Divisions blindées allemandes

Des trois premières unités mise en place en 1935 à la Panzer-Division Clausewitz levée en avril 1945, l’Allemagne déploie un total près d’une soixantaine de divisions blindées au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle combattent essentiellement en Europe dans tous les engagements majeurs. Quelques unes sont également expédiées en Afrique du Nord. Les premières divisions totalement détruites le sont à Stalingrad. Leur composition, leur organisation et leur dotation varient énormément au cours du conflit. Les unités engagées et levées dans les derniers mois du conflit sont parfois très faibles et n’ont de division que le nom. Particularité des luttes d’influence au sein du III. Reich, la Waffen-SS et la Luftwaffe déploient également leurs propres divisions blindées.

Historique

Bibliographie :

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Heer (Heimdal, 1997)

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Luftwaffe et Waffen-SS  (Heimdal, 1998)

Vincent BERNARD, Panzerwaffe, les fauves de la Wehrmacht, tour d’horizon des divisions blindées du Heer, in 2e Guerre Mondiale n°75 (Mars & Clio, 2018)

Stephan CAZENAVE, Les régiments blindés de la Waffen-SS, volume 1, in Batailles & Blindés hors-série n°31 (Caraktère, 2016)

Stephan CAZENAVE, Les régiments blindés de la Waffen-SS, volume 2, in Batailles & Blindés hors-série n°35 (Caraktère, 2018)

Eric DENIS, Les bases fondatrices de l’emploi des Panzer-Divisionen, in 1940, la Wehrmacht de Fall Gelb (Economica, 2018)

Heinz GUDERIAN & Benoît LEMAY, Souvenirs d’un soldat (Perrin, 2017)

Pierre PETIT, Le Panzer IV lang, la naissance d’un char de combat, in Trucks & Tanks Magazine n°46 (Caraktère, 2014) : article de dix pages retraçant l’évolution du Panzer IV conçu initialement comme char d’accompagnement (Begleitwagen) en char de combat avec un armement renforcé après les premières rencontres avec le T-34/76 durant l’opération Barbarossa avec l’introduction d’un canon long sur les versions Ausf. F2 et Ausf. G et expliquant les contraintes de dotation au sein des divisions blindées allemandes durant la deuxième partie de la Seconde Guerre mondiale – Photos, profils couleurs.

Nicolas PONTIC, La Panzerwaffe du dernier quart d’heure, entre « pompiers du front » et unités fantômes, in Ligne de Front hors-série n°39 (Caraktère, 2020) : article de trente pages sur l’arme blindée allemande en 1945 (réorganisation et harmonisation des Panzer-Divisionen autour du Typ 1945, infanterie mécanisée, nouvelles unités comme les Panzer-Division Schlesien, Panzer-Division Holstein, Panzer-Division Kurmark, Panzer-Division Clausewitz, Panzer-Division Müncheberg, utilisation des chasseurs de chars pour compenser le manque de chars) – Photos, profils couleurs.

Max SCHIAVON, Stratégie, tactique et règles d’emploi des armes de la Wehrmacht (1ère partie), genèse et phase offensive, in Ligne de Front n°74 (Caraktère, 2018)

Jacques SCIPION et Franck BACHMANN, Les personnels d’entretien et de réparation des Panzer, 1939-1945, in Militaria416 (Histoire & Collections, 2020) : article de quatorze pages sur les ateliers de maintenance des divisions blindées allemandes détaillant leur organisation et les tenues des hommes qui y travaillent – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque (Drillichanzug 1933, Blau Arbeit Drillichanzug, Moleskinsschutzanzug, insignes de fonction et spécialité, pattes d’épaule, documents).

Laurent TIRONE, Panzer en Normandie, des fauves en cage, in Ligne de Front n°71 (Caraktère, 2018)

Laurent TIRONE, Comment la Panzerwaffe a perdu la guerre, l’illusion de la supériorité technologique, in Trucks & Tanks Magazine n°55 (Caraktère, 2016) : article de vingt-quatre pages d’historique de l’arme blindée allemande analysant les différentes phases de supériorité des chars allemands et des divisions blindées allemandes durant la Seconde Guerre mondiale (la révolution stratégique 1919-1939, Pologne 1939 : l’apprentissage à la dure, France 1940 : l’âge d’or des Panzer, entre confiance et arrogance, forces et faiblesses de la Wehrmacht, Barbarossa 1941, des réponses tactiques à des problèmes stratégiques, Fall Blau 1942 – l’ultime campagne ?, l’erreur de Stalingrad, la bataille décisive encore et toujours, que faire à l’Est ?, Koursk 1943 – la surenchère technologique, l’illusion de la technologie) – Photos, profils couleurs.

Laurent TIRONE, Panzer-Division Typ 1944, la somme de toutes les expériences, in Trucks & Tanks Magazine n°34 (Caraktère, 2012) : article de vingt-huit pages sur l’organisation et l’équipement des divisions blindées allemandes en 1944 décrivant leurs principales composantes (chars, infanterie, artillerie, reconnaissance, défense antiaérienne, lutte antichar) et les principaux matériels (Panzer IV, Panzer V, Bergepanzer V, SdKfz 251, SdKfz 251/9, SdKfz 251/17, Opel Blitz Typ S, Geschützwagen III/IV Hummel, SdKfz 234, Panzer II Ausf. L, SdKfz 250/8, SdKfz 7/1, Jagdpanzer IV, Sturmgeschütz (StuG) III) – Photos, ordres de bataille, profils couleurs.

Hugues WENKIN, Combattre dans un Panzer !, in 39/45 Magazine351 (Heimdal, 2018) : article de seize pages décrivant la vie des équipages des chars des divisions blindées allemandes  au cours de la Seconde Guerre mondiale, de la formation au combat en passant par l’organisation de l’équipage et au niveau des unités tactiques avec une description de l’évolution au cours du conflit – Photos.