Mook 1944 n°5 (Weyrich, 2020)

Un numéro à ne rater sous aucun prétexte pour tous les amateurs de la bataille des Ardennes ! En effet, l’historiographie classique de cet affrontement se concentre traditionnellement sur les dix premiers jours des combats en oubliant que le front ne revient à sa position initiale que fin janvier 1945.

Publicités
Lire la suite « Mook 1944 n°5 (Weyrich, 2020) »

Ardennes 1944/1945 – vendredi 29 décembre 1944

Dans les Ardennes, les lignes se figent plus ou moins en attendant que chaque camp finisse de se réorganiser pour la suite des opérations. Cela n’empêche pas localement des affrontements violents. A la pointe du saillant, Rochefort est repris à la 2. Panzer-Division (voir Noël sanglant pour la 2. Panzer-Division, in 39/45 Magazine341) mais reste sur la ligne de front tandis les combats font rage à Sibret et Chenogne au sud-ouest de Bastogne (voir Les grenadiers du Führer, la Führer-Begleit-Brigade au combat, Ardennes, décembre 1944, in 39/45 Magazine n°295). Lire la suite « Ardennes 1944/1945 – vendredi 29 décembre 1944 »

Panzer Voran ! n°2 (à compte d’auteur, 1999)

Panzer Voran 002

Tout comme le premier, ce second numéro de Panzer Voran ! comporte dans sa première moitié des études relativement structurées (cela représente heureusement les deux-tiers des pages) tandis que la seconde relève plus d’un pêle-mêle. Lire la suite « Panzer Voran ! n°2 (à compte d’auteur, 1999) »

39/45 Magazine n°295 (Heimdal, 2011)

39/45 Magazine poursuit avec son numéro 295 l’exploration d’aspects peu connus de la Bataille des Ardennes en décembre 1944 et janvier 1945.

Après l’analyse de son avance de la Seine à la Roer en passant par la poche de Mons dans le n°294, la suite de l’étude sur la 3rd US Armored Division se penche sur l’engagement de cette unité lors de combats pour bloquer l’avance allemande et réduire ensuite le saillant. Essentiel pour comprendre comment les Américains endiguent l’offensive allemande et neutralisent la Kampfgruppe Peiper. Lire la suite « 39/45 Magazine n°295 (Heimdal, 2011) »