2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015)

Méconnue, parfois décriée, l’armée belge se bat dix-huit jours face à l’invasion allemande de mai 1940. Ses combats ne se résument pas à la chute du fort d’Eben-Emael ou aux actions des Chasseurs ardennais dans les Ardennes. Totalement déstabilisée par le franchissement du canal Albert au sud de Maastricht dès les premières heures du 10 mai 1940, l’armée belge se reprend et parvient à reconstituer un front défensif. L’effondrement du front français au débouché des Ardennes et l’impossibilité de stopper les divisions blindées allemandes sur la Sambre scellent indirectement le sort de la Belgique. Sa capitulation est vécue comme une trahison par ses alliées qui ne peuvent cependant plus rien pour elle. La British Expeditionary Force (BEF) ne pense plus qu’à s’échapper et les Français luttent pour leur survie en oubliant leurs alliés (cf. La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique). Un article qui redore quelque peu le blason de l’armée belge dont les combats méritent d’être mieux explorés par l’historiographie.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°59 (Mars & Clio, 2015) »
Publicités

Nebeltruppen (Histoire & Collections, 2019)

Dans les armes nouvelles nées durant la Seconde Guerre mondiale, les lance-roquettes ou lance-fusées figurent en bonne place. L’historiographie retient notamment les orgues de Staline de l’Armée rouge, mais à la différence des Soviétiques, les Allemands font de cette arme un véritable supplétif à l’artillerie de campagne traditionnelle. C’est donc un complément parfait à l’ouvrage paru chez Caraktère au sujet de l’Artillerie de campagne de la Wehrmacht.

Lire la suite « Nebeltruppen (Histoire & Collections, 2019) »

La guerre inéluctable (Presses Universitaires de Rennes, 2020)

PUR 2020 CATRON Simon La guerre ineluctableDe « l’étrange défaite de 1940 » ressort traditionnellement l’image d’un haut-commandement français dépassé, absent, incompétent. Au moment des combats de mai et juin 1940, mais également dans les années qui précèdent. Une légende construite dès Vichy et entretenue après-guerre par la geste gaullienne pour conforter la stature visionnaire du chef de la France Libre. Comme il était logique, mais quelque peu refoulé, la réalité est en fait beaucoup plus complexe. Sans pour autant absoudre de tous les maux, ceux qui sont aux manettes et qui n’en portent pas moins la responsabilité de l’effondrement français. Lire la suite « La guerre inéluctable (Presses Universitaires de Rennes, 2020) »

Von Rundstedt, le maréchal oublié (Perrin, 2020)

80 ans après la défaite française de 1940 et 75 ans celle du III. Reich, voilà enfin une biographie (en français de plus)  de l’un des principaux commandants opérationnels de la Wehrmacht de 1939 à 1945. L’exercice est d’autant plus méritoire que les sources premières sur l’homme sont rares. Mais cela n’empêche pas son auteur Laurent SCHANG de nous en faire un portrait complet et éloquent qui apporte une pierre essentielle à l’historiographie de l’avènement du III. Reich, de la faillite morale de l’un de ceux qui aurait dû être un garde fou comme doyen de l’armée dans les années qui précèdent la Seconde Guerre mondiale. Certainement moins convaincu politiquement que certains de ses plus jeunes collègues (il est cependant difficile de savoir ce qu’il pensait réellement), n’aspirant qu’à une retraite paisible, il se retrouve en première ligne et se laisse manipuler par HITLER sans réellement résister. Un destin accepté faute de caractère pour se rebeller.

Lire la suite « Von Rundstedt, le maréchal oublié (Perrin, 2020) »

Aérojournal n°75 (Caraktère, 2020)

Aerojournal 075Toutes les cocardes alliées s’y sont mises, mais en vain… Quand les Allemands déclenchent l’offensive le 10 mai 1940, le principal corps de bataille allié entre en Belgique et pousse jusqu’en Hollande où viennent de se poser les parachutistes allemands. Mais la décision se fait dans le massif ardennais. Quand la Meuse est franchie, le front français se déchire inexorablement… Lire la suite « Aérojournal n°75 (Caraktère, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°87 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale 087Cultivant à fond l’art de la réflexion et de l’étude de l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale, ce numéro comble les amateurs de ce style.

