérans. Un numéro assez complet donc. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°14 (Heimdal, 2019) »

Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front HS 036La capacité du III. Reich à attirer et à agglomérer des contingents de différents pays pour l’appuyer dans sa « croisade contre le bolchevisme » n’est pas le moindre paradoxe de la Seconde Guerre mondiale. Un régime et une idéologie se basant sur la supériorité de la race, ou de la culture, recourent à des volontaires qui pour certains sont pour le moins éloignés de ses dogmes.

La Waffen-SS intègre ensuite ces différents contingents et en lève d’autre pour représenter in fine une armée transnationale dans laquelle les unités à recrutement uniquement allemand deviennent minoritaires. Les volontaires ne représentent pas non des centaines de milliers – exception faite des prisonniers issus de l’Armée Rouge. Mais la diversité des origines étonne et détonne.

Ligne de Front propose de passer en revue ces légions levées dans un premier temps pour participer à la croisade contre l’URSS et son régime politique. Comme le rappelle l’éditorial avec justesse, cette croisade se transforme peu à peu en défense de l’Europe face aux hordes de l’Armée Rouge. La bataille de Berlin symbolise le final apocalyptique de cette mutation où le dernier carré de la capitale du Reich est défendu par les reliquats de nombre de ces contingents étrangers qui portent alors un autre uniforme que celui de leur nation d’origine dans un combat sans espoir. Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°36 (Caraktère, 2019) »