Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Bastogne 1944’

39/45 Magazine n°5 (Heimdal, 1985)

10 novembre 2018 1 commentaire

Publié lors de l’hiver 1984/1985, ce numéro de 39/45 Magazine fait la part belle à la contre-offensive des Ardennes à l’occasion de son quarantième anniversaire avec un article de Jean-Paul PALLUD présentant les raisons et les préparatifs de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, son lancement et les causes de son échec. L’article de l’auteur de l’album mémorial paru en 1986 sur le même sujet complète son propos par quelques remarques sur les mythes et réalités de cette bataille (les opérations spéciales allemandes Greif et Stösser, Bastogne, les massacres et crimes de guerre commis par les Allemands notamment à Bande, Stavelot et Baugnez, le rôle de MONTGOMERY et des Soviétiques dans l’issue des combats). Un « matching » propose des clichés de 1944/1945 à des vues contemporaines à l’article (en l’occurrence quarante ans plus tard) des combats. Egalement à découvrir une interview du conservateur du Bastogne Historical Center et une présentation du musée tel qu’il était à l’époque (il a bien changé depuis). Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés hors-série n°18 (Caraktère, 2012)

1 novembre 2018 2 commentaires

Deuxième volet de l’étude consacrée à l’offensive allemande des Ardennes en décembre 1944 commencée avec le hors-série n°17, ce numéro de Batailles & Blindés aborde la période du 20 au 26 décembre. Après avoir réussi à percer le front américain entre Saint-Vith et Echternach, alors que la 6. SS-Panzer-Armee reste irrémédiablement bloquée devant la crête d’Elsenborn, les pointes blindées allemandes de la 5. Panzer-Armee tentent d’atteindre la Meuse.

Les décisions américaines, et notamment celles d’EISENHOWER, tant sur l’envoi de renforts que sur la réorganisation de commandement qui voit MONTGOMERY prendre sous son autorité toutes les unités au Nord du saillant qui se forme, vont finir de torpiller l’offensive allemande dont les débuts ont été laborieux. Lire la suite…

Ardennes album mémorial (Heimdal, 1986)

1 novembre 2018 2 commentaires

Une dizaine d’années après leur fondation, les Editions Heimdal se lancent dans la publication d’ouvrages massifs de cinq-cent pages environ illustrés d’un millier de photos qui restent depuis une de ses spécialités. Le premier d’entre eux est consacré à la bataille de Normandie. Vient ensuite celui sur la campagne de Lorraine. Le troisième traite de la bataille des Ardennes.

Présenté de façon très classique, tant sur le fond que sur la forme, ce livre procure une base documentaire essentielle sur l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, la dernière tentative allemande de changer le destin des armes à l’Ouest en cette fin d’année 1944.

Dans la dernière partie de l’ouvrage sont abordées les opérations Bodenplatte et Nordwind dont l’intérêt et la conception sont indissociables de l’offensive des Ardennes. Lire la suite…

2e Guerre Mondiale n°80 (Mars & Clio, 2018)

28 octobre 2018 Laisser un commentaire

Tout d’abord, il faut apprécier la rubrique des actualités et des recensions. Celles-ci concernent à la fois des ouvrages classiques et quelques pépites peu connues et à découvrir. Loin d’être des reprises de présentations promotionnelles, mais de réelles critiques originales, elles sont d’autant plus appréciables ! A noter le bon accueil fait à la Wehrmacht de Fall Gelb, au quatrième tome du Mémorial de la bataille de France ou des Témoins d’acier de la bataille des Ardennes (tomes 1 et 2). A découvrir, la bande dessinée d’un Français dans la tourmente.

Les combats de la Résistance française sont encore mal connus malgré quelques héros magnifiés, l’image des renseignements fournis aux Alliés en prévision du Débarquement ou encore la Libération de Paris. L’article sur le rôle du SOE britannique auprès des Français est donc passionnant d’autant qu’il est très bien illustré. Les copies de rapports d’époque sont très instructifs sur les termes employés du moment et les éléments rapportés. Ils méritent le détour et sont facilement accessibles au public francophone puisque rédigés en Français… Lire la suite…

39/45 Magazine n°352 (Heimdal, 2018)

24 octobre 2018 2 commentaires

Comme le souligne le rédacteur-en-chef et fondateur de 39/45 Magazine dans son éditorial, l’Histoire est une recherche perpétuelle. Concernant plus particulièrement la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses facettes restent à découvrir compte tenu de l’ampleur du conflit. Nombre d’entre elles sont aussi aussi à retravailler en raison des biais politiques et idéologiques qui marquent non seulement le conflit lui-même mais aussi son étude.

