Publicités

Archive

Posts Tagged ‘T-34’

Trucks & Tanks Magazine n°61 (Caraktère, 2017)

Trucks and Tanks TnT 061.jpgPanzerwaffe, encore et toujours ? Décidément, l’arme blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale n’en finit plus de continuer à alimenter les librairies et les kiosques à journaux. Alors que c’est souvent pour rien (ou pour le pire tant les fausses idées continuent d’alimenter certaines parutions récents qui ne sont que des plagias), c’est ici pour le plus grand bonheur des passionnés. En effet, ce numéro de Trucks & Tanks Magazine propose un dossier sur le tournant de 1943 avec une interrogation : le Blitzkrieg était-il encore possible ? Avec en exergue, une équation impossible à résoudre. Le niveau de technicité de l’arme blindée allemande est alors à son apogée, mais le contexte stratégique est devenu totalement défavorable. La supériorité ne peut dès lors qu’être tactique… Le sommaire recèle également quelques pépites avec un article consacré au char B1 Bis qui symbolise un peu la défaite française de 1940 : blindé le plus puissant engagé alors au combat, il est néanmoins dépassé et est incapable de freiner et d’arrêter l’avance des troupes allemandes. Sans parler des raretés comme le T-34M, le Matilda lance-flammes ou le M4 Sherman transformé en char de défense antiaérienne sous l’impulsion des Canadiens. Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés n°78 (Caraktère, 2017)

Batailles et Blindes 078Comme le montrent les articles de la rubrique des actualités, les combats d’aujourd’hui font revivre ceux du passé. Que ce soit l’évolution des systèmes d’armes (compte tenu des technologie et de l’environnement militaire), les engagements ou les tout simplement les déploiements d’unités dans un but géopolitique ou stratégique, le lien est réel entre présent et passé. Les combats des djihadistes contre les Leopard 2A4 turcs rappellent les combats des fantassins allemands contre les mastodontes soviétiques avec des armes improvisées dans les ruines de Berlin en avril 1945. L’Histoire est un éternel recommencement et une inépuisable source de découvertes (ou de redécouvertes) comme le prouve habilement ce numéro Lire la suite…

2e Guerre Mondiale n°53 (Editions Astrolabe, mars / avril 2014)

22 mars 2014 1 commentaire

revue_2gm_053**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

La couverture de ce numéro peut alimenter tous les fantasmes de certains et toute la haine des autres. Le principal dossier du numéro est consacré l’ésotérisme et à l’occultisme nazi. La première question qui peut se poser est : quoi de neuf ? En fait, sur le fond pas grand-chose. Les articles reviennent sur la société de Thulé, Heinrich HIMMLER, le château du Wewelsburg et les codes de la SS. Mais au-delà de cette synthèse bien faite, l’intérêt de ce dossier réside surtout sur le mythe et sa déclinaison dans les milieux néonazis ou d’extrême-droite ainsi que l’exploitation que le cinéma en a faite avec notamment Indiana Jones. En bref, passionnant et questionnant sur les propres interprétations qui peuvent être faites de l’Histoire.

Justement, les deux articles de la rubrique « comprendre l’Histoire » analysent d’un côté la pratique de la reconstitution (certains diront de l’histoire vivante) et ses questions morales, et de l’autre côté l’image des soldats de la Seconde Guerre mondiale dans l’esprit du grand public où les clichés jouent un rôle prépondérants, souvent entretenus par le cinéma et certains ouvrages loin d’être exemplaire d’un point de vue rigueur historique et scientifique.

Trois articles plus centrés sur les aspects militaires du conflit sont également présents et méritent tous une grande attention. Le premier est une très bonne synthèse des généraux limogés. Si les exemples allemands viennent le plus facilement à l’esprit, et sont les plus nombreux, des généraux américains et britanniques furent aussi l’objet de limogeage. L’article ne propose pas une succession de portraits, mais au contraire chercher à faire une synthèse des motivations (défaite, désobéissance, santés, difficultés relationnelles…) et des conséquences. Comme le rappelle son auteur, l’article est vraiment une construction originale qui n’est pas la transcription de tel ou tel ouvrage.

L’autre synthèse particulièrement bien réussie est celle qui analyse la réaction allemande face au Débarquement allié en 1944, non pas sous un angle purement militaire, mais sous celui des conséquences sur la répression qui s’instaure, notamment face à la multiplication des actes de résistance et de sabotage. Après quelques exemples, l’auteur essaye de comprendre l’origine de cette brutalité (idéologie nazie, expérience du Front de l’Est, lutte contre les partisans, priorité aux impératifs militaires).

Enfin, un article revient sur les combats dans la région d’Orel à l’automne 1941 lors de la course final vers Moscou. Les blindés allemands se font durement étrillés par les chars soviétiques à Mtsenk, bataille peu connue, mais qui est un épisode de plus qui va progressivement stopper, user et laminer les forces combattantes de la Wehrmacht à l’Est. Deux superbes profils couleurs de chars allemands aux couleurs pré-hivernales sur des pleines pages A4 accompagnent l’article.

=> Sommaire détaillé

=> 2e Guerre Mondiale n°53, Editions Astrolabe, mars / avril 2014, 6,95 € (prix à parution, France métropolitaine), 84 pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Panther, Germany’s Quest For Combat Dominance (Michael & Gladys GREEN, Osprey Publishing, 2012)

L’éditeur britannique consacre plusieurs collections à l’histoire militaire avec de très nombreux titres sur la Seconde Guerre mondiale. La spécialité d’Osprey Publishing est la publication de fascicules thématiques, largement illustrés de photos, de profils couleurs, de superbes dessins d’artistes et de cartes claires. Cette marque de fabrique a contribué à sa renommée et à son succès.

A côté des collections très formatées, mais aux sujets variés, Osprey publient également des études plus fouillées, plus spécialisées qui restent néanmoins accessibles au grand public pour autant qu’il soit intéressé.

C’est le cas de ce énième livre consacré au PzKpfw V « Panther », considéré malgré sa complexité technique et ses imperfections, comme le meilleur char de la Seconde Guerre mondiale par le compromis trouvé entre puissance de feu, mobilité, protection, souplesse d’emploi et industrialisation.

Ce livre apporte pourtant une vraie valeur ajoutée à la littérature déjà existante sur le sujet, souvent très technique.

Lire  l’article complet et le sommaire…

********************************************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !