Archive

Posts Tagged ‘Opération Wacht am Rhein 1944’

39/45 Magazine n°358 (Heimdal, 2019)

19 octobre 2019 Laisser un commentaire

3945 Magazine 358Soixante-quinzième anniversaire de la Libération, numéro d’hiver : tout concourt à revenir sur la bataille des Ardennes, la dernière offensive stratégique à l’Ouest des armées du III. Reich. Mais ce numéro de 39/45 Magazine ne se limite pas qu’à ça. C’est un numéro de haut vol, passionnant de bout en bout, dense à lire, beau à regarder. Lire la suite…

Ligne de Front hors-série n°37 (Caraktère, 2019)

Ligne de Front HS 037Deux en un… Ce numéro de Ligne de Front consacré à la bataille des Ardennes est en fait un condensé des numéros hors série 17 et 18 de Batailles & Blindés parus respectivement en 2011 et 2012.

S’il est toujours un peu frustrant de se voir proposer un contenu déjà publié et sans avertissement préalable, ce numéro est cependant bien construit pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de posséder dans leurs rayonnages les deux numéros précités. Lire la suite…

Mook 1944 n°01/2019 (Weyrich, 2019)

25 mars 2019 2 commentaires

Voilà une belle initiative de Weyrich Edition sous la houlette de Hugues WENKIN. Tout d’abord, il faut saluer cette initiative qu’est le lancement de 1944, une nouvelle revue de grande qualité sur la Seconde Guerre mondiale et dans un format quelque peu décalé… pour une revue. En effet, la format est hybride car il se présente plutôt comme un livre broché contenant plusieurs articles illustrés de photos et de cartes dans une mise en page dynamique. Le côté « recueil » n’est pas nouveau à proprement parlé dans le monde littéraire (voir par exemple Stratégique autrefois publiée par la Commission Française d’Histoire Militaire – CFHM – chez Economica). Ni le côté largement illustré avec une maquette moderne (voir la collection Maîtres de guerre chez Perrin). Mais le concept est ici poussé jusqu’au bout sous le vocable « Mook » combinaison des mots « Magazine » et « Book ». Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série Historica n°63 (Heimdal, 2010)

22 décembre 2018 Laisser un commentaire

Deuxième volet de l’historique de la Kampfgruppe Knittel de la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler dans la bataille des Ardennes, ce numéro se concentre sur période du 20 au 25 décembre 1944. Les Américains ont repris possession de Stavelot et fait sauter son pont isolant ainsi les Kampfgruppen Peiper et Knittel.

Les combats se concentrent sur le triangle Stavelot – La Gleize – Trois-Ponts. Les Allemands cherchent à trouver d’autres passages sur l’Amblève faute de reprendre Stavelot tandis que les Américains reçoivent des renforts et veulent détruire les éléments infiltrés qui se situent désormais sur leurs arrières. Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série Historica n°62 (Heimdal, 2010)

22 décembre 2018 Laisser un commentaire

Lors de la contre-offensive des Ardennes en décembre 1944, la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler adopte une organisation sur la base de quatre groupes interarmes. Le plus connu et le plus puissant (avec l’apport des Panzer VI Ausf. B Königstiger de la schwere SS-Panzer-Abteilung 501) est la Kampfgruppe Peiper qui doit percer les lignes américaines et atteindre coûte que coûte la Meuse. La Kampfgruppe Sandig doit coller à la Kampgruppe Peiper tandis que la Kampfgruppe Hansen doit progresser en parallèle de celle conduite par Joachim PEIPER. La quatrième composante est plus légère, plus rapide : il s’agit de la Kampgruppe Knittel. Constitué autour des éléments de reconnaissance de la division, ce groupement doit suivre la Kampfgruppe Hansen et saisir l’opportunité de la moindre brèche pour lancer une course vers la Meuse.

Bien moins connue que les autres, la Kampfgruppe Knittel fait l’objet d’une étude en deux parties regroupées (cf. 39/45 Magazine hors-série Historica n°63) regroupées également dans un ouvrage relié. Lire la suite…

39/45 Magazine hors-série Historica n°94 (Heimdal, 2018)

22 décembre 2018 1 commentaire

L’opération Wacht am Rhein, ou Herbstnebel, n’est pas une action isolée. Elle s’inscrit dans un plan d’ensemble destiné à renverser la situation sur l’Ouest en cette fin d’année 1944 où le III. Reich est assailli à ses frontières. Malgré les bombardements aériens alliés, malgré les pertes énormes concédées depuis le début du conflit qui prennent une ampleur désespérée au fur et à mesure des mois, la Wehrmacht n’a pas dit son dernier mot. L’industrie allemande affiche des niveaux de production records qui permettent de reconstituer une partie des unités.

Comme en 1940, l’attaque principale des Ardennes est appuyée par des opérations secondaires destinées à la soutenir et à accélérer le retournement si la première avait été réussie. Outre les commandos et la dernière opération aéroportée allemande de la guerre, il y a l’offensive en Alsace (opération Nordwind), mais surtout l’opération Bodenplatte. Peu étudiée, elle mérite pourtant d’être analysée de près. Là aussi l’ambition est énorme et les moyens réunis impressionnants à ce moment du conflit. Il s’agit pour la Luftwaffe de réduire au silence l’aviation alliée sur le Nord de l’Europe par une attaque brusque de ses bases.Initialement prévue d’être déclenchée au début de la contre-offensive des Ardennes, elle ne se produit que le 1er janvier 1945 alors que les combats au sol sont clairement un échec et que l’aviation alliée s’est déjà manifestée. Lire la suite…

Le GI face à la 6ème Armée Panzer – Tome 2 – La fin de la 6ème Armée Panzer SS (De Krijger, 2005)

13 novembre 2018 Laisser un commentaire

De façon assez peu courante, Henri CASTOR choisit de présenter la bataille des Ardennes du point de vue américain dans une très belle série de livres consacrés aux combats des GI’s pour repousser tenir en échec l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel. Et sans ignorer les événements côté Allemand.

Dans ce volume, le seconde consacré au front face à la 6. SS-Panzer-Armee, l’auteur se penche principalement sur quatre épisodes marquants : la crête d’Elsenborn où la 12. SS-Panzer-Division est incapable de forcer la défense des 2nd US Infantry Division et 99th US Infantry Division, le saillant de Saint-Vith où résistent plusieurs jours durant des éléments de la 7th US Armored Division et de la 9th US Armored Division épaulés par les restes de la 106th US Infantry Division et de la 28th US Infantry Division contre lesquelles finit par être engagée la 9. SS-Panzer-Division, Baraque de Fraiture et Manhay où s’opposent 82nd US Airborne Divison et 2. SS-Panzer-Division, puis enfin la contre-attaque alliée et le reflux allemand vers la frontière du Reich.

Ce volume couvre donc une partie particulièrement importante des combats même si ces engagements ne sont pas les plus célèbres de la bataille des Ardennes. Lire la suite…