Le dossier principal concerne en effet la notion de mythe qui s’attache à certaines facettes du conflit et évoque l’influence inévitable de sa propre époque sur les interprétations, même si le recul du temps aide à avoir une connaissance plus objective et moins passionnée. La Seconde Guerre mondiale appartient certes à un passé récent mais nombre de clivages contemporains y puisent leur origine. D’une part, toutes les archives ne sont pas encore ouvertes (notamment celles de l’ancienne URSS) et d’autre part, ses conséquences ne sont pas les mêmes vues d’un pays ou d’un autre. La chute du Mur de Berlin a redonné la parole aux pays de l’ancien Pacte de Varsovie. Force est de constater que la vision du déclenchement de la guerre en Europe n’est pas la même que l’on soit issu d’un pays de l’Ouest n’ayant à souffrir « que » de l’occupation allemande ou d’un pays de l’Est qui s’est vu affligé une double peine, celle de l’occupation allemande puis son remplacement par celle soviétique. Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°87 (Mars & Clio, 2019) »

Batailles n°87 (Ysec, 2019)

Batailles 087Plusieurs bonnes nouvelles sont au menu de ce numéro du magazine Batailles. La première concerne le champ éditorial qui confirme sa volonté de s’extirper de la seule Seconde Guerre mondiale pour aborder les conflits se situant immédiatement avant et après. Batailles a pris l’habitude de proposer un article à chaque numéro sur les guerres de décolonisation (voir aussi le hors-série n°8), mais le sujet sera renforcé dans les prochaines parutions. Tant mieux ! Car le sujet reste vaste et bénéficie d’une couverture bien moindre que la Seconde Guerre mondiale. Dans le cas présent, il s’agit de l’opération franco-britannique sur Suez, ou plutôt de sa préparation… Lire la suite « Batailles n°87 (Ysec, 2019) »

Case White, The Invasion of Poland, 1939 (Osprey, 2019)

Osprey 2019 FORCZYK Robert Case WhiteQuelques semaines après la sortie de First to Fight écrit par Roger MOORHOUSE, voici un second ouvrage tout aussi passionnant et indispensable sur l’invasion de la Pologne. De quoi renouveler définitivement une historiographie biaisée depuis 1945 compte tenu de l’ambiguïté des relations avec l’URSS et de l’influence communiste sur l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à la chute du Mur de Berlin. Lire la suite « Case White, The Invasion of Poland, 1939 (Osprey, 2019) »

Aérojournal n°73 (Caraktère, 2019)

Aerojournal 073Un bombardier massif portant la marque de l’US Air Force au-dessus d’un champignon atomique : la couverture de ce numéro d’Aérojournal aiguise de suite la curiosité ! Pourtant, ce n’est ni un B-29, ni un B-17… Ses formes ne sont pas furtives et ce n’est pas non plus un drone… La Guerre froide est donc bien au menu avec le Convair B-36 Peacemaker dont les premières études sont lancées quelques mois après le plus gros de la bataille d’Angleterre et peu avant l’invasion de l’URSS. La taille du projet est à l’échelle de la puissance aéronautique américaine. La carrière opérationnelle est relativement courte, le nombre d’appareils assemblés dépasse les trois cent dont 10% sont perdus sur accident… Bref, une autre époque. Passionnant. Lire la suite « Aérojournal n°73 (Caraktère, 2019) »

First to Fight, The Polish War 1939 (The Bodley Head, 2019)

Bodley Head 2019 MOORHOUSE Roger First to FightL’invasion de la Pologne en septembre 1939 marque le commencement de la Seconde Guerre mondiale en Europe… Evénement majeur donc, mais finalement si peu connu.

Avec un titre qui claque (« premiers à combattre »), Roger MOORHOUSE propose une lecture renouvelée, globale de cette invasion qui aboutit au dépeçage de la Pologne et entraîne la Grande-Bretagne puis la France dans la guerre contre l’Allemagne.  Lire la suite « First to Fight, The Polish War 1939 (The Bodley Head, 2019) »