Publicités
Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Rommel (Perrin, 2018)

Rommel (Perrin, 2018)

C’est au tour de la collection Maîtres de guerre chez Perrin de s’enrichir d’une biographie sur Erwin, l’un des plus célèbres chefs militaires allemands de la Seconde Guerre mondiale. Élevé au rang de mythe par la propagande du III. Reich puis par les Britanniques eux-mêmes, son image s’est très nettement dégradée au début des années 2000 quand le recul historique et la fin de la Guerre Froide permettent de regarder plus objectivement le rôle de la Wehrmacht, de ses chefs et de ses hommes dans la crimes de guerre nazis.

Écrite par Benoît RONDEAU, cette nouvelle biographie recherche un certain équilibre entre ces différentes posture. Il en ressort un ROMMEL tout en nuance. L’homme d’abord, dévoré d’ambition, il possède une très haute opinion de lui-même qui lui attire nombre d’inimitiés. Sur le plan personnel, on y trouve un jeune homme père d’un enfant naturel qui en assume la charge toute sa vie et un mari qui entretient une correspondance quasi quotidienne avec son épouse. D’une énergie débordante quand il est en première ligne, parfois agité, gonflé à bloc lors des campagnes victorieuses menées en France et en Afrique, il est bien plus fragile quand la situation se retourne. Il est alors dépressif et sombre dans le défaitisme.

D’un point de vue militaire, il est capable de prendre des risques insensés qui bousculent l’ennemi. C’est le cas quand il est à la tête de la 7. Panzer-Division en France. Sa conduite des opérations en première ligne nécessite d’avoir un état-major solide sur lequel il peut s’appuyer. Il sait d’ailleurs bien s’entourer, n’hésitant pas à faire le ménage et à être odieux avec ses subordonnés. Cependant, ses prises de risque peuvent être funestes dans une situation plus équilibrée. C’est le cas en Afrique où plus d’une fois il met en danger et fragilise ses troupes par ses décisions. Le contraste est saisissant avec un MONTGOMERY prudent à l’extrême et sans brio.

Son rôle en Italie est mis en lumière au moment où le régime de MUSSOLINI s’effondre. Ses options stratégiques sur la défense italienne ne sont pas retenues car ne cherchant pas assez à défendre le terrain. Un défaut rédhibitoire aux yeux de HITLER.

Bien connu, son dynamisme donne un coup de fouet au renforcement du Mur de l’Atlantique. Son absence lors du Débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944 symbolise la fait qu’il a perdu sa vista. Quatre années avant, tout lui réussit. Toujours là au bon moment, rien ne peut le toucher. Désormais, tout va de travers. La descente aux enfers s’accélère et ne s’achève que par sa mort.

Le livre dresse le portait d’un chef allemand en phase avec son époque qui voit avec fierté l’Allemagne se redresser après l’humiliation de 1918 sous la houlette d’Adolf HITLER. Vouant une profonde admiration pour son Führer, il s’accommode fort bien du régime nazi plus par ambition que par idéologie. Certes, il ne s’est pas élevé contre les dérives criminelles du régime, mais il n’a pas non plus abondé dans leur sens. De ce point de vue là, il est bien moins engagé qu’un REICHENAU ou qu’un MODEL. Moins ambiguë qu’un MANSTEIN et plus transparent qu’un GUDERIAN. Il est une victime finalement innocente de l’attentat du 20 juillet 1944 contre HITLER. Nullement impliqué, il est pourtant poussé au suicide. Son arrogance face à ses pairs, ses bravades face à HITLER et son défaitisme ont raison de lui. Paradoxalement, sa chute contribue beaucoup à son image alors qu’il est tout aussi étranger à la conspiration qu’un von KLUGE.

Cette biographie est aussi une sorte de synthèse pour Benoît RONDEAU, auteur de deux ouvrages de référence sur des campagnes où ROMMEL est pleinement impliqué (Afrikakorps et Invasion !). La fait d’avoir écrit aussi une biographie sur PATTON lui permet de bâtir un vrai parallèle entre les deux hommes qui possèdent de nombreux points communs (caractère, conduite de la bataille, relation avec la famille).

Sur la forme, le livre est agréable à lire. Illustré de nombreuses photos glissées à l’intérieur du texte, il se veut comme les autres ouvrages de la collection un équilibre entre une étude universitaire et un album. Avec ses avantages mais aussi ses inconvénients (la qualité de reproduction des photos n’est pas exceptionnelle et certaines légendes sont un peu approximatives). Il n’en reste pas moins que cette biographie est très plaisante à lire et offre un éclairage très pertinent sur ROMMEL. Elle apporte à la fois une analyse historique solide et fait découvrir le côté humain des leaders avec leurs forces et leurs faiblesses, hier comme aujourd’hui. Une leçon de management valable pour les contemporains, qu’ils soient politiques ou économiques.

Sommaire :

  • La genèse d’un grand général
  • Brillant officier du Kaiser
  • La routine des casernes
  • Un IIIe Reich providentiel pour un ambitieux
  • A la droite du Führer
  • Blitzkrieg à la tête de la division fantôme
  • La naissance d’un mythe
  • L’invincible renard du désert
  • Tobrouk : au zénith de la gloire
  • Le mirage égyptien
  • El-Alamein, la némésis
  • Le chef d’oeuvre de la retraite
  • Epilogue tunisien
  • Quel rôle pour l’idole ?
  • Le maître d’oeuvre pour l’Atlantikwall
  • Le jour le plus long
  • La Normandie, ultime combat
  • La fin tragique d’un favori

Boutique :

Tallandier 2016 RONDEAU Benoit Patton  Ouest-France 2017 RONDEAU Benoit Armee de Hitler tallandier_rondeau_benoit_afrikakorps livre_tallandier_rondeau_benoit_invasion Ouest-France 2014 RONDEAU Benoit Les divisions du Debarquement 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :