Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Franck SEGRETAIN’

Ligne de Front n°82 (Caraktère, 2019)

26 octobre 2019 Laisser un commentaire

Ligne de Front 082Ce numéro de Ligne de Front est bien plus riche et original qu’il n’y parait au-delà de quelques sujets classiques et bien connus des lecteurs des publications des Editions Caraktère (Villers-Bocage, engagement de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend le 7 juin 1944 et même K-Verband). Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

29 septembre 2019 Laisser un commentaire

Batailles et Blindes 093Derrière la couverture sur le fameux épisode du pont de Remagen, se cache un sommaire varié et percutant apte à combler l’appétit des lecteurs chevronnés et à aiguiser l’intérêt des plus novices. Mieux encore, ce numéro ouvre la porte à de très nombreuses pistes de lecture complémentaires. Preuve une nouvelle fois qu’il est possible de faire du bon, de l’original, sur la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite…

Batailles & Blindés n°92 (Caraktère, 2019)

2 août 2019 1 commentaire

Batailles et Blindes 092Déjà le retour de l’un des best-sellers des kiosques ? En tout cas, nouvelle couverture mettant à l’honneur Michael WITTMANN… Ouf, ce n’est ni Koursk, ni Villers-Bocage. Le texte, vivant, emmène les lecteurs dans l’hiver 1943/1944 en URSS dans les combats pour Jitomir. Le récit mériterait davantage de profondeur opérationnelle (les combats de cette époque sont assez méconnus mais pourtant intenses) mais il brosse un portrait des combats vus du char mettant bien en avant les qualités que doit avoir l’équipage, le rôle de chacun de ses membres, l’importance du coup d’œil tactique du chef de char et l’utilisation qui peut être faite du terrain. Un petit air de roman tout droit sorti des Ventres d’acier et de Vous ne mourrez pas… Mais tout à la gloire de l’as des Panzer allemands. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019)

Qu’il est passionnant ce numéro de Batailles & Blindés ! Histoire d’insister quelque peu sur l’intérêt de réellement élargir la ligne éditoriale hors de la Seconde Guerre mondiale, l’article sur la prise de Bassora par la Britannique en 2003 décrit un affrontement blindés contre blindés (Challenger 2 contre T-55) dans un contexte moderne, qui possède néanmoins nombre de similitudes avec les engagements de la période 1939/1945.

Mis à part les brèves d’actualités, le reste du sommaire se concentre donc sur la Seconde Guerre mondiale et montre qu’il reste encore énormément à écrire sur ce conflit et ses nombreux théâtres d’opérations. Le champ est large entre un rapide retour sur la possibilité d’une contre-attaque française entre le 20 et 24 mai 1940 pour couper les pointes blindées allemandes (rédigé par Erik BARBANSON auteur d’un historique sur les 2ème et 3ème DLM – cf. tome 1 et tome 2), le succès américain de l’opération Cobra qui décide de la bataille de Normandie et plus largement de la Libération de la France et de la Belgique, la réduction du triangle de la Roer début 1945 ou encore la tentative avortée de détruire les forces soviétiques sur l’Oder par une tenaille imaginée par Heinz GUDERIAN en février 1945 afin de temporiser le futur assaut sur Berlin. Bref, c’est du dense et ce n’est pas encore fini ! Lire la suite…

Batailles n°78 (Ysec, 2017)

18 mai 2017 1 commentaire

Batailles 078Généralement, les magazines de printemps et d’été se penchent sur le Débarquement en Normandie, cette fois-ci c’est un retour sur le drame de Dunkerque que nous propose ce numéro. Ce n’est pas le seul événement de mai 1940 qui est abordé puisqu’un article revient sur la bataille de Gembloux durant laquelle les cavaliers français font bonne figure face aux troupes blindées allemandes, avant de leur laisser le terrain mais surtout de se retrouver enfermer dans la gigantesque nasse qui se forme du fait de la rupture du front français sur la Meuse. A ce propos, il faut noter une erreur sur la maquette et dans le sommaire qui annoncent un article sur Porsche, de la Volkswagen au Tigre, alors le sujet abordé est la bataille de Gembloux. Lire la suite…

Ligne de Front n°66 (Caraktère, 2017)

22 février 2017 2 commentaires

ligne-de-front-066Ce numéro tourne autour de trois thèmes seulement, tous centrés sur la Seconde Guerre mondiale. Comme affiché en couverture, un dossier revient sur le parcours hors-norme de huit soldats du III. Reich, sur terre, sur et sous mer et dans les airs. Le sujet peut paraître rebattu. Certains diront, encore… Mais aux côtés de quelques as ultra connus (Kurt KNISPEL, Hans-Ulrich RUDEL, Erich HARTMANN, Otto KRETSCHMER) se cachent d’autres moins célèbres mais ont un palmarès tout aussi bien rempli (Matthäus HETZENAUER le sniper de la 3. Gebirgs-Division, Günther VIEZENZ le casseur de chars de la 28. puis de la 252. Infanterie-Division, Gerardus MOOYMAN le Hollandais avec son canon antichar, Ernst-Felix KRÜDER et ses 32 navires coulés ou abordés à bord de son corsaire Pinguin). C’est donc tout l’intérêt de découvrir ces as aussi variés. En espérant que leurs adversaires des autres belligérants bénéficient eux-aussi un jour d’une telle couverture, même si les palmarès ne sont en apparence pas aussi étoffés. Lire la suite…

2e Guerre mondiale n°57 (Mars & Clio Editions, décembre 2014 / janvier 2015)

27 novembre 2014 1 commentaire

revue_2gm_057Brouillard de la guerre et frictions clausewitziennes sont au menu de ce numéro de 2e Guerre Mondiale.

