39/45 Magazine n°369 (Heimdal, 2021)

L’Histoire de la Seconde Guerre mondiale est encore loin d’être figée. En Europe et en France, deux sujets restent particulièrement sensibles : les véritables arrière-pensées de l’URSS du pacte germano-soviétique jusqu’à son invasion par le Troisième Reich lors de l’opération Barbarossa et le développement de la résistance française contre l’occupant germanique. Deux sujets que traite directement ou indirectement ce numéro de 39/45 Magazine

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°369 (Heimdal, 2021) »

L’Armée rouge, tomes 1 et 2 (Caraktère, 2021)

Tout au long de la Guerre froide, l’accès aux sources concernant l’Armée rouge reste particulièrement restreint. Les historiens se trouvent alors obligés d’utiliser les archives allemandes, les souvenirs des protagonistes des deux camps ou les écrits officiels teintés de propagande de l’URSS. Bref, l’Armée rouge demeure longtemps dans l’ombre ou décrite avec nombre de préjugés négatif ou dithyrambiques. Il faut attendre les travaux de David M. GLANTZ et quelques autres pour commencer à voir le bout du tunnel. De plus en plus nombreuses, les traductions en anglais d’études russes donnent désormais un véritable coup de fouet à l’historiographie. Côté francophone, Jean LOPEZ reste l’un des rares auteurs à écrire régulièrement et de façon érudite sur le sujet. Mais les ouvrages encyclopédiques et les albums se font encore rares mis à part quelques études publiées dans des magazines spécialisés et rédigées notamment par Nicolas PONTIC qui fournit cette fois chez Caraktère deux volumes synthétiques et largement illustrés sur le sujet.

Publicités
Lire la suite « L’Armée rouge, tomes 1 et 2 (Caraktère, 2021) »

39/45 Magazine n°368 (Heimdal, 2021)

L’invasion de l’URSS par l’Allemagne et ses alliés ouvre un front titanesque sans équivalent jusqu’à présent. Elle reste un marqueur politique et idéologique marquant du XXème siècle qui conditionne aussi l’après-1945. Sur le moment et dans les années après-guerre, le choc range l’URSS du côté des « bons ». Le pacte germano-soviétique, la politique brutale d’invasion et d’annexion des années 1939 et 1941 menée par les deux alliés avant de devenir ennemis, le rôle obscure des partis communistes dans les pays occidentaux avant et après la victoire allemande de mai et juin 1940 passent à la trappe mémorielle. La France oublie ainsi un peu vite le trouble provoqué sur son propre territoire par l’alliance entre nazis et communistes et que l’invasion de la Pologne permise et coordonnée entre les deux régimes reste le déclencheur de son entrée en guerre contre le III. Reich à la suite de la Grande-Bretagne.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°368 (Heimdal, 2021) »

Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021)

Illustrer les moments forts d’un conflit aussi vaste que la Seconde Guerre mondiale en Europe et en Afrique du Nord est une gageure. Et très souvent, les auteurs ne retiennent que quelques batailles, souvent les mêmes. L’exercice a donc ses limites et il est difficile de faire original. Pourtant, ce numéro de Batailles y arrive parfaitement en réunissant un cocktail de dix combats durant lesquels les chars y jouent un prépondérant.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°11 (Ysec, 2021) »

Avions n°238 (Lela Presse, 2021)

Un numéro d’Avions qui propulse ses lecteurs sous tous les cieux de la Seconde Guerre mondiale, ou presque !

Publicités
Lire la suite « Avions n°238 (Lela Presse, 2021) »

Ligne de Front n°88 (Caraktère, 2020)

Moscou, Stalingrad, Koursk… Trois noms de villes qui sonnent comme autant d’échecs de l’armée allemande en URSS. Surtout, ce sont les trois batailles qui rythment les premières années de guerre à l’Est : 1941, 1942 et 1943. Chaque épisode commence par une offensive allemande et se termine par une victoire soviétique. Certes, la Grande guerre patriotique ne peut se résumer à ces seuls affrontements, mais il est légitime de cerner les raisons de ces échecs opérationnels successifs qui contribuent à la défaite militaire du III. Reich.

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front n°88 (Caraktère, 2020) »

Aérojournal n°79 (Caraktère, 2020)

C’est un sommaire particulièrement éclectique que propose ce numéro d’Aérojournal pour clôturer 2020. Chaque article apporte en effet son lot d’inédit, de surprises et de curiosités. Le tout dans un format impeccable. Un vrai plaisir de lecture !

Publicités
Lire la suite « Aérojournal n°79 (Caraktère, 2020) »

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020)

L’équipe éditoriale animée par Jean LOPEZ et Olivier WIEVIORKA proposent d’analyser vingt erreurs considérées comme les plus grandes de la Seconde Guerre mondiale. L’exercice est périlleux car il concerne aussi bien le conflit en Europe qu’en Asie et dans le Pacifique. Le spectre est large et donc le choix cornélien. Il y aura toujours débat sur les vingt thèmes retenus, mais ils ont le mérite d’être proposés et de pointer du doigt certains moments et certaines décisions.

Publicités
Lire la suite « Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020) »

Panzer III, German Army Light Tank, Operation Barbarossa, 1941 (Pen & Sword, 2019)

Quelque peu oublié des ouvrages historiques concernant l’arme blindée allemande, victime à la fois de la rencontre avec les T-34 et KV-1 puis des besoins de rationalisation industrielle, le Panzer III représente l’ossature des divisions blindées allemandes en URSS lors des opérations Barbarossa en 1941 et Fall Blau en 1942. Ce livre de Dennis OLIVER dans la série Tank Craft chez Pen & Sword est donc particulièrement bienvenu.

Publicités
Lire la suite « Panzer III, German Army Light Tank, Operation Barbarossa, 1941 (Pen & Sword, 2019) »

Le pacte des diables (Buchet Chastel, 2020)

Un livre à mettre dans les mains de tous ceux qui enseignent l’Histoire.. et qui doivent l’apprendre. C’est une très bonne initiative des Editions Buchet Chastel que de publier en français cet ouvrage de Roger MOORHOUSE sur le pacte germano-soviétique. Le plus extraordinaire est qu’il n’y a pas de révélation à proprement parlé, mais juste le décalage de la focale habituellement en vigueur sur le déclenchement et les deux premières années de la Seconde Guerre mondiale. Apparaît ainsi une symétrie édifiante de l’expansionnisme et de la terreur à la fois nazi et soviétique. De quoi réévaluer en profondeur le conflit du début et à sa fin. Car à Yalta, l’URSS confirme et amplifie les gains territoriaux et son influence déjà obtenues dans son pacte avec le III. Reich ; en toute connaissance de cause des Alliés occidentaux où seul Winston CHURCHILL fait preuve de clairvoyance sans pouvoir imposer ses vues.

Publicités
Lire la suite « Le pacte des diables (Buchet Chastel, 2020) »