Erwin ROMMEL

Bibliographie :

Georges BERNAGE, Bibliothèque bataille de Normandie, Souvenirs d’un soldat par Heinz Guderian, in Normandie 1944 Magazine n°35 (Heimdal, 2020) : article d’un page sur les mémoires rédigées par Heinz GUDERIAN (Souvenirs d’un soldat) commentant plus particulièrement la controverse sur le positionnement des divisions blindées allemandes entre Leo GEYR von SCHWEPPENBURG et Erwin ROMMEL dans l’attente du Débarquement allié et la volonté de se dernier de conserver à disposition la 2. Panzer-Division puis finalement la 116. Panzer-Division en vue de l’attentat du 20 juillet 1944.

Nicolas BERNARD, Erwin Rommel, Deutschland über alles ou l’Allemagne avant tout !, in Batailles & Blindés n°2 (Caraktère, 2004) : article de dix-neuf pages concernant Erwin ROMMEL, son parcours avant la Seconde Guerre mondiale, son rôle à la tête de la 7. Panzer-Division puis en Afrique du Nord, son rôle dans l’édification du Mur de l’Atlantique et enfin commandant de la Heeresgruppe B durant la bataille de Normandie ainsi que son positionnement par rapport à l’attentat du 20 juillet 1944 – Photos.

Frédéric DEPRUN, 116. Panzer-Division, outil de sédition ? Rommel/Schwerin, deux destins croisés, mai/juillet 1944, in Normandie 1944 Magazine n°33 (Heimdal, 2019) : article de trente-deux pages sur le rôle qui aurait été attribué à la 116. Panzer-Division en cas de réussite de l’attentat du 20 juillet 1944, le parcours de son Kommandeur Gerhard von SCHWERIN, ses relations avec Erwin ROMMEL, Hans SPEIDEL et Sepp DIETRICH, son rôle ambigu à Aix-la-Chapelle, l’implication du haut commandement à l’Ouest dans la résistance allemande, la traversée de la Seine lors du transfert en Normandie – Photos, cartes, reproductions de documents d’époque.

Vincent DUSSUTOUR, Le parcours exceptionnel d’un jeune Normand, in Normandie 1944 Magazine25 (Heimdal, 2017) : article d’onze pages sur le parcours de Bernard MICHEL qui croise Erwin ROMMEL dans les premiers jours de la bataille de Normandie immédiatement après le Débarquement et dont le père transmet l’information de la présence du quartier-général de Fritz WITT de la 12. SS-Panzer-Division qui aboutit au bombardement qui le tue, qui assiste à la libération de Caen – Photos, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Peter MARGARITIS, Countdown to D-Day, The German High Command in Occupied France, 1944 (Casemate, 2019) : livre de plus de six cent pages décrivant au jour-le-jour l’activité des états-majors allemands (Heeresgruppe B, OB West, Panzergruppe West) à l’Ouest les six mois avant le Débarquement en Normandie, de la nomination d’Erwin ROMMEL au début de l’invasion grâce aux carnets, écrits et interviews de témoins de l’époque donnant une vision de l’intérieur du quotidien et des décisions prises par les principaux décideurs (dont Gerd von RUNDSTEDT) en charge de la défense du Mur de l’Atlantique qui cherchent à déterminer la meilleure tactique à appliquer et à cerner les intentions de l’adversaire – Photos, cartes.

Laurent SCHANG, Von Rundstedt, le maréchal oublié (Perrin, 2020) : livre de près de quatre cent pages sur l’itinéraire de Gerd von RUNDSTEDT lors de la Première Guerre mondiale, durant l’Entre-deux-guerres et la Seconde Guerre mondiale où sont plus particulièrement abordés le rôle et le positionnement de la Reichswehr face à la prise de pouvoir d’Adolf HITLER, l’implication de Gerd von RUNDSTEDT avec Erich von MANSTEIN dans les plans d’invasion de la Pologne (Fall Weiß) et à l’Ouest (Fall Gelb), son commandement des Heeresgruppen Süd et A en Pologne, dans les Ardennes, en France (notamment Sedan, Arras, Dunkerque et Fall Rot) et en URSS durant l’opération Barbarossa puis de l’OB West avec lequel il dirige l’opération Anton (invasion de la zone libre) puis prépare, avec de nombreux débats stratégiques sur le Mur de l’Atlantique et le positionnement des réserves blindées avec Erwin ROMMEL, la défense face à un attendu débarquement allié qui se produit finalement le 6 juin 1944 aboutissant à la bataille de Normandie qui aboutit au second limogeage du maréchal avant de présider le tribunal d’exception pour juger les conjurés de l’attentat du 20 juillet 1944, de représenter Adolf HITLER aux funérailles d’Erwin ROMMEL et d’être de nouveau rappelé pour diriger les unités allemandes à l’Ouest durant notamment la contre-offensive des Ardennes avant d’être définitivement démis de ses fonctions lors du franchissement du Rhin par les Alliés – Cartes.

Pierre STUTIN, Tonnerre sur la Wolfschanze, in 39/45 Magazine n°2 (Heimdal, 1983) : article de sept pages sur la stratégie allemande à l’Ouest en attendant le Débarquement allié (opération Overlord), le débat sur le positionnement des réserves blindées entre Gerd von RUNDSTEDT et Erwin ROMMEL (ce dernier souhaitant positionner par exemple la 12. SS-Panzer-Division à la base du Cotentin et la 130. Panzer-Lehr-Division en arrière de Bayeux), les faiblesses du Mur de l’Atlantique (Atlantikwall) et le questionnement sur le lieu possible de l’attaque alliée – Photos, cartes.

Pierre STUTIN, 5 juin 1944, la 21. Panzer-Division, in 39/45 Magazine1 (Heimdal, 1983) : article de sept pages sur la composition de la 21. Panzer-Division à la veille du Débarquement en Normandie avec la revue détaillée de l’ensemble de ses composantes et de son ordre de bataille ainsi que son rôle dans la controverse qui agite les états-majors allemands entre la stratégie prônée par Erwin ROMMEL de positionner les unités blindées près des côtes et celle de Gerd von RUNDSTEDT de se créer de grandes masses de manœuvre pouvant contre-attaquer massivement après un débarquement – Photos, ordres de bataille, cartes.

Luc VANGANSBEKE, L’ennemi, les forces allemandes en France, in Ligne de Front hors-série n°34 (Caraktère, 2018) : article de neuf pages sur le dispositif allemand, plus particulièrement en Normandie, pour s’opposer à un prévisible débarquement avec évocation des débats stratégiques qui secouent le haut-commandement à l’Ouest notamment entre Erwin ROMMEL et Gerd von RUNDSTEDT – Photos, cartes.

Hugues WENKIN, Rommel, limogé en 1943 ?, in 39/45 Magazine n°358 (Heimdal, 2019) : article de seize pages sur le remplacement d’Erwin ROMMEL par Hans-Jürgen von ARNIM à la tête de la Heeresgruppe Afrika juste après l’échec de l’opération Capri en Tunisie, changement dans lequel Albert KESSELRING joue un rôle prépondérant – Photos.

Publicités