Tout d’abord, il faut saluer le dossier consacré à la bataille de Bastogne en décembre 1944, tant la partie consacrée à l’avance allemande que celle décrivant les efforts américains pour défendre la ville et faire sauter le siège. Il montre que le résultat n’était pas joué d’avance, ce qui souligne une fois de plus comment une succession de petits détails peut faire basculer le sort des armes d’un côté comme de l’autre quel que soit le côté vers lequel penche la balance stratégique. Loin d’être un récit monolithique, le dossier s’attache à mettre en relief les décisions prises d’un côté comme de l’autre tout en tenant compte de l’état des connaissances des protagonistes au moment de faits. En bref, une étude sur une bataille ultra connue mais qui a le courage de l’analyser d’un point de vue opératique.

Autre exemple d’évènement qui ne se passe pas comme prévu, la libération de Brest qui demande six semaines d’intenses combats aux Américains pour finalement un résultat presqu’inutile, le port étant inutilisable, trop loin de la ligne de front et excentré logistiquement. Il suffit d’une erreur d’appréciation d’un côté et d’un homme déterminé de l’autre pour que les cartes soient rebattues. A l’instar de Bastogne, il aurait suffit que le contexte stratégique ne soit pas aussi défavorable aux Allemands pour que le résultat soit différent ou que la garnison représente un point de fixation et une menace dans le flanc allié. Une fois encore, 2e Guerre Mondiale aime s’aventurer sur un sujet qui pourrait être polémique, mais en évitant tout écueil, en abordant le poids de la Résistance française dans la Libération du pays. La conclusion est très bien équilibrée en relativisant le poids militaire mais en lui reconnaissant un rôle politique essentiel qui permet à la France de trouver toute sa place dans les nations qui triomphent du III. Reich, ce qui était loin d’être acquis après la cinglante défaite de 1940. De son côté, la rubrique « Ecrire l’Histoire » se penche également sur les résultats controversés de l’armée britannique dans le conflit avec un angle de vue original soulignant le contraste entre l’armée impériale et l’armée britannique. A lire et à cogiter.

Egalement original, le rôle de l’infanterie allemande dans les déserts nord-africains. L’Afrika-Korps est réputée pour les exploits et les chevauchées de Panzer. C’est effectivement vite oublier que des blindés ne sont rien sans infanterie. Rommel manque non seulement de chars, d’approvisionnements, mais aussi de fantassins…

=> Sommaire détaillé…

Collections : 1ère Guerre mondiale2ème Guerre mondialeAprès 1945 www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !


http://www.3945km.com propose en toute indépendance de recenser des publications couvrant un siècle d’histoire militaire, du début du XXème siècle aux conflits contemporains en mettant en avant notamment les travaux en langue française. Bien entendu, il n’y a pas de prétention à être exhaustif, mais simplement de proposer des pistes bibliographiques à ceux qui portent un intérêt sur un sujet particulier. La Seconde Guerre mondiale est un tournant majeur dans l’histoire du monde, que ce soit en Europe ou en Asie. La dimension intercontinentale est essentiellement vraie pour les Etats-Unis qui se battent en Europe pour y prendre physiquement et culturellement pied ainsi qu’en Asie et dans le Pacifique. Les conflits qui vont germer après 1945 sont issus des conséquences du conflit. Durablement, les armées sont marquées par l’évolution des technologies, des doctrines et des mentalités de la guerre. L’apparition de l’atome, tout comme la décolonisation et l’apparition du terrorisme sont les héritiers de la guerre. De même, la Seconde Guerre mondiale n’a pas été spontanée. Elle résulte, que ce soit en Europe, dans le Pacifique et en Asie d’influences issues du début du XXème siècle. La conjonction d’intérêts idéologiques et politiques, le calendrier propre des protagonistes, le développement des moyens de transport et de communication vont donner l’impression d’une certaine unité de temps à défaut de lieu. 2e Guerre Mondiale est une revue spécialisée sur la période 1939 / 1945 comme son nom l’indique. Les sujets traités couvrent les aspects militaires, techniques, économiques, politiques et diplomatiques. La ligne éditoriale cherche à opposer les visions de l’Axe et des Alliés ou de prendre du recul sur les évènements bruts pour en dégager des analyses plus systémiques.