Fated To Defeat, 33rd Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne in the Struggle for Pomerania 1945 (Helion, 2021)

L’historiographie concernant la 33. Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne est à la fois déjà relativement conséquente et pourtant finalement très limitée. Il faut se rabattre sur la série des ouvrages de Jean MABIRE, les mémoires de quelques vétérans ou encore des livres relativement confidentiels comme Pour la France, pour l’Europe. En anglais, l’ouvrage de Robert FORBES reste l’unique traite également de l’ensemble de l’histoire des volontaires français. Les écrits sont généralement emplis de certaines arrière-pensées politiques, voire idéologiques. De plus, les derniers combats menés à Berlin agissent presque comme un aimant. Difficile donc d’avoir une lecture qui soit réellement opérationnelle qui replace les combats de cette unités dans les tous derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. Focalisé sur les combats en Poméranie, croisant de nombreuses archives et pas uniquement des témoignages, ce livre offre du neuf sur la division mais aussi, et tout particulièrement, sur les combats qui se déroulent en Poméranie fin février et mars 1945 quand les défenses du III. Reich s’effondrent sous les coups de boutoir de l’Armée Rouge depuis le déclenchement de l’opération Vistule-Oder.

Publicités

L’auteur Lukasz GLADYSIAK, Polonais, cumule deux avantages significatifs. D’abord, il n’est pas Français, ce qui lui permet de prendre un peu de champ par rapport aux habituels déchirements tricolores. Ensuite, comme régional de l’étape, il est familier du terrain. Bref, ce qui l’intéresse, ce n’est pas tant le côté politique, mais les combats qui se sont déroulés sur cette terre. Et c’est certain que ceux de la 33. Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne les illustrent à merveille.

Les trente premières pages rappellent néanmoins les origines et l’historique de cette troupe perdue dont le destin est en effet plus ou moins soumis à la défaite à brève échéance quand elle est élevée au rang de division le… 10 février 1945, soit à peine un mois après le déclenchement de l’opération soviétique Vistule-Oder. Expédiée en Poméranie, elle arrive sur la ligne de front quand l’opération Sonnenwende est déjà consommée (cf. Batailles & Blindés n°89).

La description de l’engagement se situe clairement au niveau opérationnel en puisant dans les différents journaux de marche accessibles côté allemand. quelques témoignages sont introduits au milieu d’un texte descriptif. Les premiers accrochages sont meurtriers et la situation périlleuse.

Tirant partie de ses origines régionales, l’auteur accorde de l’importance à la description des lieux et la plupart des photos permettent de visualiser le terrain : un atout rare.

Deux paragraphes sont consacrés à la disparition d’Edgar PUAUD. Sans apporter de révélation et sans affirmer quoique ce soit, mais en listant les différentes hypothèses qui circulent en fonction des sources.

En moins de trois semaines, les deux régiments de la division sont disloqués et anéantis, seuls quelques survivants parviennent à s’échapper de Kołobrzeg (Kolberg à l’époque) avec la Korpsgruppe von Tettau.

Alors qu’il se concentre sur la description des lieux et les replace dans le contexte des combats, il est seulement dommage que la cartographie ne fasse pas l’objet d’un traitement qualitatif. Les quelques cartes des archives allemandes reproduites en noir & blanc ne sont pas très lisibles et ne montrent pas la dynamique des mouvements des deux camps, d’autant que la géographie des lieux n’est pas tellement maîtrisée par le lecteur lambda. La région ayant changé de nationalité après la guerre, l’annexe comprenant la transcription des noms des localités entre l’Allemand et le Polonais est bien utile.

Le texte mériterait également d’intégrer davantage la vision militaire soviétique et polonaise pour offrir un texte plus équilibré et surtout dérouler les événements avec un regard à 360°. Les mentions faites des quelques témoignages des unités polonaises qui s’opposent aux Français à Kolberg montrent tout l’intérêt de compléter ainsi des archives plutôt lacunaires côté Wehrmacht.

Prenant du recul pour donner une vision opérationnelle sans se focaliser uniquement sur les récits d’hommes tels que les constituent les livres témoignages ou ceux de Jean MABIRE, Fated to Defeat offre un éclairage bien utile à l’historiographie des volontaires français et aux combats en Poméranie en général.

Les témoignages français sont généralement très intéressants mais manquent de recul opérationnel pour se focaliser sur les hommes à l’exemple de Pour la France, pour l’Europe. Fated to Defeat se focalise d’abord sur les engagements et les lieux des combats en Poméranie.

Sommaire

  • List of Illustrations
  • Introduction
  • Collaps of the Third French Republic
  • From Wehrmacht Legion to SS Brigade
  • Destination Pomerania
  • Death of the Division
  • Back to the Baltic
  • Epilogue
  • Appendices
    • Select Biographies
    • Waffen-SS foreign units rank and their British equivalents
    • Tables
    • Gazetteer of Pomeranian Towns
  • Bibliography
  • Index

1 réflexion sur « Fated To Defeat, 33rd Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne in the Struggle for Pomerania 1945 (Helion, 2021) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.