Publicités

Archive

Posts Tagged ‘3rd US Army’

Mook 1944 hors-série n°1 (Weyrich, 2019)

27 octobre 2019 Laisser un commentaire

Mook 1944 HS 001Très similaire sur la forme aux numéros réguliers de Mook 1944 (voir 1/2019 et 2/2019), ce hors-série est fondamental pour appréhender dans leur ensemble les ratés alliés après la bataille de Normandie. L’impossibilité de boucler à temps la poche de Falaise, l’échec de Market-Garden ou le coup de frein de Patton en Lorraine sont bien connus. Mais ces échecs ne sont pas les seuls et ne peuvent masquer les « autres » qui sont au moins tout aussi importants. Cela n’empêche de véritables succès tactiques, de longues chevauchées que seules les pannes d’essence arrêtent. Indispensable donc pour combler les trous historiographiques de la Libération. Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés hors-série n°40 (Caraktère, 2019)

24 juillet 2019 Laisser un commentaire

Batailles et Blindes HS 040Lorraine 1944 ou l’illustration des difficultés alliées face au redressement allemand sur le Front de l’Ouest immédiatement après la Normandie… Dans ces combats, finalement tout le monde y perd, à l’exception des Soviétiques : les Alliés ne seront pas à Berlin avant eux et les Soviétiques davantage en position de force à Yalta en février 1945 qu’à Moscou en octobre 1944. De leurs côtés, les Allemands laissent passer l’occasion de donner quelques sérieux coups de griffe dont les effets auraient été bénéfiques lors de la bataille des Ardennes. Lire la suite…

Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016)

5 août 2018 5 commentaires

En complément de plusieurs ouvrages consacrés à l’armée allemande (Afrikakorps, l’armée de Rommel, Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, L’armée d’Hitler), ou au Débarquement (Les divisions du Débarquement, Les opérations aéroportées du Débarquement), sans compter un nombre conséquent d’articles parus notamment dans le magazine 2e Guerre Mondiale, Benoît RONDEAU s’attaque avec brio aussi aux généraux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale.

En témoigne ce Patton, avant de revenir à Rommel.

L’auteur puise dans les écrits de l’intéressé et de ses contemporains pour alimenter sur une base chronologique la trame de son livre. Son recul et surtout sa connaissance de certains théâtres d’opérations (Afrique du Nord, Normandie) lui permettent d’offrir un texte équilibré qui tient compte aussi de la perception de l’adversaire. Loin des récits politiquement corrects qui tendent à orienter les lecteurs avec des yeux contemporains, Benoît RONDEAU se garde de porter un jugement sur les opinions de George PATTON, bien qu’elles soient particulièrement bien tranchées et parfois sulfureuses. Elles font néanmoins partie intégrante du personnage dont il faut aussi savoir différencier les provocations des intimes convictions. Les actes traduisent plus le sentiment profond que les paroles qui relèvent parfois du théâtre. L’exemple de PATTON est à cet égard criant.

Car le sujet de cette biographie est à l’évidence un personnage. Bien plus complexe que ses propos crus peuvent laisser transparaître. Seule certitude, son ego est gigantesque. Contrairement à certains de ses contemporains et aux « grandes » individualités (réelles ou supposées) qui font partie intégrante de l’Humanité et de tout groupe humain (hier, aujourd’hui et demain), il ne s’en cache pas et l’assume pleinement. Lire la suite…

39/45 Magazine n°350 (Heimdal, 2018)

350ème numéro de 39/45 Magazine pour les Editions Heimdal ! Ca commence à faire… Le sommaire est en tout point conforme à la ligne éditoriale du moment et très ciblé sur des parcours individuels.