L’Histoire de la Résistance française fait partie de ces thèmes plombés par les fractures françaises issues de l’Entre-Deux-Guerres, exacerbées par la défaite de 1940, entretenues par les oppositions politiques d’après 1945 qui perdurent encore jusqu’à nos jours. Connaître et comprendre la construction de la Résistance française, c’est pénétrer dans les dédales d’une histoire volontairement non réconciliée. N’étant pas indiqué sur la couverture, l’article sur l’Armée Secrète lève partiellement un voile. Se croisent des mouvements de convictions diverses, des anciens de l’Armée d’Armistice, des structures destinées à soustraire du matériel au contrôle allemand par les autorités françaises de Vichy, des commandos britanniques et américains… L’unification des mouvements entamée par Jean MOULIN est loin d’être une sinécure mais c’est au final une vraie réussite. Les attentats, les sabotages et les maquis qui fleurissent en 1944 en sont le résultat. Reste une part d’ombre : celles des infiltrations allemandes et communistes. Oui, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre et recoudre les blessures issues de cette époque. Lire la suite…

39/45 Magazine n°351 (Heimdal, 2018)

23 septembre 2018 5 commentaires

Le livre de Roman TÖPPEL a véritablement bouleversé l’appréciation de la bataille de Koursk. En témoigne l’épais dossier (quarante-neuf pages) de ce numéro de 39/45 Magazine qui passe en revue cette page épique de la guerre germano-soviétique et qui modernise le livre édité sur le sujet par les Editions Heimdal en 1998 à une époque où les chiffres couramment admis étaient tronqués par la propagande soviétiques et les écrits allemands d’après-guerre de quelques commandants en chef (notamment les souvenirs de GUDERIAN et ceux de MANSTEIN). Les illustrations reprennent cartes et profils du livre de François de Lannoy dont les très beaux profils dessinés par Erik GROULT à l’époque peints à la main… Un retour vers l’ère non numérique très appréciable !

Même si le thème peut parfois être plus qu’éculé, le sujet de l’arme blindée allemande continue de susciter curiosité et intérêt sous la plume d’un auteur de qualité. C’est le cas ici avec l’article de Hugues WENKIN qui revient sur la Panzerwaffe au cours de la Seconde Guerre mondiale sous l’angle des tankistes à l’intérieur de leur machine mais de la chaîne de commandement tactique. Si le titre n’est pas sans rappeler les articles publiés par les Editions Caraktère (Combattre dans un StuG, combatte dans un Panther, combattre dans un Tigre), les quelques pages permettent de comprendre les évolutions intervenues en quelques années, mais aussi les concepts plus stables comme la composition de l’équipe et la répartition des rôles à bord. Lire la suite…

Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016)

5 août 2018 2 commentaires

En complément de plusieurs ouvrages consacrés à l’armée allemande (Afrikakorps, l’armée de Rommel, Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, L’armée d’Hitler), ou au Débarquement (Les divisions du Débarquement, Les opérations aéroportées du Débarquement), sans compter un nombre conséquent d’articles parus notamment dans le magazine 2e Guerre Mondiale, Benoît RONDEAU s’attaque avec brio aussi aux généraux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale.

En témoigne ce Patton, avant de revenir à Rommel.

L’auteur puise dans les écrits de l’intéressé et de ses contemporains pour alimenter sur une base chronologique la trame de son livre. Son recul et surtout sa connaissance de certains théâtres d’opérations (Afrique du Nord, Normandie) lui permettent d’offrir un texte équilibré qui tient compte aussi de la perception de l’adversaire. Loin des récits politiquement corrects qui tendent à orienter les lecteurs avec des yeux contemporains, Benoît RONDEAU se garde de porter un jugement sur les opinions de George PATTON, bien qu’elles soient particulièrement bien tranchées et parfois sulfureuses. Elles font néanmoins partie intégrante du personnage dont il faut aussi savoir différencier les provocations des intimes convictions. Les actes traduisent plus le sentiment profond que les paroles qui relèvent parfois du théâtre. L’exemple de PATTON est à cet égard criant.

Car le sujet de cette biographie est à l’évidence un personnage. Bien plus complexe que ses propos crus peuvent laisser transparaître. Seule certitude, son ego est gigantesque. Contrairement à certains de ses contemporains et aux « grandes » individualités (réelles ou supposées) qui font partie intégrante de l’Humanité et de tout groupe humain (hier, aujourd’hui et demain), il ne s’en cache pas et l’assume pleinement. Lire la suite…