Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Stéphane JACQUET’

Normandie 1944 Magazine n°14 (Heimdal, 2015)

8 septembre 2018 1 commentaire

L’histoire militaire ne peut se résumer aux seuls combats et ne peut faire fi ni de l’avant, ni de l’après. Ce numéro de Normandie 1944 Magazine illustre parfaitement l’étendue du spectre éditorial que doit proposer aux lecteurs les revues spécialisées.

La Seconde Guerre mondiale a vu beaucoup d’innovations technologiques et doctrinales. Mais le progrès ne s’est pas limité en ces seuls domaines. En témoigne l’article sur l’enjeu de la logistique permettant aux services des santé alliés de transfuser les blessés. La médecine de guerre se modernise, se complexifie. Elle prend une importance de plus en plus importante dans les armées occidentales. La Seconde Guerre mondiale annonce ainsi les conflits contemporains où une attention de plus en plus grande est portée en amont à la préparation physique et psychologique des militaires en complément des seuls rudiments purement militaires ainsi que la médecine de guerre cherchant de plus en plus à sauver et à réparer. La logique du zéro mort dans ses propres rangs est encore loin, mais la volonté de limiter les pertes définitives est déjà présente chez les Alliés.

Inaugurant une série de trois articles sur la destinée des matériels laissés sur le champ de bataille (cf. Normandie 1944 Magazine n°15 et Normandie 1944 Magazine n°16), ce numéro s’intéresse plus particulièrement au dépôt établi à Saint-Lambert-sur-Dives après les combats. Regroupant nombre d’épaves entassées dans la poche de Falaise-Trun-Chambois quand la 7. Armee s’échappe des pinces alliées, il contient un véritable bestiaires des matériels roulants, blindés et d’artillerie allemands engagées à l’époque. A noter une très belle carte des engins entassés surimprimée sur une vue aérienne, le tout sur deux pages. Lire la suite…

Publicités

Normandie 1944 Magazine n°28 (Heimdal, 2018)

16 août 2018 1 commentaire

Ce numéro de Normandie 1944 Magazine est un vrai plaisir à lire ! Peut-être encore plus que d’habitude (ce qui n’est pas peu dire), il propose des articles à très forte valeur ajoutée pour le lecteur qui est a peu près certain de ne pas avoir déjà lu et relu des articles similaires.

Au-delà de l’intérêt historique que font partager des auteurs qui ont véritablement mené un projet de recherche, les récits sont aussi particulièrement émouvants parce qu’ils ramènent la guerre à des êtres humains, à leur destinée, quel que soit le camp auquel ils ont appartenu. Que reste-t-il à dire après avoir lu le drame de ceux qui se sont réfugiés sous le café Guillaume Tell au Havre quand les bombes alliées se déversent le 5 septembre 1944 en prélude à l’assaut britannique ? Le texte est poignant et le lecteur est plongé dans l’enfer des réfugiés abrités dans des caves qui ne sont pas prévues pour résister à un tel tapis de bombes. C’est aussi l’occasion de découvrir l’organisation des Equipes Nationales, leur rôle et quelques uns de leurs jeunes membres. Des jeunes et des moins jeunes qui n’ont rien demandé à personne et qui se retrouve là, victimes bien innocentes d’un conflit qui les dépasse. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°26 (Heimdal, 2018)

24 février 2018 2 commentaires

Ce numéro de Normandie 1944 Magazine des Editions Heimdal contient deux évocations particulièrement fort des soldats morts au combat au Normandie à travers deux articles. Le premier, court de deux pages, part d’une tombe dans un cimetière militaire britannique à Sainte-Marie-du-Havre pour évoquer un soldat du No. 45 Royal Marines Commando qui disparaît quand la péniche dans laquelle il se trouve à l’aube du 6 juin 1944 est touchée par un canon antichar allemand positionné à La Brèche sur Sword Beach. Son corps dérive et n’est retrouvé que plusieurs jours plus tard près du Havre. Le second se penche les images pieuses allemandes imprimées en souvenir d’un soldat mort. Cette tradition germanique très ancrée au cours des guerres mondiales permet de donner un nom, un visage et une existence à ces hommes tombés dans les combats. L’article s’attarde plus particulièrement sur quelques exemples de soldats morts dans les combats dans le Cotentin face aux Américains. Les reproductions des images sont accompagnées des cartes des combats issues des historiques officiels américains et déjà publiés à de nombreuses reprises aux Editions Heimdal.

Dans le thème du travail de mémoire, il faut noter l’article présentant le parcours et les projet de l’association Odon-Côte 112.

