Sturmgeschütz-Abteilungen / Panzer-Divisionen : concurrence ou complémentarité ? (Batailles & Blindés n°65, Editions Caraktère, février/mars 2015)

revue_bataillesetblindes_065

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les armées du III. Reich révolutionnent incontestablement l’utilisation de l’arme blindée. Tout d’abord en repensant le concept d’emploi des chars et leur interaction avec les autres armes, notamment l’aviation, puis en développant la notion de char de bataille (« Main Battle Tank ») qui préfigure les futures générations de tanks. Présents en petit nombre lors des opérations de mai et juin 1940, le canon d’assaut (« Sturmgeschütz ») voit son emploi de plus en plus élargi au point de devenir une partie intégrante des Panzer-Divisionen à la fin du conflit. De concurrent, le Sturmgeschütz s’est hissé au rang de meilleur allié du Panzer.

En fait, les deux engins sont complémentaires et en fonction de la situation et des terrains, l’un ou l’autre est plus approprié. En milieu urbain ou des compartiments de combat très cloisonnés comme le bocage normand ou les routes étroites et enlacées des Ardennes enneigées, le Sturmgeschütz est plus à son aise. Dans les grandes plaines, les steppes ou le désert, le Panzer est davantage dans son élément surtout s’il possède une excellent puissance de feu et une allonge de tir avantageuse, qui plus est servie par une optique dernier cri.

Le débat n’est pas d’opposer l’un à l’autre mais de comprendre que la victoire, ou a contrario la défaite, dépend certes de la qualité intrinsèque des engins employés, mais surtout de l’environnement dans lequel ils évoluent. L’économie de moyens n’est pas seulement de libérer un maximum de forces au « Schwerpunkt », mais aussi de dégager les « bonnes » forces.

En poussant le raisonnement un peu plus loin, la Wehrmacht aurait été mieux inspirée de déployer davantage d’unités de Sturmgeschütz en Normandie en 1944 pour libérer ses précieuses Panzer-Divisionen à l’Est ou les garder en réserve pour les utiliser dans de meilleures conditions géographiques.

L’article paru dans le magazine Batailles & Blindés n°65 (février/mars 2015) des Editions Caraktère invite le lecteur à mieux connaître ces blindés qui semblent être en apparence des Panzer atrophiés mais dont les Allemands eux-mêmes n’ont pas su tirer pleinement les avantages d’une telle idée, pourtant géniale, et d’un concept d’emploi transformé par les combats, les impératifs économiques et industriels qui en firent un Panzer comme un autre et non plus une seule arme de soutien de l’infanterie…


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

 

Normandie 1944 US Army n°1 (Editions Heimdal, décembre 2012)

normandie1944usarmy001Les Editions Heimdal déclinent désormais leur revue trimestrielle Normandie 1944 en une version totalement dédiée à l’US Army, l’armée américaine.

Ce premier numéro rédigé par Mark BANDO, auteur américain spécialisé dans la Seconde Guerre mondiale, est exceptionnel. A la différence des publications rédigées par les traditionnels auteurs des Editions Heimdal, celle-ci apporte un contenu assez inédit, tant d’un point de vue des textes que des illustrations. Le numéro présente l’engagement de la 2nd US Armored Division en Normandie et plus particulièrement son action dans le cadre de la percée du front allemande lors de l’Opération « Cobra » et de l’exploitation qui s’en suit. L’avantage de ce récit est de présenter une phase des combats plutôt connue d’un point de vue opérationnel ou par les témoignages allemands. Il a donc le mérite de remettre au cœur de l’Histoire le GI, le soldat américain, seul ou en unité.

A noter le chapitre consacré à la fin du SS-Obersturmbannführer Christian TYCHSEN aux Hauts-Vents, brillant récit d’un combat de rencontre au niveau tactique.

Si certaines photos sont déjà bien connues, d’autres sont issues des collections des vétérans et notamment des « prises de guerre » effectuées par les Américains sur les dépouilles de leurs adversaires allemands. Certains des clichés montrent toute l’horreur de la guerre et de ses conséquences pour les êtres humains ramenés à l’état de tristes dépouilles difformes…

Quelques profils et reproductions d’objets d’époque en couleurs complètent l’iconographie. La mise en forme est conforme aux standards actuels des Editions Heimdal, reprenant les améliorations vues dans les toutes dernières parutions (mise en page plus lisible, iconographie bien mise en valeur).

Bravo !

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !

Complétez votre collection d’anciens numéros de 39/45 Magazine !

Complétez vos collections autour de la bataille de Normandie !

Commandez Objectif La Haye-du-Puits !

Commandez Prises de guerre !

Commandez La 101st US Airborne Division dans la Seconde Guerre mondiale !