C’est tout d’abord le parcours de l’as américain Leonard Kyle « Kit » CARSON qui écume le ciel européen à bord de son P-51 Mustang du 357th US Fighter Group. Les photos qui illustrent l’article sont issues des archives officielles avec quelques beaux clichés en couleurs reproduits en grand format. Après avoir décrit assez brièvement le parcours de l’as, l’auteur brosse un rapide portrait du P-51 avant de citer des témoignages du pilote issus de son autobiographie classés par thème (escorter les bombardiers, garder un cap, mitrailler des cibles terrestres, etc.). Malgré la domination aérienne alliée au-dessus de l’Europe, les pertes n’en sont pas moins sensibles comme le montrent quelques statistiques de l’unité citées sur le nombre d’avions perdus, de pilotes tués, d’accidents… Lire la suite…

Ligne de Front n°72 (Caraktère, 2018)

Les Editions Caraktère propose ici un numéro de Ligne de Front particulièrement bien ficelé qui recèle une mine d’articles sur des sujets très peu étudiés voire inédits. De quoi largement pardonner un sommaire à nouveau exclusivement dédié à la Seconde Guerre mondiale… Mais très loin d’être germano-centré !

L’étude sur le Frontovik, le soldat soviétique, judicieusement sous-titré cet inconnu, permet de découvrir l’étonnante modernité de l’Armée Rouge : gilets de protection, sniping lourd, appareils individuels de vision infrarouge, fusils d’assaut. De quoi remettre en cause la vision de rusticité qui l’entoure encore aujourd’hui. Et comme le souligne l’éditorial, l’Armée Rouge était en avance sur son adversaire germanique dans le domaine du combat d’infanterie.

L’armée américaine est également bien présente dans les pages de ce numéro au travers de l’historique de la 3rd US Army de George PATTON et des parachutistes de l’US Marine Corps. La chevauchée de PATTON à travers la France à l’été 1944 et les combats en Lorraine à l’automne sont loin d’être parfaits. La réactivité et la flexibilité de la 3rd US Army en décembre 1944 face à la contre-offensive allemande des Ardennes permettent de doucher définitivement les espoirs allemands de renverser la situation militaire à l’Ouest et surtout de repousser les unités de la 7. Armee et de la 5. Panzer-Armee sur leurs lignes de départ. Les pertes américaines sont néanmoins conséquentes. Décembre 1944 et janvier 1945  sont les mois les plus coûteux en hommes et en matériels pour la 3rd US Army. Lire la suite…

First US Army (Heimdal, 2004)

14 février 2016 1 commentaire

Heimdal 2004 BERNAGE Georges First US Army

Les deux atouts de cet album sont l’iconographie particulièrement fournie et le résumé chronologique des principaux événements.

Mais, ce sont bien les seuls ! Certes la qualité est au rendez-vous, mais l’amateur éclairé restera sur sa faim, les pages de texte étant réduites à deux ou trois par chapitre… Ne cherchez pas une analyse, une mise en valeur des événements, une avancée dans la recherche historique… Lire la suite…

Catégories :Livres, Recension, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Batailles hors-série n°1 (Ysec, 2014)

25 janvier 2016 Laisser un commentaire

Batailles HS 001

Indispensable ! Ce premier numéro hors-série de l’époque Ysec apporte du neuf sur la bataille de Normandie et sur l’armée américaine. Loin de retracer les combats qui marquent l’itinéraire de l’armée américaines de ses têtes de pont à la percée d’Avranches, il s’attarde sur quelques points caractéristiques de l’US Army dont certains sont des atouts indéniables, sans pour autant occulter la face sombre des GI’s à propos des vols, viols et meurtres commis par certains de ses membres en Normandie.

Après ces thèmes (voir le sommaire ci-après), une petite vingtaine de pages balayent la liste des unités engagées en Normandie (armées, corps d’armées et divisions) en précisant les unités qui leurs sont attachées, les commandants et à un bref historique qui s’arrête à la Normandie. Petit regret, comme souvent, il y a peu d’éléments statistiques sur les effectifs, les dotations, les pertes ou les résultats des combats. Preuve qu’il existe encore de nombreuses pistes à explorer pour les chercheurs ! Lire la suite…