SS-Freiwilligen-Division Galizien / 14. Waffen-Grenadier-Division der SS / 1. Ukrainische-Division

Home » Index » Unités » Unités allemandes » Unités terrestres allemandes » Divisions d’infanterie allemandes » SS-Freiwilligen-Division Galizien / 14. Waffen-Grenadier-Division der SS / 1. Ukrainische-Division

Après la défaite de Stalingrad, les Allemands se décident à mettre sur pied des unités composées de volontaires issus des anciennes républiques soviétiques passées sous occupation allemande à l’issue de l’opération Barbarossa. Sans pour autant reconnaître l’existence d’une nation ukrainienne en tant que telle, ils font lancer un appel à volontaires en mai 1943 à l’initiative d’Otto von WÄCHTER pour constituer la SS-Freiwilligen-Division Galizien, nom d’une région dépendant autrefois dominée par l’Autriche-Hongrie. Engagée des opérations anti-partisans en février et mars 1944, la 14. Waffen-Grenadier-Division der SS se retrouve plongée dans la fournaise de Brody dans la foulée de l’opération Bagration qui explose la Heeresgruppe Mitte.

Une partie de ses éléments parvient à s’échapper de la poche avec les restes du XIII. Armee-Korps. L’unité reconstituée intervient ensuite en Slovaquie et termine la guerre en Autriche. Le 25 avril 1945, la division sort du giron de la Waffen-SS et devient la 1. Ukrainische-Division. Prisonniers, les hommes de l’unité échappent au sort réservé aux Osttruppen et aux supplétifs russes engagés aux côtés des Allemands en prétendant être Polonais car Galiciens avant tout.

Publicités

Historique

Insignes

L’insigne de la division représente les armes de la Galicie et non le trident ukrainien. Les couleurs (le bleu et le jaune) sont cependant communes avec celles de l’Ukraine officiellement depuis 1917.

Références connexes

Voir aussi…

Bibliographie

Repères bibliographiques

Le principal historique de la division se trouve dans le Dictionnaire de la Waffen-SS volume 3 écrit par Charles TRANG et paru en 2011 aux Editions Heimdal avec vingt-quatre pages. L’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022 génère plusieurs études sur le sujet, dont les articles parus dans 39/45 Magazine376 et n°377.

Livres

Magazines et périodiques