Ligne de Front n°39 (novembre / décembre 2012)

Ligne de Front n°39 s’article autour de six articles dont pas moins de cinq sont exclusivement consacrés à la Seconde Guerre mondiale : la troisième partie de l’étude sur les tactiques de combat en milieu urbain focalisée ici sur celles des Américains en Europe, une biographie d’Eduard Dietl qui lève un voile sur les combats dans le Grand Nord, la première partie de l’histoire de la 6. Panzer-Armee en s’arrêtant sur sa formation et les combats des Ardennes en décembre 1944 et janvier 1945, le récit de la bataille de Kasserine en février 1943 et enfin celle de la poche de Demiansk de janvier à mai 1942.

Si les sujets sont connus, ce numéro procure néanmoins une bonne documentation, très claire, soignée.

Mais un lien se dégage particulièrement de ces articles : l’influence de facteurs purement humains et individuels dans les conflits.

Par exemple, la formation, les expériences et l’origine des hommes qui composent l’état-major de la 6. Panzer-Armee se révèlent des facteurs décisifs qui expliquent en partie les râtés qu’elle a connu dans les Ardennes et finalement pourquoi la 5. Panzer-Armee a fait mieux. Que ce soit à Kasserine ou à Demiansk, là aussi des facteurs purement humains et individuels vont jouer : la rivalité de personnes qui gangrène le commandement germano-italien en Afrique du Nord au moment où s’approche la fin de l’aventure de l’Afrika-Korps (la façon dont Rommel cherche à éviter toute responsabilité dans la défaite en est de ce point très significatif), l’expérience de quelques officiers et sous-officiers qui sauvent le Heeresgruppe « Nord » durant l’hiver 1941/1942, le rôle clef de quelques généraux (par exemple celui de Friedrich-Wilhelm Morzik dans la réussite du pont aérien allemand pour Demiansk).

Le seul article qui n’est pas consacré à la Seconde Guerre mondiale aborde les opérations contemporaines en Somalie avec un comparatif des évènements ayant impliqués les forces américaines (« la chute du faucon noir ») en octobre 1993 et ceux quelques mois avant mettant en oeuvre un détachement français dans les mêmes quartiers et les mêmes adversaires. La aussi, les facteurs humains jouent un rôle considérable. L’expérience de quelques uns fait la différence tout comme celle de la façon de commander…

La désormais habituelle rubrique librairie est à nouveau très intéressante et donne de bonnes pistes de lecture.

*****************************************

Ligne de Front est une revue bimensuelle des Éditions Caraktère qui traite des conflits du XXème siècle avec un regard majoritaire sur la Seconde Guerre mondiale. La part des conflits modernes prend parfois une part plus importante, mais elle reste très minoritaire.

Des numéros hors série complètent les parutions bimensuelles sur un thème précis dans un format dos carré collé.

Les textes sont relativement denses mais très accessibles et offrent généralement plus qu’une narration mais une analyse.

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !

Ligne de Front n°38 (septembre / octobre 2012)

Ligne de Front est une revue bimensuelle des Éditions Caraktère qui traite des conflits du XXème siècle avec un regard majoritaire sur la Seconde Guerre mondiale. La part des conflits modernes prend parfois une part plus importante, mais elle reste très minoritaire.

Des numéros hors série complètent les parutions bimensuelles sur un thème précis dans un format dos carré collé.

Les textes sont relativement denses mais très accessibles et offrent généralement plus qu’une narration mais une analyse.

C’est tout particulièrement le cas du numéro 38 qui propose un important dossier sur la « performance » de la Wehrmacht dans lequel sont passés en revue l’art de la guerre, la stratégie, la tactique, la technologie, l’économie de guerre, l’idéologie et le comportement. A noter une liste des 20 erreurs stratégiques dont certains choix peuvent être contestables mais qui a le mérite de poser le problème. Chacune des erreurs mériterait à elle seule un beaucoup plus long développement que quelques lignes !

Compte tenu de l’épaisseur du dossier qui comporte sept articles thématiques, le reste du numéro n’aborde que deux autres sujets : la seconde partie sur la tactique en milieu urbain en s’intéressant cette fois-ci aux Britanniques et un article sur l’évolution de la tenue de combat du GI’s en dix années de guerre globale contre le terrorisme lors de la première décennie des années 2000.

Nouveauté, la rubrique « dans les librairies » est relativement touffue et propose une bibliographie particulièrement choisie et originale.

Lire  le sommaire complet…

********************************************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !

Ligne de Front n°37 (Caraktère, 2012)

Ce numéro de Ligne de Front des Editions Caraktère revisite de façon originale deux sujets ultra abordés : la bataille de Koursk en 1943 et le combat urbain durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier article est le premier d’une série de trois et se penche spécifiquement sur le Front de l’Est.

L’article consacré à Koursk est une très bonne synthèse et permet de remettre en perspective les faits et d’expliquer l’échec allemand au travers de quinze motifs. Lire la suite « Ligne de Front n°37 (Caraktère, 2012) »