La seconde partie de l’étude sur l’engagement des Sherman Crab au sein de la 79th Armoured Division lors de la bataille de Normandie à l’été 1944 couvre la conquête de la station radar allemande de Douvres-la-Délivrande, l’opération Epsom, l’opération Totalize, l’opération Tractable (pour laquelle est évoquée le bombardement par erreur des lignes de la 3rd Canadian Infantry Division) et pour finir l’opération Astonia et la conquête du Havre. Cette version spécialisée conçue par les Britanniques du M4 Medium Tank Sherman américain comprend un dispositif permettant de déclencher les mines positionnées devant le char grâce à un système de chaînes qui fouettent le sol en tournant autour d’un cylindre placé à l’horizontal. Le texte inspiré du récit d’un vétéran de l’unité fait découvrir la vie quotidienne des hommes plutôt que les combats proprement dits et montre que le quotidien des soldats alliés n’est pas de tout repos, même si moins miséreux que celle de leurs adversaires, en témoigne l’épisode du petit déjeuner partagé avec un jeune prisonnier allemand. La première partie est publiée dans Normandie 1944 Magazine n°24.

Le troisième article est également la seconde partie d’une étude consacrée à l’engagement du Hawker Typhoon en Normandie. Il revient notamment sur le bombardement du quartier-général du Panzergruppe West à La Caine le 10 juin 1944. L’opération met en oeuvre quatre squadrons de Hawker Typhoon et quatre squadron de North American B-25 Mitchell protégés par une escorte de quatre squadrons de Supermarine Spitfire. Lire la suite…

39/45 Magazine n°346 (Heimdal, 2017)

20 novembre 2017 Laisser un commentaire

3945 Magazine 346Le numéro 346 de 39/45 Magazine des Editions Heimdal démontre une nouvelle fois qu’il reste encore beaucoup à apprendre sur la Seconde Guerre mondiale. De façon caricaturale, les combats face au III. Reich sont vus comme essentiellement terrestres, ceux face au Japon comme principalement navals. C’est oublié que dans le premier cas la dimension maritime revêt une dimension essentiellement stratégique tandis que dans le second les combats terrestres que ce soit en Chine ou dans les îles sont tout aussi importants que les opérations aéronavales.

Trois articles viennent ainsi rappeler la dimension maritime du conflit. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

39/45 Magazine n°345 (Heimdal, 2017)

3945 Magazine 345Dunkerque et le sacrifice de la Marine française ! Ce numéro de 39/45 Magazine des Editions Heimdal nous rappelle le plein engagement de la Royale dans l’opération Dynamo fin mai / début juin 1940 pour évacuer le corps expéditionnaire britannique et le maximum de Français pris au piège de la magistrale offensive allemande à l’Ouest. Dans un très bel article qui rend hommage à ces hommes plongés dans un véritable enfer, les récits s’enchaînent et immergent le lecteur dans ce qu’ont pu connaître marins et militaires sur un mer constamment attaquée par la Luftwaffe et truffée de mines. La liste des pertes fournies en fin d’article est assez impressionnante et donne la mesure de l’effort consenti. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°24 (Heimdal, 2017)

22 août 2017 1 commentaire

Normandie 1944 024Dans ce numéro de Normandie 1944 Magazine, Frédéric DEPRUN poursuit son étude des convois allemands en pleine retraite après la percée réalisée par les Américains avec l’opération Cobra. Ce septième volet est consacré à la destruction de la colonne sanitaire à Avranches en provenance de la route de Granville le 30 juillet 1944 avec des éléments des 77. Infanterie-Division et 265. Infanterie-Division par la 4th US Armored Division. C’est l’occasion de comprendre la panique qui s’empare des rangs allemands avec l’offensive américaine et surtout de rentrer dans le quotidien des unités d’infanterie allemandes dont l’histoire est bien connue que celle des grandes unités blindées de la Heer ou de la Waffen-SS. Est également décrite la passation de pouvoir au sein du 84. Armee-Korps avec une description assez peu flatteuse de Dietrich von CHOLTITZ appelé par Adolf HITLER pour prendre le commandement du Groß-Paris. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°23 (Heimdal, 2017)

19 mai 2017 1 commentaire

D

Normandie 1944 023

eux témoignages de soldats alliés viennent ouvrir de numéro. Ils sont particulièrement poignants et permettent de retranscrire le quotidien de ces hommes mais également des souffrances qu’ils ont endurées. Le premier concerne un marin britannique chargé de convoyer les hommes du Comando Kieffer sur Sword Beach. Le second est le terrible récit d’un soldat américain débarqué au milieu du carnage d’Omaha Beach qui y est blessé à cinq reprises durant ses plus de 24 heures d’errance sur la plage au milieu des explosions et des morts. Ce récit est une véritable plongée dans l’enfer d’Omaha et retranscrit plus que toute photo le carnage qui y règne. Lire la suite…